St-Etienne-Sochaux : Les réactions d’après-match

0

Christophe GaltierL’entraîneur de St-Etienne, Christophe Galtier, s’est montré très satisfait de son équipe après sa première victoire de la saison samedi soir face au FC Sochaux (3-2) pour le compte de la seconde journée de Ligue 1. De son côté, son homologue sochalien a regretté les occasions ratées en première période.

Christophe Galtier (entraîneur de St-Etienne)
Je suis satisfait d’avoir gagné. Les saisons précédentes, nous avions mal débuté à domicile et on sait où cela nous a menés. Il était important de montrer certaines qualités mentales. J’ai vu une équipe volontaire, organisée, qui a gagné beaucoup plus de duels qu’à Paris. Il y a eu des choses intéressantes sur le plan offensif, sur la construction, face à un adversaire de qualité qui possède beaucoup de joueurs à vocation offensive. Ce qui fait que vous êtes exposé à des contres quand vous attaquez, vous êtes en déséquilibre. (source : Le Progrès)

Albin Ebondo  (milieu de terrain de St-Etienne)
On s’est fait peur. On encaisse deux buts coup sur coup. Il restait vingt minutes pendant lesquelles on a souffert mais l’essentiel est là. Ma passe décisive, c’est surtout bien parce qu’on a gagné. C’est tout ce qu’il faut retenir ce soir. Quand nos supporters ont senti qu’on souffrait, ils nous ont poussés et cela nous a fait du bien. Cela a permis à l’équipe de rester solide et ne pas prendre ce troisième but qui nous aurait fait vraiment mal (source : Le Progrès)

Francis Gillot (entraîneur du FC Sochaux)
On rate le coche en première mi-temps. Janot a fait les quatre ou cinq arrêts qui permettent à son équipe de rester devant à la mi-temps et après, on prend deux buts. À 3-0, on ne sait pas trop ce qui nous arrive. Les Stéphanois ont été efficaces, nous, moins. On avait l’occasion de prendre des points et quand on le peut, il faut les prendre. C’est ce qui me chagrine. (source : Fcsochaux.com)

Jérémy Brechet (milieu de terrain du FC Sochaux)
J’ai l’impression que sur le premier but, Sanogo met le pied sur le crâne de notre défenseur. Pour moi, il y a faute, même si nous avons vraiment manqué d’agressivité dans la surface. (Source : Le Progrès)

Share.

About Author

Leave A Reply