Alors qu’on s’interroge sur la possibilité de voir le PSG être gêné dans la conquête d’un troisième titre par l’Olympique de Marseille, l’ancien rédacteur en chef d’Eurosport, Cédric Rouquette, estime pour sa part que le principal rival de l’équipe parisienne est elle-même. 

Dans son blog sur Eurosport.fr, Cédric Rouquette livre son sentiment sur la course au titre de champion de France 2015 : « cette année, comme l’année dernière (et peut-être plus que l’année dernière), le rival numéro un d’un PSG taillé pour la Ligue des champions, c’est le PSG lui-même. Il joue le rôle de sa propre bête noire avec une remarquable constance. Il possède encore la marge pour redevenir le patron, mais ça ne durera pas toute la saison. Si le PSG se réveille et carbure après la trêve internationale à son rythme de la saison dernière (2,34 points par match), il aura 82 points en fin de saison. Un total qui garantit normalement le titre de champion. Mais avec des « si », le PSG serait le tenant du titre de la Ligue des champions. La réalité est que Paris est troisième, décroché, et que cela correspond à sa valeur du moment » explique-t-il.

Et de préciser : « S’il y a sept points d’écart avec l’OM, c’est parce que l’équipe de Marcelo Bielsa réalise de son côté un premier quart de championnat inouï. Là où le PSG lâche des points en fin de rencontre, l’OM arrache la victoire, comme vendredi à Reims. Là où le PSG est chiche en occasions et buts, l’OM cartonne. L’équipe de Marcelo Bielsa a un style qui séduit, mais ceci ne serait rien sans une feuille de stats éblouissante : vingt-trois buts en neuf journées, c’est huit de plus que n’importe qui d’autre en L1. C’est neuf de plus que le PSG de la saison dernière à la même époque. C’est plus que n’importe quel cru du Lyon de la grande époque (22 en 2006-2007). C’est plus que n’importe quel futur champion de France des vingt dernières années (1). Avec huit buts encaissés (moins d’un par match en moyenne) et un climat d’union sacrée, l’OM est engagé sur une voie vertueuse. Celle d’un potentiel champion » conclut le journaliste.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE