A l’issue de la défaite de son équipe face au PSG, José Anigo ne se montrait pas très déçu estimant que ses joueurs avaient tout de même tenu le choc face à cette équipe parisienne considérée comme l’épouvantail de la Ligue 1.

«J’ai le sentiment qu’il n’y a pas un monde d’écart, au moins en première période. Après, sur le premier but on doit faire mieux et ensuite ça devient plus difficile. Le PSG est au-dessus de Marseille, c’est clair. Regardez leur banc, vous voyez ce que ça a coûté. Regardez ce qu’il y a sur le terrain. C’est une équipe qui est taillée pour la Ligue des champions. Je n’ai pas de regret sur la composition parce que si j’étais venu pour défendre j’aurais pris peut-être un but aussi. Paris sera certainement premier à l’arrivée, je ne vois pas Monaco revenir. Sur la première période, on a montré beaucoup d’agressivité, et quand on pouvait ressortir proprement on l’a fait. Ca n’est pas simple, parce que dès que tu laisses de l’espace, ils s’engouffrent. On est déçu mais on ne part pas honteux » a-t-il déclaré lors de son point presse d’après-match.

« On a donné ce qu’on avait à donner. Quand on voit rentrer Cabaye, Cavani, Pastore et toute la bande, on voit que le Championnat a pris une autre dimension pour le PSG. Et les autres, Monaco aussi, doivent subir. Quand on prend le premier but, c’est plié et on le sait. Plus on sort et plus on s’expose aux contres et ils adorent ça » a-t-il ajouté.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE