A l’issue du match nul concédé par son équipe dans le temps additionnel face à l’OGC Nice samedi soir (1-1), Rolland Courbis, l’entraîneur de Montpellier, a notamment critiqué l’été de la pelouse de l’Allianz Rivera.

« Je félicite l’architecte, son stade est aussi magnifique que la pelouse est pourrie. Du banc, je n’ai pas vu grand-chose de l’égalisation. A la sixième vision, je vois peut-être le ballon entrer, peut-être une main. Cela fait beaucoup de peut-être. Il fallait être un lynx pour accorder ce but dans la position de l’arbitre assistant. Mais on lui fait confiance. Cela nous empêche d’avoir 16 points ce soir. On n’en a que 14, ce qui n’est pas mal. Nous regrettons ce but à la 93e + 30 secondes mais nous continuons notre petit bonhomme de chemin avec une trêve bienvenue avant la réception de Lyon», a déclaré Rolland Courbis.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE