Alors que Steve Mandanda devra observer une convalescence de six semaines pour soigner ses vertèbres touchées lors d’un choc samedi soir avec l’attaquant de Guingamp, Yatabaré, le président de l’Olympique de Marseille, a fait part de sa tristesse de voir son joueur raté la Coupe du Monde. Mais le dirigeant phocéen relativise au regard de ce qui aurait pu se passer de plus grave pour le gardien international.

Dans des propos à RMC, Vincent Labrune fait part de sa tristesse :  » J’ai ce matin (dimanche) une grande déception pour le joueur qui va manquer un rendez-vous important dans une carrière, mais j’ai surtout beaucoup de peine pour l’homme. Steve est un très grand professionnel et un garçon exceptionnellement attachant. La vie est parfois injuste et l’ensemble du club est à ses coté dans ce moment difficile » a-t-il déclaré.

« La violence du choc nous a fait craindre le pire mais heureusement, dans six semaines, il sera de retour sur les terrains. En attendant, il faut qu’il prenne soin de lui et qu’il se repose près des siens. Le plus important c’est sa santé, il n’y a pas que le foot dans la vie » a-t-il ajouté.