Tags Publié avec tag "Deschamps"

Deschamps

0 801
Didier Deschamps

De passage en conférence de presse ce samedi au lendemain du match remporté face à la Suisse (5-2), Didier Deschamps a fait part de son admiration pour son milieu de terrain, le Parisien, Blaise Matuidi.

A l’image de Pierre Ménès un peu plus tôt, Didier Deschamps est admiratif du travail accompli par son joueur au milieu de terrain : « Parfois j’ai du mal à le suivre tellement il est partout. Il est encore en train de courir là ! Il n’a pas pris l’avion pour rentrer, il a préféré courir ! » a déclaré le sélectionneur de l’équipe de France.

 

0 297
Didier Deschamps

Alors qu’Olivier Giroud a créé un peu de tension ces derniers jours en annonçant publiquement qu’il ne comprendrait pas pourquoi il ne serait pas titulaire lors du match face au Honduras, Didier Deschamps, lors de sa conférence de presse d’avant-match face à la Suisse ce soir, a tenu à calmer le jeu.

l’attaquant d’Arsenal a fait part de sa frustration d’être remplaçant. « Comment il va ? Bien, comme l’ensemble du groupe du fait de la victoire, assure le sélectionneur des Bleus. Ce n’est pas un cas à part. Il fait partie du groupe qui a gagné le premier match et se prépare pour le deuxième. » a-t-il ajouté.

 

0 472
Didier Deschamps

Alors que Paul Pogba a failli se faire expulser dimanche lors du match face au Honduras, Didier Deschamps a recadré son joueur dans un premier temps mais veut surtout l’aider à progresser dans sa gestion des matches.

«Je suis là pour l’aider, pour faire en sorte qu’il se maîtrise, a souligné le technicien. Il a un jeu où il prend des coups. Vu son gabarit, ses grandes jambes, c’est plus facile de l’attraper lui. Ça lui est arrivé à lui, mais ça peut aussi arriver à d’autres. Il évolue à un poste où il y a beaucoup de duels. Au haut niveau, il faut une maîtrise totale» a déclaré le sélectionneur français au lendemain du match. . Une remarque qui valait également pour Yohan Cabaye et Patrice Evra, eux aussi avertis. «Sur les trois avertissements, il y en a deux qui auraient pu être évités.» a-t-il ajouté.

0 241
Didier Deschamps

Le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, a rappelé lors de sa conférence de presse d’avant-match, qu’il était important de bien débuter le Mondial 2014 ce dimanche face au Honduras.

Pour le technicien français, remporter cette première rencontre serait déjà un bon pas vers la qualification : « Il est important. Le gagner nous placerait dans une position idéale. Quand on perd un premier match, ce n’est pas évident. Ça secoue autour. Même pour l’Espagne (battue 1-5 par les Pays-Bas), il y a des turbulences. Pour garder la sérénité et la confiance, il faut répondre présent » a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « On a fait en sorte de se préparer du mieux possible depuis quatre semaines avec tout ce que vous savez : les matches, les entraînements… Le rendez-vous était prévu depuis un bon moment. Que ce soit moi ou les joueurs, on veut débuter la compétition. Même si la préparation a été agréable, la vérité, c’est le terrain » a-t-il conclu.

0 1553
Didier Deschamps

Dans un entretien accordé à L’Equipe, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, est revenu sur la non-sélection de Samir Nasri. Le technicien assume complètement son choix de ne pas avoir retenu le joueur de Manchester City.

« Comme tout sélectionneur, j’ai des choix à faire. Le critère sportif est important mais ce n’est pas le seul. Je n’ai pas à avoir de regrets. Ceux que j’ai appelé depuis août 2012, je les ais vu sur le terrain et dans la vie de groupe. Je fais mes choix en fonction d’un groupe » a expliqué Deschamps.

« Est-ce que le fait d’avoir le même agent pose problème ? Je suis dans ma fonction et mon agent est dans la sienne. En l’occurence, il est aussi l’agent de Nasri. Mais à aucun moment ça ne peut influer sur mon choix. Cela signifierait que nous sommes dans un conflit d’intérêt. Ce n’est pas le cas.  Ses appels du pied dans les médias ? cela me fait ni chaud ni froid. Si je commence à regarder qui est propulsé, qui est sponsorisé, le jeu médiatique fait partie du paysage. Les joueurs disent ce qu’ils veulent » ajoute le sélectionneur de l’équipe de France.

0 474
Didier Deschamps

Didier Deschamps, lors de sa conférence de presse de début de préparation à la Coupe du Monde, a évoqué le malheur de Steve Mandanda, contraint de déclarer forfait après une blessure aux cervicales lors du dernier match face à Guingamp.

 « C’est un coup dur pour Steve. Il sort d’une saison compliquée avec son club. Il a été présent à chaque rassemblement. Dans un groupe, il amène sa joie de vivre. Je suis triste pour lui. C’était injouable pour lui d’être rétabli, a déclaré Deschamps. C’était un objectif important. Je sais qu’il sera à fond derrière nous pour qu’on fasse la meilleure Coupe du monde possible » a déclaré le sélectionneur de l’équipe de France.

Du coup, Stéphane Ruffier passe dans la liste des 23 mais Didier Deschamps veut encore attendre un peu avant de voir qui sera le numéro 2 désormais derrière Hugo Lloris : «  Vous allez encore tourner un peu au tour du pot. Vous connaissez les trois gardiens dans la liste des 23. Hugo Lloris est arrivé ce matin. Attendez que je puisse voir physiquement Mickaël Landreau et Stéphane Ruffier mercredi. On va discuter et vous le saurez rapidement », a ainsi déclaré Deschamps.

0 678
José Anigo

On le sait, José Anigo et Didier Deschamps ne partiront jamais en vacances ensemble. Et ce ne sont pas les dernières déclarations du coach de l’OM à propos de l’équipe de France qui vont arranger les choses entre les deux hommes.

En conférence de presse ce jeudi, José Anigo, a fustigé la décision de Didier Deschamps concernant Samir Nasri : « Je ne trouve pas ça normal. Vu les deux saisons qu’il a accomplies, notamment la dernière, ne pas le prendre, c’est particulier, s’étonne-t-il.

« Des joueurs de caractère, il y en a dans un vestiaire. D’autres créent des soucis en équipe de France et sont là. Gérer ça, c’est le boulot d’un entraîneur »  a-t-il expliqué. 

1 1318
Pierre Ménès

Pierre Ménès, très critique pendant plusieurs mois envers Samir Nasri, s’étonne de la non-sélection du milieu de terrain de Manchester City dans la liste des trente communiqué par Didier Deschamps mardi soir.

Samir Nasri ne disputera pas la prochaine Coupe du Monde. Pour Pierre Ménès, souvent critique à l’égard du jeune Marseillais, s’étonne de cette absence : « Le grand absent de cette liste, c’est bien sûr Samir Nasri. J’en ai parlé au Canal Football Club dimanche, ce n’est pas une surprise, a expliqué le consultant sur son blog. 

« Compte tenu de l’absence de concurrence au poste de milieu offensif entre les blessures des uns et les saisons médiocres des autres, je me suis étonné qu’il soit exclu. Le sélectionneur a privilégié la logique de groupe plutôt que l’individualité. Ça reste un choix. Il faudra voir si on ne le regrette pas durant le tournoi » a-t-il ajouté.

Et de conclure : « Voilà, maintenant cette liste est faite. Son dernier mérite est d’être celle de Deschamps, qui est un mec qui gagne. Lui plus que quiconque mérite la confiance des supporters de l’équipe de France. Il a fait ses choix. Maintenant, il est évident que pour lui comme pour n’importe quel sélectionneur, ce sont les résultats qui lui donneront raison, ou tort« . L’avenir nous le dira.

0 356
Didier Deschamps

Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, a été interrogé à plusieurs reprises sur les raisons de la non-présence de Samir Nasri dans les 30 joueurs retenus pour la Coupe du Monde 2014 dont 23 sont déjà certains d’y aller sauf pépin physique.

Pour Didier Deschamps, la non-sélection de Samir Nasri tient en plusieurs choses : « Une saison dure dix mois. On peut avoir une dernière impression sur un dernier match. On retient plus celle-là que celle d’il y a trois mois. C’est un joueur de qualité mais aujourd’hui, ses performances en équipe de France ne sont pas les mêmes que celles avec Manchester City. Il est important là-bas avec un statut de titulaire. Ce n’est pas le cas en équipe de France et ce n’est pas évident. Ce n’est pas le seul joueur dans ce cas. Il y en a certains qui sont capitaines dans leur club et qui auront un rôle de remplaçant. Ce n’est pas facile à vivre, plus pour certains que pour d’autres » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Je l’ai eu sur sept rencontres pendant quatre rassemblements. Je l’ai vu entrer, débuter et ne pas jouer. Comme d’autres joueurs. J’ai dit ce que j’avais à dire. Je vous laisse libre d’interpréter. Que ce soit Samir ou d’autres joueurs, ils ont la liberté de dire ce qu’ils veulent, je n’ai pas de problème avec ça. Ce n’est pas par rapport à ce qu’il peut dire ou ce que vous (ndlr : les journalistes) pouvez dire. J’ai ma propre conviction avec mon staff parce que ce sont des joueurs que j’ai eu plusieurs fois pendant des périodes de trois ou dix jours. Ce n’est pas en s’exprimant que ça va faire pencher la balance du côté positif ou négatif. Que ce soit pour Samir ou n’importe quel autre joueur. Ce que je pense au fond prend toujours le dessus » conclut le sélectionneur. 

0 623

Invité de l’émission Luis Attaque sur RMC ce jeudi, le milieu de terrain du PSG et de l’équipe de France, Yohan Cabaye, a fait savoir qu’il n’était pas gêné par le temps de jeu réduit que lui donne Laurent Blanc depuis son arrivée l’hiver dernier. 

Le joueur estime même que cela pourrait être un atout au Brésil pour jouer un maximum de match pendant la Coupe du Monde : « C’est une question que je ne me pose pas. Je me concentre sur le positif à Paris. J’ai moins de temps de jeu qu’à Newcastle mais je suis dans une très grande équipe, entouré de très grands joueurs et je joue pour gagner des titres, c’est le plus important pour moi. J’ai entendu dire aussi que Didier Deschamps était plutôt content que je ne joue pas tous les matchs. On verra après ce que le coach va décider de faire avec moi, mais je travaillerai pour être prêt, il n’y a pas de problème » a-t-il déclaré.

En attendant, alors que son équipe semble avoir le titre de champion de France dans la poche, il veut se concentrer sur sa fin de saison avec le club parisien : « Elle arrive vite, donc on y pense un peu plus qu’il y a quelques semaines. Mais le championnat n’est pas tout à fait joué, il y une Coupe de la Ligue à remporter samedi (contre Lyon, ndlr) et ce serait bête de tout gâcher maintenant. Je suis encore sur les objectifs du club, mais l’objectif Coupe du monde arrive un peu plus chaque jour. Une fois la finale jouée et le championnat gagné, on va y penser un peu plus » a-t-il ajouté.

STAY CONNECTED