Tags Publié avec tag "Equipe de France"

Equipe de France

0 495

Actuellement en pleine bourre à l’image de son équipe, l’attaquant de l’Olympique Lyonnais, Alexandre Lacazette, a été appelé logiquement par Didier Deschamps en équipe de France. L’international français ne cache pas son ambition de disputer l’Euro 2016.

C’est avec plaisir qu’il a retrouvé le groupe France à Clairefontaine en début de semaine : « Je commence à me sentir mieux dans le groupe. A force de revenir, c’est plus facile pour moi, explique le joueur de 23 ans sur le site de la FFF. C’est une fierté, c’est un rêve donc à chaque fois qu’on peut porter le maillot, c’est avec joie et honneur. Je me sens bien (avec Lyon), j’arrive à mettre des buts et être utile à l’équipe. Je pense aussi à l’Euro 2016, c’est l’objectif à moyen ou long terme, on va dire. C’est vraiment la chose que j’aimerais le plus réaliser. » a-t-il déclaré rapporte RMC.

 

0 746
Didier Deschamps

On se souvient que les Clasicos des années 90 entre le PSG et l’OM étaient très chauds. Au point que la rivalité entre les joueurs des deux équipes transpirait jusqu’en équipe de France. Ce qui ne semble plus le cas désormais pour le plus grand bonheur de Didier Deschamps, l’actuel sélectionneur des Bleus.

Protagoniste des Clasicos des années 90, Didier Deschamps s’est réjouit de voir le climat apaisé désormais à l’occasion de ces matches entre le PSG et l’OM : « Il y a eu des périodes plus ou moins chaudes, rigole le Basque, qui prend bien soin de ne pas entrer dans les détails. Elles étaient alimentées par tout ce qui se passait durant la semaine qui précède le match. Dimanche il y a eu ce gros match mais pas de déclarations qui ont mis le feu aux poudres. Sur le terrain, même s’il y a eu beaucoup d’intensité, je n’ai pas vu ce que j’ai pu vivre quand j’étais joueur. C’était plus que limite par moments. Ça s’est normalisé, tant mieux. Il y a beaucoup de respect entre les joueurs. Ils ont été adversaires hier et aujourd’hui ils retrouvent sans animosité. » a-t-il déclaré lundi en conférence de presse.

0 591
Didier Deschamps

A l’issue de la victoire de son équipe face au Portugal, Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, n’a pas manqué de souligné la qualité de ses deux jeunes, Raphaël Varane et Paul Pogba.

«Je ne veux pas minimiser la performance de Paul. Il fait des choses hors du commun même s’il doit simplifier son jeu. Quand on voit le match de ce soir, les Portugais auraient bien aimé l’avoir sous leur maillot.» a-t-il déclaré au sujet du milieu de terrain de la Juventus.

Concernant Varane, Deschamps assure qu’il : «a une assurance, une confiance et il va vite, sait comment se placer. Tant mieux pour lui et tant mieux pour nous.» R

elancé sur le sujet, Didier Deschamps a précisé : «Ils sont français, tant mieux mais quand vous êtes titulaires dans de grands clubs comme la Juventus et le Real Madrid à 20, 21 ans, c’est hors normes.»

0 1313
Pierre Ménès

A l’issue du match France-Portugal (2-1), Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, a distribué les bons et mauvais points. Concernant Yohan Cabaye, actuellement en difficulté au sein du PSG, le journaliste dresse un constat alarmant pour l’ancien joueur de Newcastle.

Pierre Ménès estime tout simplement que Yohan Cabaye a baissé de niveau depuis un an : « Yohan Cabaye  n’a pas été inutile, mais loin, tellement loin du joueur d’il y a un an, sous le maillot de Newcastle et des Bleus. Il est évident que son transfert au PSG lui a ôté de la confiance, de l’autorité et de la joie de jouer. Il n’est pas nul, mais il n’apporte plus ce qu’il apportait il y a un an » a déclaré le journaliste sur son blog.

Au final, le milieu de terrain parisien sorti en seconde période, récolte un 5 sur 10 de la part de Pierre Ménès.

0 707

Alors que les joueurs de l’équipe de France affichent clairement leur ambition de gagner la Coupe du Monde désormais, le milieu de terrain du PSG, Yohan Cabaye, ne veut pas non plus que le groupe des Bleus s »enflamme.

Au moment où l’équipe de France regagne du crédit vis-à-vis de ses supporters, et qu’elle fait désormais peur à ses adversaires, Yohan Cabaye émet un petit rappel à l’ordre : «  il ne faut pas que ça se transforme en arrogance sinon on va au-devant de gros problèmes, a-t-il insisté. La machine est lancée, il faut faire attention à ce qu’il n’y ait pas un grain de sable pour l’enrayer. Ça peut venir de notre comportement. Chaque joueur en est conscient», a-t-il ajouté.

« On peut passer, mais de là à dire qu’on peut gagner la Coupe du monde, il faut faire attention » a-t-il ajouté.

0 910

L’arbitre Stéphane Lannoy, consultant pour Le Monde pendant le Mondial 2014 au Brésil, a estimé que le défenseur de l’équipe de France, Mamadou Sakho, aurait dû prendre un carton rouge lors du match face à l’Equateur.

« Dans le cas de Sakho, la FIFA a vraisemblablement estimé que son coup de coude était lié à une réaction épidermique, mais il s’en est bien sorti. Si l’arbitre avait vu le geste en temps réel, c’était rouge. C’est une décision qui doit alerter les joueurs de l’équipe de France, qui doivent apprendre à maîtriser leurs nerfs » a-t-il déclaré dans les colonnes du journal.

« Dans une surface de réparation, c’est extrêmement difficile pour l’arbitre d’identifier un tel geste. Mais si l’arbitre avait vu, cela ne fait aucun doute, c’était rouge. » a-t-il ajouté.

 

0 993
Didier Deschamps

De passage en conférence de presse ce samedi au lendemain du match remporté face à la Suisse (5-2), Didier Deschamps a fait part de son admiration pour son milieu de terrain, le Parisien, Blaise Matuidi.

A l’image de Pierre Ménès un peu plus tôt, Didier Deschamps est admiratif du travail accompli par son joueur au milieu de terrain : « Parfois j’ai du mal à le suivre tellement il est partout. Il est encore en train de courir là ! Il n’a pas pris l’avion pour rentrer, il a préféré courir ! » a déclaré le sélectionneur de l’équipe de France.

 

0 590
Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué, le consultant de RMC, estime que si l’équipe de France poursuit sur cette voie-là, elle pourrait en surprendre plus d’un dans cette Coupe du Monde au Brésil. 

Sur RMC, Jean-Michel Larqué a donné son avis sur la suite de la compétition pour la France : « Il n’y a pas beaucoup d’équipes qui m’ont plus impressionné que la France. C’est trop tôt… Savourons notre plaisir, celui d’être quasiment qualifié pour les 8e de finale. Gérons le match contre l’Equateur et puis le meilleur reste à venir » a déclaré l’ancien milieu de terrain.

« Depuis le match contre l’Ukraine, les garçons ont compris que dans un match international, c’est bien d’être bien coiffé, d’être bien habillé mais c’est beaucoup mieux de courir et d’être généreux. Tant que cette équipe sera généreuse, cette équipe de France sera récompensée » a-t-il ajouté.

1 2043

A l’issue de la rencontre remportée par l’équipe de France face à la Suisse (5-2) vendredi soir, Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, a fait part de son analyse et de ses notes concernant chaque joueur. Blaise Matuidi, Yohan Cabaye et Mathieu Valbuena sont parmi les mieux notés.

Concernant Blaise Matuidi, Pierre Ménès n’est pas surpris par la performance du joueur parisien à qu’il donne un 8 : « Ca fait deux ans que je dis ça mais ce n’est pas grave, je vais le redire quand même : rien qu’à le regarder jouer, ce mec est épuisant. Son activité côté gauche a été dantesque et il ne s’est jamais relâché. Un élément de base qui, en bonus, a claqué son quatrième pion sous le maillot bleu » a-t-il expliqué.

En revanche, il se dit surpris par la différence de niveau affichée par Cabaye entre les Bleus et le PSG : «  Par rapport au Cabaye du PSG, il est méconnaissable. Il est d’une agressivité incroyable, à tel point qu’on peut se demander s’il n’a pas cherché délibérément à prendre un carton qu’il purgera lors du troisième match. Volontaire et juste dans l’utilisation du ballon. Il ne s’est pas encore imposé à Paris mais est indéboulonnable chez les Bleus. C’est comme ça » a-t-il assuré.

Enfin, une fois de plus, Pierre Ménès fait l’éloge de Valbuena qui récolte lui aussi un 8 : « Un corner décisif, un but. Alors dernièrement il était l’option numéro 1 à la création, mais avec un Benzema qui décroche et rayonne jusqu’au milieu, il est moins systématiquement recherché. Ca ne l’a pas empêché d’être décisif, et c’est ce qu’on demande en premier lieu aux joueurs offensifs » conclut Pierre Ménès.

0 526

En inscrivant un but et en offrant une passe décisive à Mathieu Valbuena, Olivier Giroud a répondu de la meilleure des manières à la polémique naissante suite à ses déclarations pendant la semaine. Le buteur d’Arsenal pouvait alors savourer  après la victoire de l’équipe de France face à la Suisse (5-2).

A l’issue de la rencontre, Olivier Giroud, l’attaquant de l’équipe de France et d’Arsenal a fait part de sa joie : « On a mis huit buts (cinq contre la Suisse ; trois contre le Honduras), c’est très bien. Bon, on en a aussi pris deux à la fin, mais il ne faut pas bouder notre plaisir. C’est très satisfaisant, ça nous donne beaucoup de confiance pour la suite. On veut finir premier, on n’a pas envie de tomber contre un gros. Il faut finir le boulot.» a-t-il expliqué.

« On est heureux. Ce soir, on a pris beaucoup de plaisir. J’ai senti le groupe très concerné. On est une bonne équipe, mais quand on réussit à afficher cet état d’esprit, on devient une très bonne équipe » a-t-il ajouté. 

STAY CONNECTED