HEADER ADS :
Coupe du Monde

Pierre Ménès

A l’issue de la rencontre entre les Pays-Bas et le Brésil samedi soir (3-0), Pierre Ménès, le consultant et journaliste de Canal Plus, a fait part de son sentiment concernant la prestation des Brésiliens. Surtout celle concernant les deux joueurs du PSG, Thiago Silva et David Luiz.

Pour Pierre Ménès, la défense centrale du Brésil, et celle bientôt du PSG, a été en dessous de tout : « c’est sûr qu’avec une charnière centrale qui se suicide deux fois (!), c’est compliqué de s’en relever. Sur le premier but, Thiago Silva joue les tourniquets de Prisunic et sur le second, David Luiz remet le ballon plein axe sur Blind. Avec le passif de la demi-finale et une entame de match pareille, le match était déjà terminé » explique Pierre Ménès sur son blog.

Et d’ajouter : « Alors évidemment, les anti-Parisiens de tout bord vont faire leurs gorges chaudes de la faillite du futur axe central du PSG. Je suis personnellement plus sévère avec l’ami Thiago, qui a passé sa Coupe du Monde à chialer, avec ce surinvestissement mental néfaste et cette ulcérante émotion affichée à la fin des matchs » a-t-il conclu. 

Présenté comme la recrue phare du PSG pendant ce mercato estival, le défenseur brésilien David Luiz inquiète. Notamment par ce qu’il a été en dessous de tout lors de deux dernières défaites du Brésil face à l’Allemagne (7-1) et les Pays-Bas samedi soir (3-0). 

D’ailleurs, le coach de Montpellier, Rolland Courbis, qui est aussi consultant sur RMC, s’inquiète un peu pour David Luiz : « J’ai encore regardé le match de David Luiz avec beaucoup de curiosité. Et je n’ai rien vu, rien compris. Le Brésil qui perd chez lui, ce n’est pas très courant. C’est même très, très rare. Mais le Brésil qui perd 7-1 et 3-0 en trois jours d’intervalle, c’est unique. Et ça, personne ne pouvait y penser une seule seconde, a commenté le coach sur RMC. Avant de tout refaire, il faut déjà avaler, digérer, tout ce qui vient de se passer. On va observer ces joueurs, qui finissent complètement lessivés, dans leurs clubs » a-t-il d’abord expliqué.

Et d’ajouter : « Est-ce qu’il faut être inquiet pour Thiago Silva et David Luiz ? Non, il faut être lucide. On va les récupérer en septembre-octobre. Pas avant. Et puis l’effectif du PSG est suffisamment important pour se passer de deux-trois cadres et faire un bon championnat quand même. En ce qui concerne le Brésil, il va falloir nettoyer les décombres pour reconstruire quelque chose parce que dans cette équipe-là, je ne vois pas grand-chose d’intéressant », a-t-il conclu.

0 2201

Alors que David Luiz, le défenseur central du Brésil et du PSG désormais, fait l’objet de critique sur sa performance face aux Allemands en demi-finale de la Coupe du Monde, José Mourinho prend la défense de son ancien joueur à Chelsea.

Via son blog Yahoo Sports, José Mourinho, le coach de Chelsea, estime injuste que le joueur du PSG cristallise les critiques après la débâcle face à l’Allemagne (7-1) : « Je ne pense pas qu’il soit juste d’isoler un joueur de l’équipe dans les critiques, car l’équipe a elle-même été très mauvaise. Oui, David Luiz a fait des erreurs. Mais Dante a fait des erreurs, Marcelo a fait des erreurs, Fernandinho a fait des erreurs, l’équipe dans son ensemble a fait des erreurs » a-t-il expliqué.

Donc je pense que ce n’est pas juste d’isoler David Luiz. Je pense que les gens comme moi, ceux qui ont pu être joueur, entraîneur, ou qui ne sont pas impliqués dans la Coupe du Monde mais pourraient bien l’être, je pense que nous tous, nous nous sentons vraiment, vraiment désolés pour le Brésil parce que c’est un moment historique, un moment qui restera gravé. » a-t-il ajouté.

L’ancien milieu de terrain du PSG, Rai, consultant pour plusieurs médias, estime que les absences de Thiago Silva et Neymar en demi-finale de la Coupe du Monde face à l’Allemagne, seront très importantes et à gérer au mieux par le sélectionneur.

Mais pour l’ancien joueur du PSG, l’absence de Thiago Silva est plus préjudiciable à son équipe que celle de Neymar : « Le match du capitaine contre la Colombie en quarts de finale a été presque parfait, simplement terni par ce carton jaune bête. Amené à le remplacer contre l’Allemagne, Dante est un bon défenseur mais Thiago, lui, était vraiment dans le rythme de cette Coupe du monde » estime Rai.

« Sa vivacité lui a permis de maîtriser plusieurs situations et de cultiver sa complémentarité avec David Luiz, qui joue dans un registre plus physique, comme Dante. La suspension du Parisien mardi pèsera plus que le forfait de Neymar. » a-t-il ajouté dans les colonnes de L’Equipe.

Thiago Silva

A l’issue de la qualification du Brésil face à la Colombie vendredi soir (2-1), le consultant de RMC, Rolland Courbis, a critiqué la performance et l’attitude de Thiago Silva.

Rolland Courbis fustige notamment le joueur du PSG et du Brésil pour son carton jaune bêtement pris et qui le prive d’une demi-finale :  « Ça démontre son stress et que le gars, depuis le début, il est angoissé, souligne le membre de la Dream Team RMC Sport.

« Dieu sait s’il est fort mais dans cette Coupe du monde ça fait beaucoup de nervosité et de forces perdues. On dirait un débutant alors que c’est tout sauf un débutant. Il a 28 ans ! » a-t-il ajouté.

 

Pierre Ménès

Comme il le fait à chaque fois, Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, a fait part de ses notes après le match de l’équipe de France face à l’Allemagne. Le journaliste est notamment déçu par la prestation de Karim Benzema, incapable selon lui, de hausser son niveau de jeu.

Sur son blog, Pierre Ménès a distribué les bons et mauvais points. Côté déception, c’est Karim Benzema qui arrive en tête : « Cette fois, on ne peut pas dire qu’il a dézoné ou qu’il n’a pas été servi. Mais il n’a pas gagné un duel, il ne se bagarre pas, il ne change jamais de rythme… Il aurait pu sauver son match avec sa frappe du gauche dans les arrêts de jeu, mais bon… Benzema avait laissé entrevoir de belles promesses en phase de poule, mais depuis le niveau s’est élevé et il a disparu des écrans radars. A ce niveau-là, ça ne suffit pas mais malheureusement, on n’a pas mieux que lui pour le moment » a-t-il expliqué.

Une fois n’est pas coûtume, il a en revanche souligné la bonne performance de Patrice Evra : « Bien sûr, il a du déchet. Bien sûr, il a comme souvent péché par excès de précipitation. Mais au niveau de l’impact physique, il a répondu présent. Pourtant, il avait des clients en face puisque Löw avait décidé d’insister sur son côté avec Lahm, Schweinsteiger et Müller. Il s’en est plutôt bien sorti. Son meilleur match dans cette Coupe du Monde » a-t-il ajouté.

0 679
Blaise Matuidi

Le milieu de terrain de l’équipe de France et du PSG, Blaise Matuidi, qui est l’un des cadres des Bleus pendant la Coupe du Monde au Brésil, reconnaît vivre un rêve éveillé lui qui avait toujours espérer un jour jouer la plus grande des compétitions de football au monde.

De passage devant la presse ce mercredi, Blaise Matuidi fait part de toute sa joie de disputer la compétition et d’être allé aussi loin à ce jour : « C’était un rêve d’arriver jusque-là et on y est, on l’a accompli. Mais on n’a pas le temps de savourer, il faut vite se remettre dans le bain et se reconcentrer. On réalisera, dans plusieurs années, qu’on aura, je l’espère, fait une grande Coupe du monde » a-t-il expliqué.

A deux jours du match face à l’Allemagne, Blaise Matuidi estime que les chances des deux équipes sont du même niveau :  » On peut dire que l’Allemagne est favorite par son passé récent mais tout peut arriver. La France est aussi une très bonne nation. Il n’y a pas de favori en soi. On va faire en sorte de leur poser des problèmes et de tout faire pour se qualifier. » a-t-il ajouté.

0 478

Le milieu de terrain de l’équipe d’Allemagne et d’Arsenal, Mesut Özil, qui doit affronter l’équipe de France vendredi soir en quart de finale de la Coupe du Monde 2014, ne cache pas son ambition de terrasser l’équipe de Didier Deschamps. 

L’occasion pour l’ancien milieu de terrain du Real Madrid de croiser la route de ses coéquipiers d’Arsenal, les Français, Bakary Sagna, Olivier Giroud et Laurent Koscielny : « J’ai hâte de vous revoir » a lancé le meneur de jeu de la Mannschaft sur son compte Twitter.

0 2639

Envie d’évasion brésilienne ? Le Brésil vient à vous grâce à KIA CABANA, une oasis inédite créée exclusivement par Kia mêlant fête,football,culture,gastronomie,et musique,sur les quais de Seine à Paris. Cette oasis brésilienne flottante, ouverte à tous, EST sans nul doute «LE» lieu festif incontournable pour vivre toute l’intensité de la Coupe du Monde la FIFA2014™ et ce qui fait, du Brésil, un pays riche en culture et en couleurs.

Kia a choisi de créer  à nouveau la surprise en concevant de toutes pièces un incroyable îlot brésilien en plein coeur de Paris ! Une oasis auriverde, de 67m de long sur 11 de large, qui prend ses quartiers sur le port des Champs-Elysées, à quelques encablures de la Tour Eiffel.

Ce bout de Brésil imaginé par Kia pourra accueillir près de 250 personnes au même moment. Il s’articule autour de trois espaces divertissants imaginés pour combler tout un chacun durant le Mondial de football. « La Plage » avec du véritable sable blanc, fin, des transats, des parasols, « Le Village » pour découvrir ou redécouvrir ce qui fait le charme de ce pays fascinant et « Le Stade » dédié à la retransmission sur grand écran des matches de La Coupe du Monde de la FIFA 2014, auxquels s’ajoutent des animations interactives ludiques, connectées et pédagogiques !

En journée, ce lieu sera apprécié du public et des familles qui recherchent un endroit dépaysant où se prélasser au soleil, où prendre un verre entre amis, où déjeuner dans une ambiance totalement inattendue dans Paris avec une cuisine 100 % locale (Moqueca Baiana, Bobo de Camarao, Feijoada, Escondinho, Branquinhos, Brigadeiros ou encore Batidas, raviront les palais les plus fins), ou découvrir la mode grâce aux jeunes créateurs talentueux : Sinar et Terra Amazonia, deux marques typiquement brésiliennes y dévoileront des collections uniques et des cadeaux insolites et autres objets recyclés, confectionnés exclusivement par des artisans d’Amazonie et du Brésil. Et parce que rien ni personne n’a été oublié, KIA CABANA mettra de jeunes artistes photographes à l’honneur – Gianni Giardenilli, Romain, Staros, Basille Dell – qui exposeront chacun leurs photos pendant une semaine et raconteront l’histoire de leur pays….

KIA CABANA - Details (5) KIA CABANA - Vue d'ensemble

En soirée, KIACABANA plongera dans la festivité nocturne des meilleures soirées brésiliennes de football. Lors de la retransmission, en direct sur grand écran des matches incontournables de la Coupe du Monde FIFA 2014, le public vivra toute l’intensité de ces rencontres dans une ambiances à nulle autre pareille.

Le week-end, KIACABANA s’ouvre davantage à la famille avec des cours de batucada, capoeira et samba qui feront valser les parents tandis que les enfants découvriront le Brésil au travers de multiples activités ludiques et pédagogiques : maquillages, confection de chapeaux, chant…. Un brunch sera même proposé le dimanche pour passer des moments de détente et de complicité en famille.

Comment accéder à KIACABANA ? Rien de plus simple, car en journée, le lieu est ouvert à tous. En soirée, il suffit de se préinscrire sur le site kiacabana.fr.

 

0 643

Mis en cause par ses coéquipiers de l’équipe d’Italie, et notamment par Daniele de Rossi, Mario Balotelli, l’attaquant du Milan AC, n’a pas tardé à répondre. Et l’international italien le fait avec véhémence et sur fond d’accusations racistes.

Via son compte Instagram, Mario Balotelli a répondu avec colère à ses coéquipiers et autres détracteurs  qui font de lui le bouc émissaire de l’élimination en Coupe du Monde : « Je suis Mario Balotelli, j’ai 23 ans et je n’ai pas choisi d’être italien. Je l’ai fortement voulu parce que je suis né en Italie et j’y ai toujours vécu. Je tenais beaucoup à ce Mondial et je suis triste, en colère et déçu avec moi-même. Oui, peut-être que j’aurais pu marquer contre le Costa Rica, vous avez raison, mais après ? Quel est le problème ? Ne me blâmez pas parce que cette fois-ci Mario Balotelli a tout donné pour la sélection. (Au niveau du caractère) donc cette fois, trouvez une autre excuse parce que Mario Balotelli a la conscience tranquille et est prêt à aller de l’avant, la tête haute. Je suis fier d’avoir tout donné pour Mon pays. » a-t-il d’abord déclaré.

Alors que certains supporters lui demandent sur les réseaux sociaux d’abandonner la sélection italienne, Balotelli y a vu des attaques racistes. Joueur de couleur, le Rossonero a rappelé qu’il était un italien comme tous ses partenaires en sélection : « Mais peut-être, comme vous le dites, que je ne suis pas italien. Les Africains ne laisseraient jamais tomber un de leurs frères. JAMAIS. Nous les Noirs, comme vous nous appelez, nous avons des années-lumière d’avance. HONTEUX n’est pas celui qui rate un but ou qui court moins que les autres. HONTEUSES sont ces choses. De vrais Italiens ! Vraiment ? » a-t-il ajouté.

STAY CONNECTED