L’économiste Bastien Drut, estime que les sanctions qui frappent le PSG et Manchester City ne sont pas méritées, d’autant que les deux finalistes de la Ligue des Champions, le Real Madrid et l’Atletico Madrid, qui cumulent près d’un milliard de dettes, ne sont pas sanctionnés eux.

Pour l’économiste auteur du livre « L’économie du football », il est impensable de voir le PSG et City sanctionnés : «Ce ne sont pas loin d’être les deux clubs les plus endettés d’Europe qui se retrouvent en finale. C’est paradoxal, note Drut. L’Atlético a une dette qui ne sera jamais remboursée. Je ne comprends pas du tout qu’un club comme l’Atlético ne soit pas sanctionné dans le cadre du fair-play financier. A Parisil n’y a pas de dette financière. Le PSG et Manchester City ont toujours payé leurs joueurs, leurs impôts… Pourtant, ils sont sanctionnés.» a-t-il expliqué.

Et d’ajouter concernant les sanctions : «C’est complètement disproportionné, estime Drut. Très peu de clubs sont sanctionnés et le sont très durement. On a l’impression que l’UEFA cherche à faire un exemple avec le PSG et Manchester City.» a-t-il ajouté dans les colonnes du Figaro. 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE