Comme à son habitude, Pierre Ménès, a fait part de son analyse après la rencontre entre Odessa et l’Olympique Lyonnais en Ligue Europa (0-0). Une rencontre qui s’est déroulée dans un pays qui est au bord de la guerre civile.

Une situation que n’a pas manqué de relevé le journaliste sur son blog. Il estime inadmissible que le match ait eu lieu alors qu’à quelques kilomètres, la révolution fait rage dans les rues de Kiev : « Ceux qui gouvernent le football international et en particulier ces messieurs de l’UEFA, qui nous donnent de grandes leçons d’humanisme et de fair-play, acceptent sans broncher de faire jouer un match de foot dans un pays où on tire dans la foule. Ca ne leur pose pas de problème. Moi, ça me choque » a-t-il déclaré.

« On me dira qu’il ne faut pas mélanger sport et politique. Mais là, ce n’est pas de la politique. C’est bien plus grave que ça… » a-t-il ajouté.

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE