HEADER ADS :
Tags Publié avec tag "Ligue 1"

Ligue 1

0 575
Pierre Ménès

A l’issue de la première partie de la sixième journée de Ligue 1, Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, à fait part de son analyse des matches joués ce samedi. Il a notamment été impressionné par l’Olympique de Marseille qui a remporté son quatrième succès de rang face à Rennes (3-0).

Pour Pierre Ménès, ce match de l’OM version Bielsa face à Rennes, constituait un véritable test : « On savait qu’avec Rennes, l’OM aurait à faire face à une autre opposition que celle de ces dernières semaines. Malgré l’ampleur du score, ce fut le cas. Parce que Rennes a joué bien organisé derrière et s’est procuré quatre ou cinq très belles occasions, gâchées par Doucouré et Ntep ou sauvées par Mandanda, qui a été décisif à deux reprises. C’est vrai que cet OM est tellement offensif et tellement joueur qu’il y a plus d’espace pour l’adversaire » a-t-il expliqué.

Il a également évoqué le renouveau d’André-Pierre Gignac, qui culmine en tête des buteurs avant le match du PSG ce dimanche : « Mais la puissance offensive olympienne est telle qu’elle lui permet de faire la différence à tout moment. Avec en point d’orgue un Gignac qui réalise le meilleur début de saison de sa carrière, avec 6 buts en autant de matchs. Moi, ça me fait bien rire quand j’entends des gens à Marseille qui disent qu’il est trop payé. Mais les gars, un mec qui marque 15 buts par an dans le championnat de France, ça vaut des sous. Et quand ce mec répond aux attentes, il n’y a pas lieu de le critiquer » a-t-il précisé.

0 270

A  l’issue de la nouvelle victoire de son équipe face à Rennes samedi après-midi au Stade Vélodrome, Marcelo Bielsa se montrait satisfait du comportement de ses joueurs. Il ne lui ait pas échappé aussi que les supporters olympiens ont scandé son nom en fin de match.

Interrogé sur ce sujet, Marcelo Bielsa, comme à son habitude, fait preuve de beaucoup d’humilité : « Je remercie les supporters et j’espère qu’avec le temps je mériterai ce soutien. Le soutien du public dépend des victoires » a-t-il expliqué rapporte le site officiel de l’OM.

Concernant la performance en elle-même de son équipe, Marcelo Bielsa se montrait plutôt satisfait : « Rennes méritait mieux ? Je vois ça différemment… On a eu plus le ballon et plus d’initiatives. On a créé peu d’occasions de but mais on a été plus réaliste et plus efficace. En première période, on n’a pas bien joué, c’était mieux en seconde mi-temps. On a été plus lucide pour terminer les actions offensives » a-t-il ajouté.

Et de conclure : « Le classement est momentané. Les objectifs sont fixés à chaque fois pour le prochain match et les performances se construisent pas à pas. Je suis content car chaque victoire me donne de la joie mais nous en sommes seulement à la sixième journée, donc je reste modéré » 

0 619

Le joueur de l’OGC Nice, Alexi Bosetti, s’attend à une ambiance hostile ce samedi sur la pelouse de La Beaujoire où avec son équipe, il affronte le FC Nantes. Les supporters bretons n’avaient pas aimé l’attitude du joueur azuréen lors d’un match précédent.

Interrogé sur le sujet, le joueur niçois assume ce qu’il fait, lui supporter-joueur de l’OGC Nice : « J’aime bien les ambiances hostiles. Ça fait partie de mon personnage. Ce n’est pas Zlatan qui fera ça. Ça reste de bonne guerre. Si je marque contre Nantes, il y aura aussi du chambrage. Eux ne vont pas se priver non plus. Il y a pas mal de stades où je ne suis pas le bienvenu » a-t-il expliqué dans les colonnes du Parisien.

0 181

Les Girondins de Bordeaux ont renoué avec le succès face à Evian ce vendredi en ouverture de la 6eme journée de Ligue 1. Un succès qui permet à l’équipe de Willy Sagnol de reprendre sa place de leader. Retrouvez ci-dessous les principales déclarations d’après-match.

Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux) :
«Ca fait le deuxième match de suite face à une équipe déjà au pied du mur, et on sait que ce sont les matches contre les équipes en difficulté qui ont besoin de points immédiats les plus compliqués. Sur les vingt dernières minutes, on a pêché sur la dernière ou l’avant dernière passe. C’est dommage car pour marquer des buts, il faut se projeter vers l’avant, c’est à nous d’être beaucoup plus tueur sur ce genre de matches. Evian était dernier du classement, ils ont mis beaucoup d’intensité, d’impact, ils voulaient prendre le match à leur compte, c’est quelque chose de logique. C’est le même que contre le PSG, une équipe agressive qui joue les coups à fond. La satisfaction est d’avoir marqué en premier, d’avoir mené au score. Après, les sorties de Contento et Sertic assez tôt dans le match font qu’on a eu peu de solutions sur les dernières minutes. Aujourd’hui on a gagné dans la difficulté, on ne pourra pas toujours avoir le même résultat avec la même production. Bien qu’on ait encore beaucoup trop de déchets, les joueurs ont montré un bel état d’esprit, se sont battus jusqu’à la fin, c’est ce qui nous fera tenir dans cette saison».

Pascal Dupraz (entraineur d’Evian)
«A mon âge, on banalise le jour de son anniversaire (52 ans aujourd’hui). Je vais préparer le match suivant contre Lens et on verra. Au club, il y a des dirigeants qui me respectent par rapport au travail que j’ai accompli, il n’y a pas de coup de Trafalgar, ce sont des discussions que l’on mènera ensemble en temps utile. Même si la tâche est ardue car on a récolté qu’un point sur les 18 distribués, il en reste nonante-six (96) comme on dit chez moi. J’espère que quelques mises à l’écart vont réveiller certains. Le contenu du match a été très intéressant, on doit s’appuyer dessus malgré cette cinquième défaite. Nous avons gêné les Bordelais, on aurait dû mieux faire dans les deux surfaces de vérité, ça c’est une constante mais dans le jeu, mon équipe a su rivaliser contre une équipe leader du Championnat de France. Je suis satisfait du comportement des joueurs »

0 351
Jean-Michel Aulas

L’Olympique Lyonnais affronte le PSG ce dimanche soir au Parc des Princes pour le compte de la sixième journée de Ligue 1. Un match que Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, attend avec impatience. Il espère voir son équipe réaliser un gros coup en région parisienne et devant les caméras de Canal Plus.

Ce dimanche, l’OL rend visite au PSG avec la ferme intention de bousculer l’équipe de Laurent Blanc, comme l’espère le président lyonnais, Jean-Michel Aulas : «  » C’est la rencontre de deux conceptions totalement différentes. L’académie de l’OL est la deuxième d’Europe. A Paris, le choix a été fait de faire venir de l’extérieur un certain nombre de très grands joueurs. La logique veut que Paris gagne dimanche. Maintenant, j’espère de tout mon coeur qu’on réussisse un gros coup et de démontrer que le projet qu’on met en place peut aboutir ponctuellement à un certain nombre d’exploits » , a-t-il expliqué sur OL TV.

Et d’ajouter : « Pour la politique envisagée, tout va dépendre des résultats de l’équipe telle qu’elle est constituée actuellement. De toute façon, il faudra qu’on ait une équipe susceptible de jouer la coupe d’Europe au moment de l’arrivée du Grand Stade. Aujourd’hui, l’économie du football fait une large part aux droits télévisés. L’écart entre ceux qui jouent la coupe d’Europe et les autres devient quasi insurmontable…. »

1 974
Jean-Michel Aulas

Dans un entretien accordé au quotidien régional, Le Parisien, Jean-Michel Aulas remet en cause le modèle du PSG concernant son ambition pour gagner la Ligue des Champions. Il trouve que cette politique de stars à outrance obligent les jeunes issus du centre de formation à quitter leur club formateur.

Pour le président de l’Olympique Lyonnais, il est logique de voir certains jeunes joueurs du PSG quitter la capitale :  « C’est la conséquence d’une politique élitiste. Nous, on n’achetait pas des joueurs à 50 ou 60 millions d’euros, tacle « JMA ». On a intégré des jeunes, on est restés dans la normalité. Quand on va dans l’excès, c’est difficile de faire cohabiter les jeunes et les stars. » a fait savoir Jean-Michel Aulas.

« Paris s’inscrit sur le long terme, avec la Coupe du monde 2022 au Qatar. On est au moins dans une décennie sans risque. Pour Monaco, je ne sais pas ce qui se passe. Je souhaite de tout coeur que ses dirigeants poursuivent leur stratégie. Si un mécène s’en va assez rapidement, cela peut être gênant » a-t-il ajouté.

 

0 270
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, dont l’équipe affronte le PSG ce week-end en Ligue 1, a une idée sur la manière dont son équipe peut tenter de contrarier l’équipe de Laurent Blanc. 

Même si au fond de lui  il sait qu’il sera difficile de battre le PSG, Jean-Michel Aulas a donné son sentiment sur le match à venir : « «Statistiquement de toute manière, le PSG a neuf chances et demie sur dix de l’emporter. Aller à Paris pour résister, ne pas prendre de but, n’a pas de sens. »  a fait savoir le président rhodanien.

Et d’ajouter ensuite : « Il faut jouer, au risque de prendre une fessée. Il faut montrer que l’OL a du talent. Puisque Laurent Blanc réclame du jeu, il faut lui donner du jeu.»

0 280

A deux jours du choc entre l’Olympique Lyonnais et le PSG, la pression monte autour de ce match. Ce vendredi, en conférence de presse, Hubert Fournier a fait part de son sentiment avant cette rencontre qu’il sait qu’elle sera difficile pour son équipe.

« Je pense qu’il doute pour avoir la même emprise sur leurs adversaires. Cela peut-être à double tranchant. Cette équipe aura à coeur de se révolter. Elle n’est pas encore à 100% après une préparation assez tronquée. Elle a eu les mêmes problématiques que nous… Cette équipe fait rêver la planète football… Cette équipe ressemble à l’OL des années 2000… Elle sera championne de France à moins d’un séisme. Je ne vois pas qui pourrait l’en empêcher » a-t-il expliqué en conférence de presse.

Et d’ajouter : « On ira au Parc des Princes avec beaucoup d’humilité On sera dans l’obligation de bien défendre ensemble avec la volonté d’exploiter les contres. L’Ajax a montré que c’était possible et que cela pouvait rapporter gros. Un plan anti-Zlatan ? Si je l’avais, j’aurais des sollicitations de l’Europe entière. Non. Il faut défendre collectivement… et puis il y a d’autres joueurs de qualité… » a-t-il ajouté.

 

0 280

Le Stade Rennais se déplace à Marseille samedi après-midi pour affronter l’OM. L’occasion pour les deux entraîneurs des deux équipes de se retrouvez après s’être affrontés en Liga espagnol quand l’un dirigeait la Real Sociedad et l’autre l’Athletic Bilbao.

Interrogé lors de sa conférence de presse d’avant-match sur ce qu’il pensait du technicien argentin, Philippe Montanier a encensé son confrère : « On s’est côtoyé lors des derbys entre la Real Sociedad et l’Athletic Bilbao se souvient Philippe Montanier. C’est une personne introvertie mais je serai content de le retrouver. Il a réalisé un bon travail à Bilbao » a-t-il déclaré au site officiel du SRFC.

1 581
Christophe Dugarry

A l’image d’autres consultants du football, l’ancien attaquant, Christophe Dugarry, n’est pas plus emballé que ça par les performances du PSG en ce début de saison. Dimanche soir, sur le plateau du Canal Football Club, le champion du monde 98 fait part de son sentiment.

« Ce PSG-là, il m’ennuie. Je m’ennuie à les regarder jouer. Je ne suis pas sûr que Rennes, Reims ou Evian sont capables de faire beaucoup mieux que ce qu’ils font, que ce qu’ils ont proposé, face au PSG. Par contre, il y a une chose dont je suis sûr, c’est que le PSG est capable de faire beaucoup mieux » a déclaré Christophe Dugarry

STAY CONNECTED