Mathieu Bodmer, l’ancien milieu de terrain du PSG, explique les raisons pour lesquelles il a été obligé de quitter le club parisien l’été dernier. En fait, les valeurs du joueur ne correspondait plus avec ce qu’était devenu le club parisien depuis son rachat par QSI.

bodmer-psg2012

« L’arrivée de nouveaux actionnaire a changé la donne »

Dans les colonnes de France-Football, le milieu de terrain explique les raisons qui l’on poussé à partir : « Quand j’ai signé à Paris en 2010, le club ne savait pas où il allait, il venait de terminer 13e. Et puis les Qataris sont arrivés, le PSG est devenu un club super médiatisé, je ne me reconnaissais plus là-dedans. Les valeurs pour lesquelles j’étais venu à Paris n’étaient plus les mêmes. La première fois où j’ai parlé avec Kombouaré, j’ai senti qu’il avait un projet de jeu et un projet humain. L’arrivée de nouveaux actionnaires, d’un nouveau coach, a changé la donne, le club est devenu hyper médiatique. Je ne dis pas que c’est invivable, mais il y a trop de monde à l’entraînement, beaucoup de caméras, de questions, de sollicitations. Ce n’est pas mon style de vie. »

« C’est la loi des grands clubs »

« Laurent Blanc nous a montré assez rapidement qu’on n’était pas dans le groupe, Clément Chantôme, Diego Lugano et d’autres. Il ne nous a pas pris lors des premières journées, on a compris qu’il ne nous utiliserait pas. J’ai un certain âge, j’ai envie de jouer, je ne peux pas me permettre de rester sur le côté. A Paris, j’étais un numéro, on ne va pas se mentir. Si vous jouez tant mieux, sinon personne ne s’apitoie sur votre sort. C’est la loi des grands clubs. En trois ans, le chemin parcouru a été immense, c’est très bien pour les supporters parisiens, mais pour des joueurs comme moi, on n’est pas à notre place. »



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE