HEADER ADS :
Tags Publié avec tag "Bleus"

Bleus

0 101

Patrice Evra ne cachait pas sa satisfaction après le succès de son équipe en Italie mercredi soir (2-1). Le défenseur de Manchester United n’hésitait pas à parler de fierté après cette belle victoire obtenue à Parme.

«Beaucoup de Français doivent être fiers de nous. Les gens l’étaient déjà après le match en Espagne et là on récidive en Italie. Quand tu joues contre l’Italie, tu as toujours envie de gagner. C’est magnifique » a-t-il déclaré après le match.

Toutefois, Patrice Evra rappelle et fixe les ambitions de ce groupe au potentiel intéressant : « L’objectif c’est la Coupe du monde, ce n’est pas faire match nul contre l’Espagne ou battre l’Italie. On peut voir sur le terrain qu’on est tous solidaire même dans la difficulté. On ne lâche rien. On fait les sacrifices les uns pour les autres » a-t-il ajouté.

0 98

Malgré la défaite surprise de son équipe au Stade de France vendredi soir face au Japon (1-0), Didier Deschamps ne souhaite pas dramatiser.

Pour le sélectionneur de l’équipe de France, il n’est pas question de garder la tête dans le seau à quelques jours de défier l’Espagne à Madrid :

« J’ai toujours horreur de perdre. L’adversaire ne nous était pas supérieur ce soir (vendredi). Ça fait encore plus mal. Je suis déçu pour les joueurs par rapport aux efforts qu’ils ont faits. Mais vous savez ce qui nous attend. On ne va pas s’attarder plus que ça, on va récupérer et préparer le rendez-vous de mardi »

Un match face à l’Espagne où il faudra que son équipe se montre beaucoup plus efficace que ce qu’elle a montré face aux Nippons :

« Je ne pense pas qu’on aura autant d’occasions contre l’Espagne. Il faudra bien défendre et avoir l’efficacité qu’on n’a pas eue ce soir. La chape de plomb ? Elle fait mal et elle doit faire mal. Je n’ai pas envie de voir des joueurs rigoler parce qu’on a perdu le match. Le haut niveau, c’est aussi savoir évacuer. On aurait aimé faire un résultat positif mais ça ne te donne pas plus de garanties. Face à l’Espagne, le contexte et le rapport de force seront différents »

0 186

Noël Le Graët, le président de la FFF, estime que l’équipe de France serait mieux au Parc qu’au Stade de France, son lieu de résidence actuel. 

Le président de la FFF estime que le Stade de France n’est plus adapté à l’équipe de France en raison de la particularité du public français  : 

« Un stade de 50 000 places serait plus adapté aujourd’hui à l’équipe de France. Je ne veux pas faire de polémique, mais par rapport aux spectateurs, on serait mieux au Parc des Princes,

Pour le dirigeant français, remplir le SDF est devenu impossible :

« Remplir un stade de 80 000 places, aujourd’hui, aucune sélection nationale ne peut le faire. »

0 116

Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, a fait part de sa satisfaction concernant la performance de son milieu de terrain Rio Mavuva face à l’Uruguay (0-0).

Pour l’occasion, Rio Mavuba retrouvait les Bleus après cinq ans d’absence : « C’est un joueur qui a des performances de haut niveau avec Lille, il a des responsabilités à Lille. Il est resté dans son registre. Il est au coeur du jeu, il doit beaucoup diriger, parler. Je ne suis pas là pour donner des garanties à qui que ce soit mais c’est bien qu’il retrouve la sélection » a-t-il déclaré en conférence de presse d’après-match.

« C’est un bon footballeur, intelligent. Il oriente bien le jeu vers l’avant. Pour un milieu de terrain, ce sont des qualités qui m’intéressent » a-t-il ajouté.

0 211

Sanctionné d’un seul match de suspension en équipe de France après ses insultes à l’arbitre du match Espagne-France en  juin dernier à l’Euro 2012, Jérémy Ménez s’en sort bien. 

D’ailleurs, son avocat, qui a représenté l’attaquant du PSG lors du passage devant la commission de discipline, estime que la sanction est juste et conseille au joueur de ne pas faire appel : « Les faits étaient avérés et n’ont pas été contestés. La commission a été à la hauteur de mes attentes. Elle a répondu avec justesse à la situation avec une décision équitable, a estimé Me Brusa, l’avocat du joueur, à l’AFP.

« Il peut toujours y avoir pire. Cela aurait pu être beaucoup plus grave. Je vais lui conseiller de ne pas faire appel » a-t-il ajouté.

0 91

C’est l’adjoint de Laurent Blanc, Alain Boghossian qui s’est présenté devant la presse ce jeudi. Le technicien français a tenu à éteindre l’incendie et assure que tout va pour le mieux au sein du groupe France. Sans rejeter l’idée qu’il y eu des accrochages.

« Il y a eu des échanges mais c’est normal, a expliqué l’adjoint de Laurent Blanc. Ça aurait été pire s’il n’y avait rien eu. Il y a eu des altercations, enfin des échanges entre joueurs. On s’est dit les choses. C’est comme dans un couple si on ne dit pas les choses, ça explose. » a-t-il ajouté.

« Ce qui s’est passé dans le vestiaire, j’espère que ça sera un plus pour la suite. Il n’y a pas eu d’accrochage entre Hatem Ben Arfa et Laurent Blanc. Les deux personnes se sont expliquées. Ils ont mis les choses à plat et ils se sont serrer la main. Il n’y a aucun souci à ce niveau-là » conclut l’ancien milieu de terrain de Parme.

0 174

Après la victoire de l’équipe de France face à l’Ukraine (2-0), Rolland Courbis a souligné l’importance des choix du sélectionneur Laurent Blanc.

Sur RMC, radio pour laquelle il est consultant, Rolland Courbis estime que les choix du sélectionneur français pour ce match ont été déterminant : «  L’homme du match, c’est Laurent Blanc. Il a su modifier ses plans. L’équipe était beaucoup plus équilibrée » a-t-il déclaré.

« C’était une équipe totalement différente de celle qui a joué contre l’Angleterre » a-t-il  ajouté.

0 176

Samir Nasri, qui va de nouveau disputer un tournoi final après l’Euro 2008, ne regrette finalement pas d’avoir manqué la Coupe du monde 2010.

« Dieu merci que je n’étais pas là en 2010. J’ai envie de briller à l’Euro pour faire une belle compétition internationale. On a tous à prendre une petite revanche et montrer qu’on peut faire en sélection ce qu’on fait en club. On a tous de la qualité. » a déclaré Samir Nasri lors d’un point presse ce vendredi à Clairefontaine.

A l’image du groupe France, il veut prouver que les Bleus sont redevenus conquérants et veulent définitivement tourner la page Afrique du Sud : « Je n’étais pas en Afrique du Sud. J’étais aux Etats-Unis. Il faut arrêter de toujours rappeller ce qui s’était passé à Knysna. Le groupe a changé, ça ne se reproduira plus. Ca montre une mauvaise image du football français » a-t-il ajouté.

0 125

L’ancien recordman de sélection en équipe de France, Manuel Amoros, a fait part de son sentiment concernant le secteur défensif des Bleus pour l’Euro. 

Manuel Amoros estime qu’à gauche, pour remplacer Eric Abidal, Jérémy Mathieu mériterait sa place : « Moi, j’étais contre les gens qui ont fait la crise de nerfs à Knysna. Laurent Blanc va sûrement le prendre parce qu’il fait de bons matchs avec Manchester United. Mais les conditions en club et en sélection sont différentes. A un moment donné, il va falloir tourner la page » a-t-il expliqué dans le quotidien 20 Minutes.

« Les vieux, il y en a quelques-uns qui vont sauter après l’Euro. Pourquoi ne pas faire déjà le tri et essayer les nouveaux ? Moi, je prendrais Jérémy Mathieu. C’est quelqu’un à qui on ne fait pas assez confiance » a-t-il ajouté.

0 233

Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France, a déjà un groupe en tête pour l’Euro 2012. Mais il laisse la place à un joueur qui finirait la saison en trombe au cas où. 

Les semaines passent et l’Euro arrive à grand pas pour l’équipe de France et le sélectionneur Laurent Blanc. Ce dernier continue d’observer les divers championnats européens pour constituer son groupe qu’il estime déjà formé de douze-quatorze noms. Derrière, la porte reste ouverte et la réflexion sera permanente jusqu’en mai prochain quand il faudra dévoiler la liste des 23 élus : « Il y a des choix à faire, des réflexions sur cinq-six postes. Et je laisse toujours la place à deux, trois joueurs qui finiraient la saison en boulet de canon et qui nous amènerait de la fraîcheur, de la confiance. Rien n’est figé » explique-t-il dans les colonnes de La Provence.

Mais Laurent Blanc ne veut pas appeler « une surprise » de dernière minute juste pour le plaisir de le faire : « Je veux bien si elle est justifiable, cohérente. Si c’est juste pour faire un effet d’annonce, ce n’est pas un service ni pour le joueur, ni pour l’équipe. Si un joueur jamais appelé termine la saison en boulet de canon, marque des buts, pourquoi pas ? Il faut laisser la place à cette possibilité » a-t-il ajouté.

STAY CONNECTED