International

2 3544
Pierre Ménès

Au lendemain de la soirée de Ligue Europa qui a vu nos deux représentants, l’AS Saint-Etienne et l’Olympique Lyonnais s’incliné en match aller des barrages, le journaliste Pierre Ménès s’est déclaré consterné par les performances des deux équipes. 

L’AS Saint-Etienne battu en Turquie (1-1), et Lyon battu à domicile (2-1), ont entamé leurs chances de qualification pour la phase de poules de la Ligue Europa. Du coup, si ces deux clubs sont éliminés, seul Guingamp participera à la compétition européenne à partir du mois de septembre.

Pour Pierre Ménès, cette contre-performance de la part des deux rivaux est consternante : « Je viens de regarder avec consternation les perfs de l’OL et des Verts contre d’immenses terreurs européennes. Pauvre foot français » a-t-il déclaré via son compte Twitter.

0 151

A l’issue de la victoire de son équipe sur la pelouse de Lille mercredi soir en match aller des barrages de la Ligue des Champions, l’ancien Rennais, Yacine Brahimi a fait part de sa satisfaction devant le succès du FC Porto (1-0).

En zone mixte, le joueur a répondu aux questions des journalistes : « C’était un match très important pour nous pour la suite de la saison. On a réussi à arracher une victoire car c’était un match très compliqué et très fermé avec peu d’occasions à la clé. Sur un centre, on est parvenus à ouvrir le score et à conserver l’avantage. On est très contents et c’est très bien pour la suite » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Gagner 1-0 à l’extérieur, c’est une belle option mais on sait qu’il y a un match retour qui nous attend et qu’il sera très dur comme celui de ce soir (mercredi) » .

Alors que Lille va tenter de se débarrasser du FC Porto pour rejoindre le PSG et Monaco en phase de poules de la Ligue des Champions, on s’inquiète des performances plus que moyennes des clubs français dans la compétion phare en Europe, hormis le PSG.

D’ailleurs, comme le souligne le quotidien L’Equipe dans son édition du jour, heureusement que le PSG est là pour maintenir le rang de la France dans le concert européen : « « Hormis le PSG, les équipes de Ligue 1 n’existent pas en Ligue des champions depuis deux ans. Le zéro de l’OM, la saison dernière, a fait très mal à l’indice français. Hors le PSG,donc, les clubs français qui ont participé à la phase de groupes de C 1 ont pris cinq points sur cinquante-quatre possibles, avec une seule victoire en dix-huit matches !  » rapporte le quotidien sportif.

« Il est urgent que cela change pour ne pas perdre un représentantSi la Russie marque un point de plus que la France à la fin de la saison, ce qu’elle a largement réussi à faire en 2013-2014 (10,416 contre 8,500), le football français glissera à la septième place. » précise le journal. Ce qui serait synonyme de perte d’un troisième représentant en C1.

Pierre Ménès

A l’issue de la rencontre entre les Pays-Bas et le Brésil samedi soir (3-0), Pierre Ménès, le consultant et journaliste de Canal Plus, a fait part de son sentiment concernant la prestation des Brésiliens. Surtout celle concernant les deux joueurs du PSG, Thiago Silva et David Luiz.

Pour Pierre Ménès, la défense centrale du Brésil, et celle bientôt du PSG, a été en dessous de tout : « c’est sûr qu’avec une charnière centrale qui se suicide deux fois (!), c’est compliqué de s’en relever. Sur le premier but, Thiago Silva joue les tourniquets de Prisunic et sur le second, David Luiz remet le ballon plein axe sur Blind. Avec le passif de la demi-finale et une entame de match pareille, le match était déjà terminé » explique Pierre Ménès sur son blog.

Et d’ajouter : « Alors évidemment, les anti-Parisiens de tout bord vont faire leurs gorges chaudes de la faillite du futur axe central du PSG. Je suis personnellement plus sévère avec l’ami Thiago, qui a passé sa Coupe du Monde à chialer, avec ce surinvestissement mental néfaste et cette ulcérante émotion affichée à la fin des matchs » a-t-il conclu. 

Présenté comme la recrue phare du PSG pendant ce mercato estival, le défenseur brésilien David Luiz inquiète. Notamment par ce qu’il a été en dessous de tout lors de deux dernières défaites du Brésil face à l’Allemagne (7-1) et les Pays-Bas samedi soir (3-0). 

D’ailleurs, le coach de Montpellier, Rolland Courbis, qui est aussi consultant sur RMC, s’inquiète un peu pour David Luiz : « J’ai encore regardé le match de David Luiz avec beaucoup de curiosité. Et je n’ai rien vu, rien compris. Le Brésil qui perd chez lui, ce n’est pas très courant. C’est même très, très rare. Mais le Brésil qui perd 7-1 et 3-0 en trois jours d’intervalle, c’est unique. Et ça, personne ne pouvait y penser une seule seconde, a commenté le coach sur RMC. Avant de tout refaire, il faut déjà avaler, digérer, tout ce qui vient de se passer. On va observer ces joueurs, qui finissent complètement lessivés, dans leurs clubs » a-t-il d’abord expliqué.

Et d’ajouter : « Est-ce qu’il faut être inquiet pour Thiago Silva et David Luiz ? Non, il faut être lucide. On va les récupérer en septembre-octobre. Pas avant. Et puis l’effectif du PSG est suffisamment important pour se passer de deux-trois cadres et faire un bon championnat quand même. En ce qui concerne le Brésil, il va falloir nettoyer les décombres pour reconstruire quelque chose parce que dans cette équipe-là, je ne vois pas grand-chose d’intéressant », a-t-il conclu.

0 2094

Alors que David Luiz, le défenseur central du Brésil et du PSG désormais, fait l’objet de critique sur sa performance face aux Allemands en demi-finale de la Coupe du Monde, José Mourinho prend la défense de son ancien joueur à Chelsea.

Via son blog Yahoo Sports, José Mourinho, le coach de Chelsea, estime injuste que le joueur du PSG cristallise les critiques après la débâcle face à l’Allemagne (7-1) : « Je ne pense pas qu’il soit juste d’isoler un joueur de l’équipe dans les critiques, car l’équipe a elle-même été très mauvaise. Oui, David Luiz a fait des erreurs. Mais Dante a fait des erreurs, Marcelo a fait des erreurs, Fernandinho a fait des erreurs, l’équipe dans son ensemble a fait des erreurs » a-t-il expliqué.

Donc je pense que ce n’est pas juste d’isoler David Luiz. Je pense que les gens comme moi, ceux qui ont pu être joueur, entraîneur, ou qui ne sont pas impliqués dans la Coupe du Monde mais pourraient bien l’être, je pense que nous tous, nous nous sentons vraiment, vraiment désolés pour le Brésil parce que c’est un moment historique, un moment qui restera gravé. » a-t-il ajouté.

L’ancien milieu de terrain du PSG, Rai, consultant pour plusieurs médias, estime que les absences de Thiago Silva et Neymar en demi-finale de la Coupe du Monde face à l’Allemagne, seront très importantes et à gérer au mieux par le sélectionneur.

Mais pour l’ancien joueur du PSG, l’absence de Thiago Silva est plus préjudiciable à son équipe que celle de Neymar : « Le match du capitaine contre la Colombie en quarts de finale a été presque parfait, simplement terni par ce carton jaune bête. Amené à le remplacer contre l’Allemagne, Dante est un bon défenseur mais Thiago, lui, était vraiment dans le rythme de cette Coupe du monde » estime Rai.

« Sa vivacité lui a permis de maîtriser plusieurs situations et de cultiver sa complémentarité avec David Luiz, qui joue dans un registre plus physique, comme Dante. La suspension du Parisien mardi pèsera plus que le forfait de Neymar. » a-t-il ajouté dans les colonnes de L’Equipe.

Thiago Silva

A l’issue de la qualification du Brésil face à la Colombie vendredi soir (2-1), le consultant de RMC, Rolland Courbis, a critiqué la performance et l’attitude de Thiago Silva.

Rolland Courbis fustige notamment le joueur du PSG et du Brésil pour son carton jaune bêtement pris et qui le prive d’une demi-finale :  « Ça démontre son stress et que le gars, depuis le début, il est angoissé, souligne le membre de la Dream Team RMC Sport.

« Dieu sait s’il est fort mais dans cette Coupe du monde ça fait beaucoup de nervosité et de forces perdues. On dirait un débutant alors que c’est tout sauf un débutant. Il a 28 ans ! » a-t-il ajouté.

 

Pierre Ménès

Comme il le fait à chaque fois, Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, a fait part de ses notes après le match de l’équipe de France face à l’Allemagne. Le journaliste est notamment déçu par la prestation de Karim Benzema, incapable selon lui, de hausser son niveau de jeu.

Sur son blog, Pierre Ménès a distribué les bons et mauvais points. Côté déception, c’est Karim Benzema qui arrive en tête : « Cette fois, on ne peut pas dire qu’il a dézoné ou qu’il n’a pas été servi. Mais il n’a pas gagné un duel, il ne se bagarre pas, il ne change jamais de rythme… Il aurait pu sauver son match avec sa frappe du gauche dans les arrêts de jeu, mais bon… Benzema avait laissé entrevoir de belles promesses en phase de poule, mais depuis le niveau s’est élevé et il a disparu des écrans radars. A ce niveau-là, ça ne suffit pas mais malheureusement, on n’a pas mieux que lui pour le moment » a-t-il expliqué.

Une fois n’est pas coûtume, il a en revanche souligné la bonne performance de Patrice Evra : « Bien sûr, il a du déchet. Bien sûr, il a comme souvent péché par excès de précipitation. Mais au niveau de l’impact physique, il a répondu présent. Pourtant, il avait des clients en face puisque Löw avait décidé d’insister sur son côté avec Lahm, Schweinsteiger et Müller. Il s’en est plutôt bien sorti. Son meilleur match dans cette Coupe du Monde » a-t-il ajouté.

0 552
Blaise Matuidi

Le milieu de terrain de l’équipe de France et du PSG, Blaise Matuidi, qui est l’un des cadres des Bleus pendant la Coupe du Monde au Brésil, reconnaît vivre un rêve éveillé lui qui avait toujours espérer un jour jouer la plus grande des compétitions de football au monde.

De passage devant la presse ce mercredi, Blaise Matuidi fait part de toute sa joie de disputer la compétition et d’être allé aussi loin à ce jour : « C’était un rêve d’arriver jusque-là et on y est, on l’a accompli. Mais on n’a pas le temps de savourer, il faut vite se remettre dans le bain et se reconcentrer. On réalisera, dans plusieurs années, qu’on aura, je l’espère, fait une grande Coupe du monde » a-t-il expliqué.

A deux jours du match face à l’Allemagne, Blaise Matuidi estime que les chances des deux équipes sont du même niveau :  » On peut dire que l’Allemagne est favorite par son passé récent mais tout peut arriver. La France est aussi une très bonne nation. Il n’y a pas de favori en soi. On va faire en sorte de leur poser des problèmes et de tout faire pour se qualifier. » a-t-il ajouté.

STAY CONNECTED