Mercato OM :Tout est possible pour Jacques-Henri Eyraud

0

La fin de l’été est toute proche, et le championnat va donc pouvoir reprendre tous ses droits d’ici demain. En attendant, il reste quelques heures avant la clôture du Mercato estival. Ce petit temps permet parfois de voir arriver ou partir un ou plusieurs joueurs. Cependant, du côté del’Olympique de Marseille, la période estivale semble bel et bien terminée. Jacques-Henri Eyraud, le président du directoire du groupe olympien, a confirmé qu’aucun joueur ne devrait être transféré, que ce soit dans le sens des arrivées comme dans celui des départs. Mais l’homme de cinquante ans a nuancé ses propos, en affirmant notamment que tout peut se passer d’ici ce soir.

La date butoir est atteinte, Marseille attend minuit

Dans le cadre de la présentation de Nemanja Radonjic, la nouvelle et dernière recrue de l’OM durant ce mercato d’été 2018, Jacques-Henri Eyraud a tenu à s’exprimer face à la presse, afin de donner son point de vue sur les dernières heures du marché des transferts du côté de la canebière. « Normalement, c’est la dernière fois qu’on se voit pour le mercato ». Dès le début de sa conférence de presse, Eyraud a mis les choses au clair sur la fin de cette période d’échanges entre clubs.

Un peu plus tard, interrogé par des journalistes à ce sujet, le dirigeant cinquantenaire n’a pas omis la possibilité de voir un mouvement d’arrivée ou de sortie d’ici ce soir : « Il peut tout se passer mais il ne faut pas s’attendre à une arrivée supplémentaire ». Rajoutera-t-il.

Les questions de la presse sportive à l’encontre de Jacques-Henri Eyraud sont justifiées, car l’entente phocéenne attend de pied ferme l’achat d’une doublure à Jordan Amavi, ainsi que le transfert d’un attaquant de pointe.

Eyraud oublie la piste de l’attaquant, la doublure d’Amavi raté de peu

Concernant le poste de latéral gauche, censé rentrer en concurrence avec Jordan Amavi, Jacques-Henri Eyraud a avoué qu’une piste a été creusée, mais qu’elle n’a pas pu aboutir. Le membre de l’état-major de l’Olympique de Marseille a cependant tenu à rassurer les journalistes et les supporters car il a affirmé que son groupe a déjà réfléchi à ce problème : « On a des solutions au sein de notre centre de formation et de l’effectif actuel ».

Enfin, sur le plan des départs, il s’est également montré vague, même si plusieurs joueurs du groupe sont plus ou moins concernés par une sortie. C’est le cas notamment de Saîf-Eddine Khaoui, Aymen Abdennour et Clinton Njie.

Share.

About Author

Leave A Reply