Le match entre le PSG et Anderlecht prévu mercredi soir pour le compte de la troisième journée de la Ligue des Champions pourrait donner lieu à des affrontements entre hooligans des deux clubs où plutôt d’anciens hooligans.

psg-ultra-kop-boulogne
Car depuis novembre 1992 à l’occasion d’un match opposant déjà les deux clubs, les « supporters » de l’époque du Kop de Boulogne au Parc des Princes et les ultras les plus violents d’Anderlecht s’étaient affrontés. À l’époque, la fight avait fait de nombreux blessés et les services de police belges et français confirment tous deux que les tensions restent plus que vives entre les deux bandes, rapporte le quotidien belge, La Dernière Heure.

Toutefois, il semblerait que selon les autorités locales, le rendez-vous soit programmé pour ce mardi soir soit 24 heures avant le match. De toute façon, la police locale est prête à toute éventualité avec la mobilisation de 400 policiers pour l’occasion. En attendant, il est toujours possible d’aller parier sur la rencontre sur bwin sport sur le résultat de la rencontre entre l’équipe française et l’équipe belge. Paris ou Anderlecht ?

« Une seule inconnue : la date et le lieu de la fight »

Autour du match mercredi, toutes les précautions seront prises  : « Les Parisiens regarderont le match de leur tribune – isolée de celles des supporters anderlechtois – puis repartiront directement en bus, toujours encadrés par la police. Interdiction d’aller boire un verre en ville… Aucun contact physique avec les supporters anderlechtois ne sera autorisé. C’est la première fois que nous agissons de la sorte”  a fait savoir un responsable local. Un peu à la manière dont les autorités anglaises traitent les supporters de leur pays désormais.

Toutefois, le journal précise que « Un hélicoptère signalera les attroupements suspects sur l’ensemble du territoire régional ; des autopompes resteront en stand-by à proximité du stade ; des équipes sont déjà prêtes à bondir dès aujourd’hui en cas de rencontre ce soir tandis que la quasi-totalité des abords du stade est sous le contrôle visuel des caméras de surveillance. Reste une inconnue : la date et le lieu de la fight entre hooligans ». 



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE