La vie d’un joueur de football est parfois mouvementée mais certains oublient qu’ils ont un des plus beaux métiers du monde ! Les footballeurs sont des passionnés qui gagnent très bien leur vie en pratiquant un sport qu’ils adorent, un métier que beaucoup aimeraient pratiquer. Mais certains dépassent quelques fois les limites sans vraiment avoir d’explications. C’est le cas du jeune milieu de terrain de Toulouse, Zinedine Machach ! Le joueur né en Janvier 1996, s’est fait connaître en étant prêté à l’OM l’an passé mais il est revenu à Toulouse cette année. Jouant le plus souvent avec l’équipe réserve du club, le joueur était sur le terrain face à Alès ce weekend.

Son entraîneur, Denis Zanko, lui a alors annoncé qu’il ne serait pas retenu pour tirer les penalty, le joueur s’est alors fait justice après le match. Il est allé voir son coach et l’a, selon les médias, tabassé. Denis Zanko est toujours en arrêt de travail depuis l’agression et sous le choc après un tel déferlement de haine. Le joueur a été mis à pied dès lundi et n’est même plus du côté de Toulouse. Selon les médias, il est à Marseille, sa ville natale, à la suite de l’affrontement et son club vient d’annoncer qu’il était officiellement viré. Mais les choses ne devraient pas s’arrêter la, une telle agression pourrait valoir des ennuis judiciaires pour le jeune homme.

Le geste honteux du joueur

Zinedine Machach s’est fait connaître par les fans du championnat de France après s’est fait prêté par Toulouse à l’Olympique de Marseille. Auteur de 10 bouts de matchs avec le club phocéen, il n’a pas été gardé par les nouveaux dirigeants phocéens et était retourné dans son club sans pour autant y avoir une place de titulaire.

Zinedine Machach est surtout un joueur sanguin que ses entraîneurs avaient déjà recadré. Envoyé en équipe réserve par Pascal Dupraz à la suite de retards à l’entraînement en 2016, le joueur avait aussi eu une altercation avec son coéquipier Oscar Trejo lors d’un entraînement. Il avait alors donné une gifle à l’argentin.

Zinedine Machach n’est officiellement plus un joueur du Toulouse Football Club mais, à la vue de l’arrêt de travail qu’il a causé à son entraîneur, il pourrait bien ne plus jamais remettre les pieds sur un terrain de football en France, car les sanctions de la part de la Fédération Française de Football sont exemplaires lors des faits de violences comme ici. Une bonne chose qui pourrait calmer le joueur une bonne fois pour toute.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE