L’Olympique lyonnais, comme la plupart des autres clubs européen, est arrivé à mi-parcours de son exercice 2017-2018. L’heure du premier bilan a sonné et force est de constater qu’il est plutôt positif. Distancé par un Paris Saint-Germain à priori intouchable, l’OL peut se targuer d’être un très sérieux prétendant à une place de dauphin. De plus, l’éclosion de ses jeunes talents compense la perte de joueurs majeurs l’été dernier (comme Alexandre Lacazette ou encore Corentin Tolisso) et laisse présager de beaux jours à l’équipe rhodanienne. La trêve hivernale rime également avec mercato. Une nouvelle fenêtre de tir sur un marché des transferts source de toutes les spéculations va s’ouvrir.

L’Olympique lyonnais de son côté va tenter de conserver ses meilleurs éléments comme Houssem Aouar ou Lucas Tousart et calmer les envies de départ de certains joueurs peu utilisés à l’image de Maxwell Cornet. Mais dans l’ombre, le rival marseillais pourrait peut-être bien jouer un mauvais tour aux Gones en enrôlant un ancien capitaine du club.

OL : Gonalons chez l’OM concurrent ?

C’est l’une des rumeurs fracassantes qui vient traditionnellement secouer chaque MercatoL’ancien capitaine et grand serviteur de l’OL Maxime Gonalons pourrait bien fouler prochainement les pelouse de Ligue 1. Un retour en France serait envisagé pour le milieu de terrain à en croire les médias italiens. En effet, le joueur est extrêmement peu utilisé par son coach à la Roma, Eusebio di Francesco.

Intouchable à Lyon malgré une dernière saison plutôt délicate en terme de rendement et parfois d’attitude, le leader du vestiaire rhodanien a du mal à s’adapter à son nouvel environnement à tel point que les grands journaux sportifs d’Italie comme Tuttosport font état de contacts entre l’entourage du joueur et l’Olympique de Marseille.

Gonalons ne veut pas partir au mercato

Pourtant, à en croire les dernières informations, Maxime Gonalons n’a jamais manifesté la moindre intention de retrouver le championnat de France. Mieux, il souhaiterait persévérer en Serie A au sein de la Roma. Cela ne fait que six mois que le milieu de terrain est arrivé sur les bords du Tibre. Il est donc probablement encore trop tôt pour émettre un quelconque constat d’échec. De plus, on imagine mal ce joueur très loyal venir officier au sein d’une équipe rivale à celle qui l’a fait grandir. Cependant la cas de Mathieu Valbuena et de sa trajectoire inverse font jurisprudence et nous rappelle, si besoin, que le monde du football est la meilleure des séries à rebondissement.



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE