Avec le rachat du club par l’homme d’affaire américain Frank McCourt, l’OM a retrouvé des couleurs depuis un an et demi. Cinquième du dernier championnat, les Phocéens sont, cette saison, aux portes du podium. Avec seulement un point de retard sur le duo Lyon / Monaco, l’OM est plus que jamais en lice pour une qualification en Ligue des champions. Ce mercato hivernal pourrait d’ailleurs aider les troupes de Rudi Garcia à atteindre cet objectif. Et si l’on en croit les dernières rumeurs, les dirigeants pourraient se pencher sur un renfort offensif de poids.

La déception Kostas Mitroglou

L’an passé, la direction de l’OM, menée par Jacques-Henri Eyraud, avait fait de l’attaquant l’une des priorités. Ce buteur tant convoité devait être la figure de proue du projet marseillais. Mais six mois après la clôture du mercato d’été, force est de constater que le recrutement à ce poste est un échec. Même si Valère Germain retrouve peu à peu des couleurs, Kostas Mitroglou apparaît comme un flop monumental.

Conspué par le public d’un Vélodrome agacé, le Grec est très loin des standards de Bafétimbi Gomis la saison dernière (20 buts en Ligue 1). C’est pourquoi Andoni Zubizarreta a peut-être trouvé celui qui pourrait remplacer l’ancien de Benfica cet hiver. Il faut aller chercher en Angleterre pour avoir connaissance de cette piste nommée Daniel Sturridge.

L’OM et l’opportunité Sturridge

Sturridge

Joueur de Liverpool depuis 2013, l’international anglais n’est plus du tout en odeur de sainteté du côté d’Anfield.

La révélation Mohamed Salah ainsi que le confirmé Roberto Firmino font pour le moment l’unanimité aux yeux de Jürgen Klopp. Des éléments qui poussent l’OM à agir afin de saisir cette opportunité. Sportivement, la grosse ombre au tableau, c’est le physique de Daniel Sturridge. Que ce soit à Chelsea ou à Liverpool, l’attaquant de 28 ans a été et continue à être constamment sujet à des blessures, en général assez longues. Interrogé sur ce bruit de couloir, Rudi Garcia n’a pas catégoriquement démenti la rumeur, laissant la porte entrouverte.

Autre aspect à prendre en compte, le salaire de Sturridge ainsi que son indemnité de transfert. Liverpool espère au moins 35 millions d’euros tandis que le joueur émerge à plus de 7 millions d’euros par an ! Si l’état-major réussit à dégraisser en se débarrassant notamment de Kostas Mitroglou, le pari Sturridge n’est pas non plus hors de portée. Surtout si une qualification directe en Ligue des champions pointe le bout de son nez en fin de saison.



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE