Rami : « J’ai encore beaucoup de travail devant moi »

1

Choisi par Laurent Blanc pour devenir l’un des éléments clés de la défense centrale de l’équipe de France, Adil Rami ne s’enflamme pas malgré les trois matchs qu’ils vient d’aligner avec les Bleus.

Le défenseur du LOSC estime qu’il n’est pas installer et qu’il lui reste encore du travail pour se sentir dans la peau d’un titulaire à part entière : « Il (Laurent Blanc, ndlr) est proche de nous, il fait attention à nos choix tactiques et techniques, il sait de quoi il parle. Mais installé, non. Je n’ai fait que trois matches, je n’ai encore rien prouvé, et j’ai encore beaucoup de travail devant moi. Je travaille justement pour me sentir installé, mais je ne me sens pas installé » a déclaré Rami en conférence de presse ce jeudi.

Concernant la rencontre de samedi face à la Roumanie, Adil Rami s’attend à un match difficile : « Ce sera une équipe accrocheuse, qui ne lâchera rien, on n’attend pas de cadeau. S’il faut donner son corps à la science, on le fera. Je ne connais pas grand-chose de la Roumanie. Je connais Niculae, l’attaquant de Monaco. C’est un joueur qui décroche, qui aime bien frapper » a-t-il ajouté.

Share.

About Author

Un commentaire

Leave A Reply