Ligue 2

0 1548
Gervais Martel

Gervais Martel, redevenu président du RC Lens, grâce au rachat du club nordiste par un homme d’affaires d’Azerbaïdjan, se montre ambitieux pour son club, même s’il ne voit pas celui-ci concurrencer Monaco et le PSG.

« Je n’ai pas pour ambition de voir Lens champion de France demain matin. Qu’on se retrouve durablement dans les dix premiers, oui. Car c’est notre place, celle qu’on aurait jamais dû quitter. J’ai une équipe cohérente, un coach cohérent, un public revenu. Mais, pour commencer, on est huit à pouvoir monter, la marche est haute. Après, on verra » explique-t-il dans les colonnes de L’Equipe Magazine ce samedi.

« Faudra faire moins d’erreurs, continuer à travailler en profondeur, soutenir le public. Et qu’Hafiz (le propriétaire), nous soutiennent. Car évidemment, en Ligue 2, on va encore perdre de l’argent » a-t-il ajouté.

0 385

Laurent Fournier, devenu entraîneur du Red Star en National, a de grandes ambitions pour le club de Seine-Saint-Denis. Si la montée n’est pas l’objectif prioritaire du club, l’ancien milieu de terrain du PSG y croît.

LaurentFournierDans les colonnes du Parisien, Laurent Fournier estime qu’il dispose d’un groupe pour jouer la montée dès cette saison : « On est outsiders mais je ne vais pas dire qu’on n’a pas envie de monter. Le projet Ligue 2 est prévu sur deux ans mais ça ne m’empêche pas d’y penser. Quand on est compétiteurs, on a toujours envie de gagner. Et en National, ce sont les trois premières places qui te font gagner » explique-t-il.

Pour mener à bien son projet, il entend faire confiance à tout le monde dans son groupe et assure ne pas dégager une équipe type : « Mon but a toujours été d’être prêt pour Strasbourg. Après, sur l’équipe, rien n’est acquis d’avance dans le foot. Les joueurs le savent. Avec Pat, au PSG, on n’était jamais sur les vignettes Panini du début de saison, mais Fournier et Colleter comptabilisaient toujours 38 matchs en fin de saison » a-t-il ajouté.

0 357

Le gardien des champions du monde des U20 et du RC Lens, prêté par le PSG, s’est déclaré impressionné par sa première à Bollaert lors de la première journée de Ligue 2 face au CA Bastia.

LENS_LOGO_210508
 » C’est un score étriqué mais c’est une victoire au boutPour ma première à Bollaert, j’ai vécu de grandes émotions avec des supporters énormes. Je n’ai pas eu beaucoup de boulot à faire mais l’essentiel est là. Il y a les trois points » a-t-il déclaré sur RCLensois.fr.

« On commence très bien et on a montré ce que l’on savait faire. Il faut le répéter tous les week-end. On a eu une défense très solide, comme le milieu. Les attaquants ont fait le boulot. Maintenant, il faut marquer davantage » a-t-il ajouté.

0 416

Pour son retour en Ligue 2, l’US Créteil-Lusitanos a frappé fort en allant chercher les trois points sur la pelouse de Nîmes (3-2). Pour la plus grande satisfaction de son entraîneur, Jean-Luc Vasseur.

vasseur-créteil
Le coach cristollien a fait part de son sentiment à l’issue de la victoire de son équipe à Nîmes : « Je me suis régalé. Pas seulement parce que l’on a gagné. On est même surpris par cette victoire. Cela aurait pu d’ailleurs tourner dans l’autre sens » a-t-il déclaré rapporte L’Equipe.

« On a été plus solides et on a fait preuve de réalisme. Tout n’a pas été parfait et il ne faut donc pas en tirer trop d’enseignements. S’il faut à chaque fois marquer trois buts pour ramener des points, ce sera forcément compliqué » a-t-il ajouté.

 

0 325

Après avoir acquis son maintien lors des deux dernières journées de la saison en National, le Red Star veut se montrer plus ambitieux pour les saisons à venir. Dans cette optique, le club de la banlieue parisienne recrute du côté des anciens du PSG.

red-star
Car avec Laurent Fournier sur le banc, Patrick Colleter comme adjoint et la venue possible d’Alain Roche comme directeur sportif, le Red Star semble prendre un peu la couleur PSG. Ce que se défend son président, Patrice Haddad : « Pas du tout. Nous n’avons pas engagé  pour deux ans Laurent Fournier pour son étiquette PSG. Mais pour l’homme. Quand à Alain Roche, nous discutons simplement d’avenir » explique-t-il dans les colonnes de France Football.

Pour le président du club, le projet Red Star se montre ambitieux : « Après avoir restructuré le club financièrement, administrativement et politiquement, nous entrons dans le concret sportif. Avec pour objectif, la Ligue 2 d’ici à 2015″ ajoute Patrice Haddad.

0 309

Si en France, l’image de Leonardo va encore en prendre un coup après l’altercation du directeur sportif du PSG et M. Castro, l’arbitre de la rencontre entre le club parisien et Valenciennes dimanche soir (1-1), le dirigeant brésilien peut compter sur le soutien de ses amis de l’Inter Milan.

diego-militoUn club qui aimerait bien le voir revenir au bercail l’année prochaine : « «Bien sûr, c’est un grand homme, tout d’abord, en plus d’être un grand dirigeant et une personne très intelligente« , a déclaré Diego Milito dans les colonnes du Corriere Dello Sport.

« Avec nous, il s’est toujours comporté de manière extraordinaire et nous avions une excellente relation » a-t-il ajouté.

0 316

L’US Créteil-Lusitanos va retrouver la L2 cinq ans après l’avoir quitté. Pour son président, Armand Lopes, cette division enfin retrouvée pourrait n’être qu’une étape vers d’autres conquêtes. Comme la Ligue 1 par exemple.

 

LIGUE2_LOGO_0809Dans les colonnes du Parisien, le président cristollien confirme ses ambitions : « Tout est possible. Que ce soit avec le président actuel ou un autre, Créteil peut y arriver, oui. La ville, le département, la région méritent une équipe en L1. Alors pourquoi ne pas être plus ambitieux? » explique l’homme d’affaires.

« En tout cas si ça arrive, ce n’est pas moi qui dirai : « Surtout ne restons pas dans les premiers! » Mais il nous faut d’abord nous stabiliser, rester deux ou trois ans en L2, pour poser des fondations solides. Aujourd’hui, on est prêts à être la deuxième équipe parisienne en L2, mais si on peut l’être en L1, on ne se gênera pas. Attention, ce n’est pas une promesse, juste une réflexion » a-t-il ajouté.

 

 

0 381

Logo AuxerreEn proie à des difficultés financières, l’AJ Auxerre a lancé un appel aux investisseurs il y a une semaine par l’intermédiaire de son président actuel, Gérard Bourgoin.

Un appel qui semble-t-il a été entendu par l’un de ses anciens joueurs, Jean-Alain Boumsong. Celui-ci se déclare prêt à sortir son chéquier pour aider son club formateur : « Je n’ai pas été contacté. Peut-être qu’il faut que je fasse le premier pas. En tout cas j’y songe. (…) Je fais partie de ceux qui pourraient faire quelque chose. Je pense que je vais prendre mon téléphone et appeler. En tout cas, je ne le ferai pas sans passer par Guy Roux » a déclaré l’actuel défenseur de Panathinaïkos. 

0 352

bourgoinPlus que jamais, l’AJ Auxerre est dans une impasse financière. A tel point que son président Gérard Bourgoin laisse entendre que faute d’investisseurs, le club ne pourra pas repartir la saison prochaine. 

Le dirigeant bourguignon s’exprimait sur RMC : « Auxerre n’a pas de retard dans ses salaires, le club fera face à toutes ses obligations. La situation financière est meilleure que prévu. On va finir l’exercice à l’équilibre, ce qui sera une véritable prouesse. Maintenant, on est comme tous les clubs, on cherche des fonds propres, des investisseurs » a-t-il expliqué.

« Il y avait une grande demande d’un certain nombre d’investisseurs, qu’ils soient accompagnés par la ville ou la région pour combler le déficit d’exploitation. La ville a déjà dit non, c’est peut-être pour ça que Jacques Hojlo a fait cette déclaration, qui n’engage que lui. En tout cas, je sais très bien que l’on ne démarrera pas la saison prochaine si je ne trouve pas d’investisseurs » a-t-il précisé.

STAY CONNECTED