HEADER ADS :
Tags Publié avec tag "Ligue Europa"

Ligue Europa

2 3657
Pierre Ménès

Au lendemain de la soirée de Ligue Europa qui a vu nos deux représentants, l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais s’incliné en match aller des barrages, le journaliste Pierre Ménès s’est déclaré consterné par les performances des deux équipes. 

L’AS Saint-Etienne battu en Turquie (1-1), et Lyon battu à domicile (2-1), ont entamé leurs chances de qualification pour la phase de poules de la Ligue Europa. Du coup, si ces deux clubs sont éliminés, seul Guingamp participera à la compétition européenne à partir du mois de septembre.

Pour Pierre Ménès, cette contre-performance de la part des deux rivaux est consternante : « Je viens de regarder avec consternation les perfs de l’OL et des Verts contre d’immenses terreurs européennes. Pauvre foot français » a-t-il déclaré via son compte Twitter.

0 981

On le sait, depuis des années, la Ligue Europa n’est vraiment pas prise au sérieux par les clubs français qui la dispute. Sauf exception faite de l’Olympique Lyonnais, qui a prouvé l’an dernier avec son parcours jusqu’en quart de finale, que l’on pouvait réaliser de belles choses dans la compétition.

Pour inciter donc les clubs français à jouer le jeu dans la Ligue Europa, Frédéric Thirez, le président de la Ligue, réfléchit à des incentives pour motiver les clubs français :  « La France est troisième en Europe pour les droits TV, mais seulement sixième au classement sportif derrière le Portugal, rappelle le président de la LFP.

« Parce que le Portugal a l’intelligence de jouer à fond la Ligue Europa, alors que nos clubs ne la jouent pas. Donc je réfléchis à une incitation pour pousser nos clubs et récompenser ceux qui rapportent à la France des points UEFA. C’est vital parce que si on continue comme ça, la France ne restera même pas sixième. » a-t-il ajouté.

 

0 493
José Anigo

A l’issue de son dernier match à la tête de l’équipe de l’Olympique de Marseille, José Anigo a fait part de sa satisfaction du devoir accompli en dépit d’une non-qualification pour la Ligue Europa. Depuis dix ans, c’est la première fois que les Marseillais ne disputeront pas la Coupe d’Europe. La dernière fois à la fin de la saison 2004, c’était déjà José Anigo qui était aux commandes.

 

0 334
José Anigo

L’Olympique de Marseille accueille l’Olympique Lyonnais ce dimanche au Stade-Vélodrome. Pour l’équipe phocéenne, une victoire est impérative pour continuer à espérer de jouer la Ligue Europa la saison prochaine. 

D’ailleurs, le coach olympien, José Anigo, est bien conscient que ce match peut être considéré comme une finale pour son équipe. Tout autre résultat qu’un succès serait alors synonyme de non participation à la Coupe d’Europe la saison prochaine : « «On peut parler de match de la dernière chance, a souligné José Anigo l’entraîneur de l’OM. S’il y a bien un match sur lequel on peut avoir de l’espoir, fût-il infiniment petit, il est là et il faudra le jouer pour le gagner.» a-t-il ajouté

L’OM n’a plus perdu depuis le 22 mars (Rennes, 0-1) mais en enchaînant les nuls (trois en cinq journées), il n’a jamais pu rattraper ses rivaux Saint-Etienne et Lyon. Mathématiquement pourtant, tout n’est pas encore perdu : «C’est toujours un beau challenge de jouer une coupe d’Europe, poursuit Anigo. Si on y parvient, on ne va pas se plaindre, on va la jouer.» conclut Anigo.

 

0 319

Le milieu de terrain de la Juventus, Paul Pogba, que l’on sait très convoité, notamment par le PSG, a joué jeudi soir à Lyon avec son équipe pour le compte des quarts de finale de la Ligue Europa. A l’issue de la victoire de son équipe, l’international français n’a pas souhaité répondre aux questions concernant son avenir.

Il s’est contenté de penser à la saison actuelle avec son club avec lequel il veut terminer l’année de la meilleure façon possible : « Je me concentre sur la Juve et après on verra. « Pour l’instant je ne pense pas trop à la Coupe du monde. je pense d’abord au championnat et la Ligue Europa. Je me concentre sur la Juve et après on verra. » a-t-il déclaré rapporte Le Parisien.

En revanche, il espère atteindre la finale de la Ligue Europa : « On a pu mettre un but qui nous donne la victoire : c’est très important. On espère jouer la finale à domicile. » a-t-il ajouté.

0 381

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde, voulait avant tout positiver malgré la défaite de son équipe à domicile face à la Juventus en quart de finale aller de la Ligue Europa (1-0). 

Pour Rémi Garde, sa jeune équipe a répondu aux attentes malgré la qualité reconnue de son adversaire  : « On a essayé de faire quelque chose de cohérent, jugeait l’entraîneur lyonnais. Les joueurs ont très, très bien répondu à ça, sur tout le match. Malheureusement, on a encaissé un but sur coup de pied arrêté. C’est dommage. La Juve a eu le contrôle du jeu, du match, avec une grosse occasion en seconde période. On les a beaucoup gênés. On a fait le match qu’on espérait faire avec une occasion à chaque période. Il ne faut pas oublier que la Juve est une très grande équipe en Europe. » a-t-il déclaré rapporte RMC.

Toutefois, le coach rhodanien sait que la qualification est compromise : « Il ne faut pas se le cacher, ce sera extrêmement difficile. L’objectif ce soir, c’était de ne pas concéder de buts, c’était un des deux objectifs, vous avez deviné que l’autre c’était de marquer un but. D’avoir concédé un but ici met bien sûr la Juve dans une position très favorable. Au match retour, l’objectif sera que les supporters soient fiers de leur équipe, malgré l’énorme différence qu’il y a entre les deux équipes. » a-t-il ajouté.

0 781

Rémi Garde, l’entraineur de l’Olympique Lyonnais, s’est exprimé au sujet du tirage au sort des quarts de finale de la Ligue Europa qui a désigné la Juventus de Turin comme son futur adversaire.

Pour l’entraîneur lyonnais, l’OL va s’attaquer à une montagne : « En France, il y a le PSG et en Italie, la Juve. C’est un club avec une forte identité. Les joueurs  appartiennent à une grande maison ; on ressent cette appartenance. L’équipe récite un football très efficace. Ce sera un gros morceau. Un désavantage de jouer le retour à Turin ? On verra après le match aller. C’est logique que le tirage soit difficile, on arrive dans la dernière partie de tableau. Notre fin de saison est compliquée, on le sait, mais c’est l’essence du sport professionnel. C’est dans ces moments que les joueurs, l’équipe peuvent se révéler, franchir des étapes. C’est un moment important à vivre » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « « On est tombés sur le favori de la compétition, une des meilleures équipes européennes avec une histoire très forte. C’est un tirage très difficile mais c’est un événement pour le club, l’équipe. On n’aura rien à perdre. On sera l’outsider. Il faut prendre les choses de manière positive. On doit être conscient de la difficulté et de la chance que l’on a » .

0 511

A l’issue de la belle victoire de son équipe en huitième de finale aller de la Ligue Europa face aux Tchèque de Plzen (4-1), Rémi Garde, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais ne veut pas s’enflammer. Il rappelle volontiers que son équipe n’a remporté que la première manche de cette double confrontation.

« On a très bien joué 88 minutes. Les 2 premières on n’était pas dedans et on a été sanctionné, a-t-il relevé après la partie sur BeIn Sports. Mais l’équipe a bien repris le fil. On a égalisé rapidement et on a recadré certaines choses à la mi-temps » a-t-il ajouté.

« On a eu le mérite de belles ressources morales et physiques. Mais restons calmes et humbles aussi car le retour sera compliqué. Cette équipe a de la qualité. Mais la satisfaction est là » conclut le coach rhodanien.

0 498

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde, ne pouvait être que satisfait de la victoire de son équipe face à Odessa (1-0) en seizièmes de finale retour de la Ligue Europa. Un succès qui permet aux Rhodaniens de poursuivre leur route et de défendre les couleurs françaises dans cette compétition. 

Pour Rémi Garde, ce succès participe au sentiment du devoir accompli alors que bon nombre d’équipes françaises galvaudent cette compétition : « «C’est une grande satisfaction. La qualification est au bout de ces deux rencontres âprement disputées. Félicitations à l’ensemble du groupe, car beaucoup de joueurs ont participé aux deux manches. Il faut aussi retenir le travail bien commencé à l’aller. Tout le monde a pu constater que cette équipe ukrainienne était difficile à manoeuvrer. Cela relève notre performance, et notamment à l’aller. En Coupe d’Europe, en général, il faut s’attendre à ce que le niveau athlétique soit supérieur à celui du championnat, notamment quand c’est un match décisif » a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre.

Et d’ajouter : « Les équipes donnent tout ce qu’elles ont. C’est ce qu’il s’est passé. Même à dix, Chornomorets est resté menaçant. Il y a eu beaucoup de contacts mais, sur l’ensemble du match, cela s’est assez bien déroulé. Au tour suivant, nous jouerons contre les Tchèques de Pilzen qui ont su créer la surprise contre le Chakhtior Donetsk qui a pourtant une grande expérience du niveau européen. Nous nous préparerons et nous tenterons de nous qualifier de nouveau.» a-t-il conclu.

STAY CONNECTED