Malgré la sanction de l’UEFA à travers les règles du fair-play financier, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, s’est montré rassurant sur l’avenir du club parisien et de l’engagement de ses propriétaires.

C’est désormais une réalité. Le PSG a été sanctionné par l’UEFA d’une amende de 20 millions d’euros, mais surtout d’un encadrement de son recrutement. Le club ne pourra débourser pas plus de 60 millions d’euros sur l’arrivée d’un seul joueur et pour pouvoir recruter d’autres joueurs, le club parisien devra vendre avant d’acheter. D’autre part, la masse salariale actuelle ne pourra augmenter lors des trois prochaines années et le PSG ne pourra inscrire que 21 joueurs sur la liste de la Ligue des Champions.

Malgré la dureté des sanctions, le président du PSG assure que son club fera face et que ces dernières ne l'empêcheront pas de continuer son projet : « Notre ambition de devenir l’une des marques globales de sport parmi les meilleures et les plus performantes n’est pas remise en cause par ce smesures, a-t-il assuré dans la soirée. Nous continuerons à investir pour bâtir une équipe hautement compétitive, aménager notre stade et développer
nos infrastructures d’entraînement tout en restant, comme nous le sommes aujourd’hui, un club sans aucune dette. Paris est une des plus grandes villes dans le monde, et nous  sommes sa seule franchise de sport professionnelle (…) Nous sommes persuadés que tous nos efforts et investissements seront récompensés. » a ajouté Nasser Al-Khelaïfi, dans des propos rapportés par Le Parisien.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE