Rolland Courbis et Montpellier retrouver le LOSC et René Girard. Un match très attendu entre deux entraîneurs au caractère bien trempé.

D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les deux hommes entretiennent des relations cordiales : « J’essaie de faire passer ce petit conseil aux joueurs que j’entraîne. Il y a les avantages et les inconvénients de rencontrer un entraîneur qu’on a connu. Je pense que dans la préparation du match, ça se précise. Je pense que les joueurs que j’entraîne, et que j’ai le plaisir d’entraîner, dans la préparation de notre match, ils joueront contre Lille. Ils joueront contre les joueurs de Lille, entraînés par René Girard. Ils ne se tromperont pas d’adversaire. » a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « M’occuper de l’entraîneur de l’équipe d’en face, cela ne m’est jamais arrivé et cela ne m’arrivera jamais. Même si j’ai de la sympathie et que je sais qu’il s’appelle René Girard, et qu’il a coaché pendant quatre ans ici avant moi. Je suis très heureux de le savoir mais c’est l’équipe que j’entraîne qui rencontre l’équipe qu’entraîne René. Je crois que ça se passera sur le terrain. On a l’espoir de gagner à Lille. Cela peut paraitre prétentieux mais pour moi, ce n’est pas prétentieux. C’est simplement un objectif qui me parait réalisable. Quel que soit le résultat, en cas de victoire, ce ne sera pas l’entraîneur de Montpellier qui battra l’ex-entraîneur de Montpellier. Ce sera Montpellier qui battra Lille ou Lille qui battra Montpellier. Ou personne ne battra personne. » a-t-il conclu.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE