Francis Gillot, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux, n’affiche pas un optimisme béant au moment d’affronter le PSG pour le Trophée des Champions.

Francis Gillot Bordeaux
Francis Gillot, l’entraîneur des Girondins de Bordeaux

En conférence de presse, le coach bordelais a fait part de son inquiétude : « On a trois suspendus (Henrique, Planus, Bréchet), surtout des défenseurs axiaux. Julien Faubert pouvait aussi jouer dans l’axe (blessé, il est forfait, ndlr). Ça nous fait quatre absents derrière. C’est un gros problème. Derrière, il me reste cinq défenseurs mais ce sont des jeunes. Pour ce genre de match, on a besoin d’expérience. Savic n’a pas beaucoup de matches dans les jambes, Poundje non plus. Je suis obligé de jouer avec eux. Je pense qu’ils vont acquérir pas mal d’expérience avec ce match. Contre une attaque comme celle du Paris Saint-Germain, il y a de quoi être inquiet. Aujourd’hui, on ne peut pas prédire ce qui va se passer. Je fais confiance à ceux qui sont là. Ce n’est peut-être pas la meilleure équipe que j’alignerai demain (samedi) mais c’est une équipe qui va jouer à un moment ou à un autre de la saison. On est qualifié pour une Coupe d’Europe, il y aura beaucoup de turnover… alors autant commencer le plus vite possible » a-t-il déclaré.

D’autant que le début de saison en Ligue 1 avec le PSG et Monaco au programme n’est pas des plus réjouissants : « C’est mieux de les jouer assez tôt. Ils n’ont pas tous leurs automatismes. En plus, certains joueurs, comme Cavani, ne seront pas là. Il n’y a pas d’appréhension, pas d’inquiétude. On va pouvoir se mesurer à eux, voir là où on peut progresser. Ce ne sera pas le premier championnat que je vais faire. Il y a eu des saisons où on rencontrait les meilleures équipes et ça s’était plutôt bien passé. On va être optimiste et aborder le match avec sérénité » a-t-il ajouté.



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE