A vingt-quatre heure du Clasico entre le PSG et l’OM au Parc des Princes, les témoignages d’anciens joueurs des deux clubs se multiplient. Cette fois, c’est David Ginola qui livre son point de vue sur ce match et cette rivalité.

David Ginola reconnaît qu’il n’a pas aimé les matches disputés face à l’OM de son temps : « Les matches en eux-mêmes ne restent pas dans mes meilleurs souvenirs. On ne peut pas dire qu’on se soit éclatés à jouer des clasicos au niveau du jeu, c’étaient souvent des matches hachés. Les mecs entraient sur le terrain avec les crocs et la première chose qu’ils voulaient, c’était te mordre » explique-t-il dans Le Parisien.

« Et puis l’arrêt Bosman n’était pas passé, c’était un duel franco-français. C’est vrai que les différences culturelles ajoutent quelque chose, il y a le côté pagnolesque, le Sud contre la capitale qui représente la centralisation du pouvoir, des médias. C’est un peu la lutte des classes. La rivalité existe toujours dans les tribunes. Un peu moins sur le terrain. Je le ressens quand je vais au Parc. Aujourd’hui, Paris est très loin devant et peut regarder l’avenir avec beaucoup de sérénité et d’optimisme » a-t-il ajouté.



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE