Ligue Europa

0 890

On le sait, depuis des années, la Ligue Europa n’est vraiment pas prise au sérieux par les clubs français qui la dispute. Sauf exception faite de l’Olympique Lyonnais, qui a prouvé l’an dernier avec son parcours jusqu’en quart de finale, que l’on pouvait réaliser de belles choses dans la compétition.

Pour inciter donc les clubs français à jouer le jeu dans la Ligue Europa, Frédéric Thirez, le président de la Ligue, réfléchit à des incentives pour motiver les clubs français :  « La France est troisième en Europe pour les droits TV, mais seulement sixième au classement sportif derrière le Portugal, rappelle le président de la LFP.

« Parce que le Portugal a l’intelligence de jouer à fond la Ligue Europa, alors que nos clubs ne la jouent pas. Donc je réfléchis à une incitation pour pousser nos clubs et récompenser ceux qui rapportent à la France des points UEFA. C’est vital parce que si on continue comme ça, la France ne restera même pas sixième. » a-t-il ajouté.

 

0 297

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde, voulait avant tout positiver malgré la défaite de son équipe à domicile face à la Juventus en quart de finale aller de la Ligue Europa (1-0). 

Pour Rémi Garde, sa jeune équipe a répondu aux attentes malgré la qualité reconnue de son adversaire  : « On a essayé de faire quelque chose de cohérent, jugeait l’entraîneur lyonnais. Les joueurs ont très, très bien répondu à ça, sur tout le match. Malheureusement, on a encaissé un but sur coup de pied arrêté. C’est dommage. La Juve a eu le contrôle du jeu, du match, avec une grosse occasion en seconde période. On les a beaucoup gênés. On a fait le match qu’on espérait faire avec une occasion à chaque période. Il ne faut pas oublier que la Juve est une très grande équipe en Europe. » a-t-il déclaré rapporte RMC.

Toutefois, le coach rhodanien sait que la qualification est compromise : « Il ne faut pas se le cacher, ce sera extrêmement difficile. L’objectif ce soir, c’était de ne pas concéder de buts, c’était un des deux objectifs, vous avez deviné que l’autre c’était de marquer un but. D’avoir concédé un but ici met bien sûr la Juve dans une position très favorable. Au match retour, l’objectif sera que les supporters soient fiers de leur équipe, malgré l’énorme différence qu’il y a entre les deux équipes. » a-t-il ajouté.

0 680

Rémi Garde, l’entraineur de l’Olympique Lyonnais, s’est exprimé au sujet du tirage au sort des quarts de finale de la Ligue Europa qui a désigné la Juventus de Turin comme son futur adversaire.

Pour l’entraîneur lyonnais, l’OL va s’attaquer à une montagne : « En France, il y a le PSG et en Italie, la Juve. C’est un club avec une forte identité. Les joueurs  appartiennent à une grande maison ; on ressent cette appartenance. L’équipe récite un football très efficace. Ce sera un gros morceau. Un désavantage de jouer le retour à Turin ? On verra après le match aller. C’est logique que le tirage soit difficile, on arrive dans la dernière partie de tableau. Notre fin de saison est compliquée, on le sait, mais c’est l’essence du sport professionnel. C’est dans ces moments que les joueurs, l’équipe peuvent se révéler, franchir des étapes. C’est un moment important à vivre » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « « On est tombés sur le favori de la compétition, une des meilleures équipes européennes avec une histoire très forte. C’est un tirage très difficile mais c’est un événement pour le club, l’équipe. On n’aura rien à perdre. On sera l’outsider. Il faut prendre les choses de manière positive. On doit être conscient de la difficulté et de la chance que l’on a » .

0 417

A l’issue de la belle victoire de son équipe en huitième de finale aller de la Ligue Europa face aux Tchèque de Plzen (4-1), Rémi Garde, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais ne veut pas s’enflammer. Il rappelle volontiers que son équipe n’a remporté que la première manche de cette double confrontation.

« On a très bien joué 88 minutes. Les 2 premières on n’était pas dedans et on a été sanctionné, a-t-il relevé après la partie sur BeIn Sports. Mais l’équipe a bien repris le fil. On a égalisé rapidement et on a recadré certaines choses à la mi-temps » a-t-il ajouté.

« On a eu le mérite de belles ressources morales et physiques. Mais restons calmes et humbles aussi car le retour sera compliqué. Cette équipe a de la qualité. Mais la satisfaction est là » conclut le coach rhodanien.

0 379

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde, ne pouvait être que satisfait de la victoire de son équipe face à Odessa (1-0) en seizièmes de finale retour de la Ligue Europa. Un succès qui permet aux Rhodaniens de poursuivre leur route et de défendre les couleurs françaises dans cette compétition. 

Pour Rémi Garde, ce succès participe au sentiment du devoir accompli alors que bon nombre d’équipes françaises galvaudent cette compétition : « «C’est une grande satisfaction. La qualification est au bout de ces deux rencontres âprement disputées. Félicitations à l’ensemble du groupe, car beaucoup de joueurs ont participé aux deux manches. Il faut aussi retenir le travail bien commencé à l’aller. Tout le monde a pu constater que cette équipe ukrainienne était difficile à manoeuvrer. Cela relève notre performance, et notamment à l’aller. En Coupe d’Europe, en général, il faut s’attendre à ce que le niveau athlétique soit supérieur à celui du championnat, notamment quand c’est un match décisif » a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre.

Et d’ajouter : « Les équipes donnent tout ce qu’elles ont. C’est ce qu’il s’est passé. Même à dix, Chornomorets est resté menaçant. Il y a eu beaucoup de contacts mais, sur l’ensemble du match, cela s’est assez bien déroulé. Au tour suivant, nous jouerons contre les Tchèques de Pilzen qui ont su créer la surprise contre le Chakhtior Donetsk qui a pourtant une grande expérience du niveau européen. Nous nous préparerons et nous tenterons de nous qualifier de nouveau.» a-t-il conclu.

0 365

Comme à son habitude, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, n’a pas voulu s’enflammer après le bon résultat nul obtenu en Ukraine face à Odessa (0-0) jeudi soir en match aller des 16emes de finale de la Ligue Europa.

Le coach rhodanien estime que rien n’est joué et qu’au match retour, il faudra encore redouter ces Ukrainiens : « Il faut rester prudent, on n’a pas encaissé de but mais on n’pas marqué non plus et à l’extérieur c’est important. C’était un système nouveau pour les joueurs mais j’ai aimé leur implication. Les joueurs ont été très concentrés et c’est un résultat satisfaisant pour nous.  Les jeunes joueurs grandissent à travers des matchs comme ça » a-t-il déclaré rapporte le site internet de l’OL.

Un discours que partage l’attaquant lyonnais, Jimmy Briand : « On était venu pour ne pas prendre de but. On n’a pas pris beaucoup de plaisir ce soir mais l’essentiel était de venir chercher un résultat. Il faudra faire le travail à Gerland pour se qualifier. Les jeunes sont à l’écoute et veulent bien faire. Il faut féliciter tout le groupe » a-t-il déclaré.

0 352
Jean-Michel Aulas

A l’issue du match nul décroché en Ukraine par son équipe en Ligue Europa (0-0) face à Odessa, le président de l’Olympique Lyonnais ne cachait pas sa satisfaction de revenir à Lyon avec un si bon résultat.

Sur le site officiel du club rhodanien, Jean-Michel Aulas fait part de son analyse : « Il fallait être bien concentré pendant tout le match et bien en place tactiquement. Il faut reconnaître que c’est le résultat espéré car on était venu chercher un 0-0. C’est une très grosse semaine et le fait de débuter par cette performance est intéressant mais il faut rester très vigilant et espérer récupérer nos blessés qui sont à Lyon » a-t-il déclaré.

Un sentiment partagé par le gardien de l’OL, Rémy Vercoutre : « On a fait le boulot dans un contexte pas facile, sur un terrain compliqué et avec une équipe remaniée. On savait qu’Odessa était une équipe bonne en contre et sur coup de pied arrêté. On n’a pas pris de but et c’est très important » a-t-il ajouté.

1 418

L’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde, a pris la défense de son club alors qu’on lui reproche de laisser filer la Ligue Europa au détriment de la Ligue 1, compétition dans laquelle le club rhodanien est de nouveau en course.

Pour Rémi Garde, il n’est pas question de délaisser la compétition européenne : « C’est  un faux procès que  l’on  m’intente si on affirme cela. On n’a perdu qu’un match en deux ans en Ligue Europa. Et cette saison, on a réussi les matches après ces rencontres européennes où j’avais fait tourner. Je pense qu’il faut arrêter ces supputations. J’essaie de mener à bien les choses dans l’intérêt du club » a-t-il déclaré lors du point presse d’avant-match.

« J’ai la même envie de gagner comme les joueurs. Après, je sais tenir compte d’un certain nombre de paramètres dans mon jugement. l’objectif en Ligue Europa ? « Aller le plus loin possible. L’OL était habitué à la Ligue des Champions. On veut y retourner la saison prochaine. On essaie de concilier les deux objectifs » a-t-il ajouté.

0 400

L’Olympique Lyonnais est allé décrocher une belle victoire en Europa League face à Guimaraes jeudi soir (2-1). De quoi préparer au mieux la réception de l’Olympique de Marseille, dimanche prochain.

bernard-lacombe

Pour le club lyonnais, cette victoire fait du bien et offre par ricochet la première place du groupe aux Rhodaniens. Ce qui est bon pour le tirage au sort des seizièmes de finale de la Ligue Europa : « La première mi-temps était compliquée. On n’a pas joué, on n’a pas osé entreprendre, on n’ était bloqué. Je pense que Rémi a mis une bonne soufflante à la pause. On a aussi eu beaucoup de réussite. Il y a eu des poteaux, des sauvetages sur la ligne. Il y a eu de vrais miracles. Il faut faire attention car ça ne sera pas à tous les matchs comme ça » a déclaré Bernard Lacombe à l’issue de la rencontre.

« Il y a des moments où on a peur de jouer et d’autres où on prend des risques non calculés et ça nous mets en difficulté. Je suis content qu’Antho Lopes soit revenu avec une victoire. Dès ce soir, on prépare le match de Marseille » a-t-il ajouté.

 

0 304

Jean-Louis Triaud, le président des Girondins de Bordeaux, n’a pas du tout apprécié la prestation de son équipe en Ligue Europe jeudi soir face aux Allemands de Francfort (1-0). 

jeanlouistriaud

Le dirigeant bordelais fustige l’attitude des joueurs pendant cette rencontre qui scelle définitivement le sort de l’équipe girondine en Ligue Europa : « c’est heureusement terminé car j’en ai marre d’assister à des matches comme ça. C’est à l’image de leur public (12000 Allemands étaient venus au match) et du nôtre… Eux, ils mettent le paquet et nous on joue en marchant, le train-train, incapables d’imposer un défi physique, incapables de mettre du rythme, incapables de mettre du dynamisme dans le jeu. On a été mangés, on a eu quelques actions plan-plan et eux, quand ils récupèrent le ballon, ils se retrouvent à quatre dans notre surface de réparation. La fin était prévisible » a-t-il déclaré dans des propos rapportés par L’Equipe.

« Je voudrais qu’ils me montrent autre chose sinon il faudra prendre des mesures. Il y en a qui resteront sur le banc de touche. De toute façon, on n’a pas fait un seul match satisfaisant dans cette coupe d’Europe. C’est un problème de mentalité, d’investissement. On ne peut pas dire que les garçons n’ont pas couru mais ils l’ont fait à deux à l’heure. Nous, c’est une équipe de retraités. On doit emballer ce match et on attend vingt-six minutes pour réagir ! Ce n’est pas satisfaisant. A croire que l’on n’est pas capable de se surpasser pour inverser une tendance ! Ce soir, on a vu la différence d’investissement entre le football allemand, valable aussi pour le football anglo-saxon, et le foot français. On joue des matches amicaux… Ce n’est pas ce football que j’apprécie » conclut Jean-Louis Triaud.

STAY CONNECTED