OM : Les vérités de Didier Deschamps

0

Dans un long entretien accordé au quotidien La Provence, Didier Deschamps, l’entraîneur de l’OM fait le point sur le début de saison raté de son équipe et des péripéties du Mercato estival. Extraits.

Deschamps voulait garder Niang
Mamade, c’est 18 buts et 6 passes décisives en 2009-2010. C’était mon capitaine. Il avait un rôle prépondérant auprès de ses coéquipiers. C’est un joueur à part, même s’il n’a pas été efficace lors de ses deux derniers matchs. Mon idée première consistait à garder Niang et à l’associer à un grand attaquant. Maintenant je ne vais pas pleurer non plus. C’est comme ça. Des raisons l’on emporté, mais la réalité c’est que j’ai perdu mon meilleur buteur et mon meilleur attaquant.

Le départ de Ben Arfa
Il a décidé de s’en aller. C’est son choix. Même si je le reconnais, j’avais prévu qu’il part sans pour autant lui avoir fermement déclaré que je ne comptais pas sur lui. Niang partant, il aurait pu sans doute nourrir d’autres ambitions au club. Mais il s’est mis dans la tête de partir et de ne plus travailler avec moi.

De bonnes relations avec José Anigo
Avant même que j’arrive on avait déjà cherché à nous opposer. José était là avant moi. Il sera là après moi. Ca c’est clair. Tous les deux on a une relation professionnelle et concrète. On n’est pas obligés d’être amis. On fait en sort que ça fonctionne dans l’intérêt du club. On peut avoir des divergences de vues, ça existe, mais on est chacun dans notre rôle. Moi je n’outrepasse pas le mien. J’ai toujours respecté l’organigramme. Ce n’est pas parce que j’ai gagné des titres avec les joueurs la saison dernière que je vais demander du pouvoir supplémentaire.

Bernès son ami
C’est mon agent et mon ami. On parle beaucoup de football. Il aime beaucoup le club. Mais à aucun moment, il y a eu des interférences ou du business organisé. Il m’aide et me conseille. S’il le fait, c’est pour essayer de faciliter certaines situations (…). Mais Jean-Pierre n’intervient jamais pour un quelconque intérêt ! On discute tous les deux, mais il ne le fait jamais à l’encontre du club et pour compliquer les dossiers.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Didier Deschamps ce mercredi dans La Provence

Share.

About Author

Leave A Reply