Accusé de propos racistes par les joueurs du FC Séville et en particulier par Frédéric Kanouté, Cesc Fabregas a reçu le soutien de son entraîneur Pep Guardiola.

L’incident entre Cesc Fabregas et Frédéric Kanouté, samedi lors de la rencontre Barça-Séville (0-0), qui a provoqué l’expulsion de l’attaquant franco-malien, pourrait avoir été déclenché par des insultes racistes du Catalan.

L’ancien milieu de terrain d’Arsenal est accusé d’avoir traité son adversaire de « Maure de merde » et de « terroriste ». Si l’enquête déterminera vraiment ce qu’il s’est passé dans les prochains jours, Pep Guardiola a déjà pris la défense de son joueur : « Je pense que Cesc n’est pas responsable de ce qu’il s’est passé » a déclaré le coach catalan en conférence de presse d’après-match.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE