Grégorini : « Si c’était arrivé à Mandanda »

0

Blessé au visage lors du match face à l’OM samedi, Damien Grégorini ne décolère pas. Le gardien lorrain estime que l’arbitre n’a pas pris en considération sa blessure et critique ses décisions pendant le match.

C’est un Damien Grégorini très remonté qui s’est exprimé dans les colonnes de l’Equipe ce mardi. Le gardien de Nancy en veut particulièrement à l’arbitre de la rencontre OM-Nancy (1-0) : « Au début, l’arbitre m’a dit : “Vous n’avez rien.” Je lui ai montré mon visage en sang… Quand un joueur commet un tacle à retardement, la couleur du carton peut normalement changer selon la gravité de la blessure. Après, je lui ai reproché de ne pas s’être soucié de ma santé. Ce n’est pas son erreur d’arbitrage qui m’a le plus dégoûté, parce que je sais que ça peut arriver, c’est plutôt son comportement vis-à-vis de moi » a déclaré l’ancien gardien de l’OM.

Il estime que si le même incident s’était produit dans l’autre sens, l’arbitre aurait eu une toute autre attitude : « Je pose une question : si c’était arrivé à Steve Mandanda, que se serait-il passé ? On n’était pas loin du drame national. À mon avis, le but aurait été refusé et l’arbitre se serait logiquement préoccupé de la santé du gardien marseillais » a-t-il ajouté.

Malgré la déception, Damien Grégorini n’en veut pas à Loïc Rémy, l’auteur du mauvais coup : « Je ne suis pas en colère contre lui. il est venu s’excuser après le but et après le match » déclare le gardien.

Share.

About Author

Leave A Reply