Home Tags Publié avec tag "LOSC"

LOSC

0 253
Sébastien Corchia

A son tour, le président de Lille, Michel Seydoux, s’est montré désolé pour Sebastien Corchia victime collatérale de l’interdiction de recruter dont est sanctionné le LOSC par la DNCG.

A cause de cette interdiction, le contrat de Sébastien Corchia passé de Sochaux à Lille en fin de mercato hivernal a été annulé et le joueur se retrouve à l’heure actuelle sans club : « Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que la DNCG a bloqué notre masse salariale en ne tenant pas compte des problèmes et de l’économie du football. C’est compliqué quand on vous empêche de dépenser votre argent. Pourtant, je m’étais porté caution. Les actionnaires ont des moyens, il n’y avait aucun risque mais la DNCG n’a pas considéré ce montage tout comme elle n’a pas tenu compte du départ de De Melo (à Evian) qui compensait largement. Au 1er février, nous avons une masse salariale moins importante qu’au 1er janvier » a-t-il expliqué

« Il y a une victime grave, c’est Sébastien Corchia. Lui croit au projet du LOSC, il n’a pas envie de retourner à Sochaux. J’ai échangé avec lui et avec le président de Sochaux. Il y a des dommages collatéraux… Il a subi sans pouvoir agir malgré les efforts incroyables qu’il a déployés pour s’intégrer dans le projet du LOSC. La DNGC n’a pas tenu compte de l’aspect humain… Aussi bizarre que cela puisse paraître, son arrivée faisait partie de notre politique de baisse de la masse salariale puisque nous prenons des jeunes joueurs talentueux pour en transférer d’autres au mois de juin » a-t-il ajouté.

0 252
Le logo du LOSC

Le directeur général du LOSC, Frédéric Paquet, a fait part de sa colère après que la Commission d’Appel de la DNCG ait confirmé la non-validité du transfert de Sébastien Corchia de Sochaux vers Lille.

« On trouve que c’est complètement incohérent et scandaleux, en restant poli, a confié le dirigeant nordiste. Comme tous les clubs, on est dans la logique de réduire notre masse salariale. On y travaille fortement. On baisse notre masse salariale entre le début et la fin du mercato avec le départ de Tulio de Melo (à Evian, ndlr) et l’arrivée de Sébastien (Corchia). Mais on est tombé sur une commission d’appel qui n’a même pas écouté. Ils n’ont même pas cherché à comprendre. C’était décidé d’avance » a déclaré le dirigeant lillois sur RMC.

« Ils sont restés sur un sacro-saint principe de dire qu’on était au-dessus de la limite. Oui, mais on y travaille. Ils sont censés nous aider mais ils ne connaissent rien à la gestion d’un club de football. Ils nous ont même dit que si on prenait un joueur gratuitement, ils le refuseraient. C’est n’importe quoi. Aujourd’hui, Corchia est Sochalien puisque son contrat n’est pas chez nous. On va faire appel auprès du comité olympique. On est en colère et on est malheureux pour le joueur » a-t-il ajouté.

 

0 449

Alors que le PSG et Lille s’affrontent ce dimanche au Parc des Princes pour la 19eme journée de Ligue 1, les deux clubs ont eu leur destin liés à plusieurs reprises au début des années 2000. Et comment cela aurait pu provoquer l’arrivée des Qataris au PSG dès 2006. C’est ce qu’explique Luc Dayan dans les colonnes de L’Equipe ce dimanche. 

prince-tamin-psg-qatar

1998-2000 : Le PSG refuse le Stade de France et Lille… 
L’état cherchait un club résident pour le Stade de France pour combler le déficit d’exploitation. Quand Canal Plus a fini par dire non, j’ai eu l’idée de le faire avec Lille en créant un grand Olympique du Nord. Le club était au plus bas en D2 et sans sponsor. On l’a privatisé, Partouche est arrivé comme sponsor et Vahid Halilhodzic comme entraîneur. Le projet du LOSC est né comme ça. Mais finalement, le LOSC décide de rester dans le Nord et renonce au Stade de France.

avril 2003 : Canal Plus ne veut plus du PSG
Bertrand Meheut (le directeur général de Canal Plus), m’avait dit qu’il voulait sortir du club. Et d’étudier toutes les solutions de reprises. Mais j’apprends par la presse que Francis Graille et Halihodzic arrivent.

avril 2006 : Dayan discute avec le Qatar pour le PSG
Deux ans après avoir cédé ses parts à Lille, Dayan est à nouveau chargé de travailler sur la vente du PSG. L’homme d’affaires a ses entrées dans la famille royale du Qatar et négocie la reprise du club parisien avec le frère ainé du cheikh Tamin. Mais l’information fuite et les Qatariens ont renoncé : « En 2006, on prévoyait déjà dans l’organigramme, le nom de Leonardo » assure Dayan. Six ans plus tard, le Qatar deviendra enfin propriétaire du club parisien.

 

 

1 220

La chaude réception de la délégation marseillaise lundi soir à l’aéroport de Lille et notamment les insultes envers Florian Thauvin ont indigné les dirigeants marseillais. 

om

Du coup, le club phocéen s’est fendu d’un communiqué officiel pour faire part de sa colère : « L’Olympique de Marseille a publié un communiqué sur son site internet pour fustiger l’attitude de certains supporters lillois, qui ont réservé un accueil très hostile à Florian Thauvin ce lundi soir à l’aéroport de Lille. « L’Olympique de Marseille déplore l’accueil réservé à son équipe, lundi soir, à l’aéroport de Lille-Lesquin. Une vingtaine d’individus, se disant supporters du LOSC, ont insulté puis tenté de bousculer Florian Thauvin à sa descente d’avion. Le jeune joueur de l’OM a dû être protégé par le service d’ordre du club puis par l’intervention de policiers en civil, présents dans le hall de débarquement. L’Olympique de Marseille tient à exprimer son indignation face à de tels agissements et espère vivement que le match, qui oppose ce soir Lille à l’OM, se déroule dans le meilleur esprit et le respect de tous les acteurs de la rencontre », indique ce communiqué.

0 90

Lille accueille l’Olympique de Marseille ce mardi soir en ouverture de la 16eme journée de Ligue 1. Pour son capitaine, Rio Mavuba, la pression est sur les épaules de l’équipe d’Elie Baup qui doit absolument ramener un résultat positif de son déplacement dans le Nord.

riomavuba

« On sait qu’il s’agit d’un match important, mais on ne se met pas de pression particulière. On l’aborde sereinement. L’OM est une équipe qui vise le podium, on s’attend naturellement à une rencontre compliquée, un gros match comme on les aime » a déclaré l’international français en conférence de presse d’avant-match.

« Nous voulons le gagner, naturellement, mais si ce n’est pas possible, alors il faudra essayer de ne pas le perdre. Tout le monde sait qu’en cas de victoire, on placerait Marseille à neuf points. C’est important. On espère aussi que nos supporters répondront présent. Mais nous n’avons pas de doutes là-dessus. », a-t-il ajouté.

0 80

Lille a remporté un important succès dans le derby face à Valenciennes (1-0). Plus que jamais, les hommes de René Girard s’affirme comme des prétendants au podium en fin de saison. Ci-dessous, les principales réactions d’après-match.

girard-lille

René Girard (Entraîneur du LOSC)

« Cela n’a pas été simple de s’imposer ici. Nous sommes un peu passés par toutes les émotions ce soir. On a bien maîtrisé le match pendant la majeure partie de la première période, réussissant à marquer au bon moment au retour des vestiaires. Derrière, l’expulsion de Franck (Béria) nous a un peu pénalisé. Mais à 10 contre 11, cette équipe a montré qu’elle avait du cœur et qu’il faudrait compter sur elle. »

« On s’est bien battu, même en infériorité numérique, nous avons posé des problèmes aux Valenciennois qui ont toujours cherché à savoir comment nous contourner. On a souvent joué dans le bon tempo, comme souvent ces derniers temps. C’est bien, même si on aurait préféré évoluer à onze jusqu’au bout. Car les garçons ont dépensé beaucoup d’énergie à 72 heures du match contre l’OM. Ce genre de victoire peut souder un groupe. »

« Dix matchs consécutifs sans prendre de but ? Je crois que ça ne m’était jamais arrivé. Il faut garder l’état d’esprit qui anime ce groupe. Tant qu’on répondra présent collectivement, ça se passera bien. Après le carton rouge, j’ai reculé Idrissa (Gueye) en position de latéral car je le savais capable d’occuper ce poste momentanément. Je n’ai pas immédiatement effectué de changement car Simon (Kjaer) s’était plaint du mollet à la mi-temps. »


Nolan Roux (Attaquant du LOSC)

« Heureusement qu’on a su marquer ce but parce que ce n’était pas facile de se procurer des occasions. Nous nous sommes montrés solides, avons bien fait tourner le ballon, mais il a manqué de l’allant sur le plan offensif. C’est vrai qu’après le but, ce carton rouge a changé pas mal de choses. Tout le monde a bien défendu ensemble, comme on le fait depuis le début de la saison. Maintenant, il est clair qu’il existe une petite fatigue physique, même s’il est toujours plus facile de récupérer après une victoire. Tout est mis en œuvre pour qu’on aborde ce rendez-vous face à l’OM avec beaucoup de détermination. Et il ne sera un beau que si on le gagne. »


Rio Mavuba (Capitaine du LOSC)

« Ce fut un match difficile, comme tous les week-end. Mais au final, nous remportons le derby. Il était important de continuer notre série pour nous, mais aussi pour nos supporters qui se sont déplacés en nombre. Nous les avons bien entendus dans le stade et leur dédions naturellement cette victoire. On savait que ça serait dur de gagner à dix contre onze. On a laissé le ballon aux Valenciennois tout en ne lâchant rien. Chacun a fait les efforts et encore une fois, la solution est venue du banc. L’objectif maintenant est déjà de bien récupérer. On a déjà commencé par des bains froids et autres massages car le match contre Marseille arrive vite. À la maison et avec l’aide de nos supporters, on va essayer de faire un gros match mardi. »

Ariël Jacobs (Entraîneur du VAFC)

« On a bien entamé la rencontre, même si on aurait espéré que ça dure plus que 20 minutes. Ce ne sont pas les Lillois qui sont entré dans le match mais nous qui leur avons permis. Quand je vois leurs situations, je pense que nous leur avons facilité la tâche. On se retrouve menés à la marque sur une accumulation d’erreurs individuelles et d’approximations. À partir de là, on sait que face au deuxième de Ligue 1 qui n’a encaissé que quatre buts, ça sera dur d’égaliser. Nous aurions pu avoir plus d’initiatives quand elle a été réduite à dix, mais cette équipe du LOSC était bien organisée. »

Sources : sites officiels

0 78

L’attaquant de Lille, Nolan Roux, estime que son bon début de saison et sa confiance retrouvée est dû au changement d’entraîneur opéré pendant l’été au sein du club nordiste.

Le remplacement de Rudi Garcia par René Girard a eu du bon sur certains joueurs de l’effectif lillois, à l’image de Nolan Roux : « La différence, cette saison, c’est la confiance du coach. La saison passée, quand je ratais un contrôle, je regardais le banc et je savais que j’allais sortir à la mi-temps » explique-t-il.

« À la première discussion avec René Girard, j’ai senti qu’il voulait faire quelque chose de moi », a ajouté le buteur des Dogues. Cette saison, Nolan Roux a marqué 5 buts en 8 matches.


Le programme des affiches du weekend à ne pas manquer ! by TopMercato

0 83

Michel Seydoux, le président et actionnaire principal du LOSC, ne cache pas sa joie de voir son équipe jouer les troubles-fêtes en tête de la Ligue 1 entre le PSG et Monaco.

Une situation que personne n’attendait. Alors le dirigeant nordiste jubile : « Les observateurs ne nous voyaient de la même façon que nous, mais moi, je savais que nous avions tous les ingrédients pour bien figurer dans ce championnat, glisse le président du club nordiste.

« Ils nous voyaient beaucoup mieux la saison passée et elle s’est mal terminée. Nous essayons de construire dans la durée et faire un travail de fond » a-t-il ajouté.


Le secret de l’invincible Enyeama ! by LOSCTV

2 183

Blaise Matuidi, le milieu de terrain du PSG, ne cache pas qu’il est surpris par le parcours de Lille, actuellement deuxième de Ligue 1 devant Monaco.

Blaise Matuidi

Blaise Matuidi, le milieu de terrain du PSG.

En conférence de presse d’avant-match de Ligue des Champions face à Anderlecht, Blaise Matuidi a été interrogé sur les Lillois : « J’ai vu certains de leurs matches, ils sont très solides, a-t-il expliqué. Au milieu, ils ont des joueurs qui ne lâchent rien, devant il y a de la qualité avec Kalou et Roux. Et ils ont un gardien en état de grâce.» a-t-il ajouté.

« Je pense qu’ils seront des concurrents jusqu’à la fin. Ils seront présents, donc il faudra être vigilant. Mais si nous faisons ce qu’il faut, on sera là (pour le titre) », a-t-il ajouté.

 

0 71

A l’issue de la victoire de son équipe à Nantes vendredi soir (1-0) en ouverture de la 11eme journée de Ligue 1, René Girard, le coach de Lille, a fait part de sa satisfaction du devoir accompli.

René Girard

René Girard, entraîneur de Montpellier.

Un succès qui permet aux Nordistes de s’intercaler au classement entre le PSG et Monaco en attendant les matches de ce week-end : « C’est une période où on est solides et costauds, il faut en profiter, il y a certains moments où cela pourra se retourner contre nous » a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre.

« On n’a pas eu de la réussite »

« On n’a pas eu de la réussite car ils n’ont pas eu énormément d’occasions, mais on a fait ce qu’il fallait. Je suis assez satisfait de repartir avec la victoire et d’avoir réussi à tenir cette équipe nantaise qui n’est pas facile à gérer chez elle », a ajouté l’ancien coach de Montpellier pendant le point presse d’après-match.

.

STAY CONNECTED