HEADER ADS :
A la Une

0 483
Laurent Blanc

Lors de sa conférence de presse d’avant-match face à l’Olympique Lyonnais, Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, semblait agacé. Notamment des rumeurs laissant entendre que sa place était en danger en cas de mauvais résultat face à l’Olympique Lyonnais.

Dans des propos rapportés par RMC, Laurent Blanc sait qu’il est sous pression : « Un entraîneur, à Paris comme ailleurs, est dépendant des résultats. S’il y a des résultats négatifs, le premier fusible qui sautera, c’est l’entraîneur. Je le sais, il n’y a rien de surprenant. La pression, on l’a. Si nous gagnons à Lyon, il y aura la même pression trois jours après à Caen et ainsi de suite toute l’année » a-t-il d’abord expliqué.

Et d’ajouter ensuite qu' »il y a une pression supplémentaire sur les entraîneurs quand il n’y a pas de bons résultats. Après, quand vous dites que vous sentez que c’est « plus tendu »… Si vous voulez remettre tout en cause et entretenir tout ça, c’est vrai que ça va faire monter la pression. Et ça va me faire monter la pression à moi aussi. Je ne lis pas les journaux mais je les vois. Tout ça fait beaucoup parler, discuter… A Paris encore plus qu’ailleurs, il faut gagner. Même un nul est considéré comme une défaite. »

0 885

Alors que le PSG et Lille s’affrontent ce dimanche au Parc des Princes pour la 19eme journée de Ligue 1, les deux clubs ont eu leur destin liés à plusieurs reprises au début des années 2000. Et comment cela aurait pu provoquer l’arrivée des Qataris au PSG dès 2006. C’est ce qu’explique Luc Dayan dans les colonnes de L’Equipe ce dimanche. 

prince-tamin-psg-qatar

1998-2000 : Le PSG refuse le Stade de France et Lille… 
L’état cherchait un club résident pour le Stade de France pour combler le déficit d’exploitation. Quand Canal Plus a fini par dire non, j’ai eu l’idée de le faire avec Lille en créant un grand Olympique du Nord. Le club était au plus bas en D2 et sans sponsor. On l’a privatisé, Partouche est arrivé comme sponsor et Vahid Halilhodzic comme entraîneur. Le projet du LOSC est né comme ça. Mais finalement, le LOSC décide de rester dans le Nord et renonce au Stade de France.

avril 2003 : Canal Plus ne veut plus du PSG
Bertrand Meheut (le directeur général de Canal Plus), m’avait dit qu’il voulait sortir du club. Et d’étudier toutes les solutions de reprises. Mais j’apprends par la presse que Francis Graille et Halihodzic arrivent.

avril 2006 : Dayan discute avec le Qatar pour le PSG
Deux ans après avoir cédé ses parts à Lille, Dayan est à nouveau chargé de travailler sur la vente du PSG. L’homme d’affaires a ses entrées dans la famille royale du Qatar et négocie la reprise du club parisien avec le frère ainé du cheikh Tamin. Mais l’information fuite et les Qatariens ont renoncé : « En 2006, on prévoyait déjà dans l’organigramme, le nom de Leonardo » assure Dayan. Six ans plus tard, le Qatar deviendra enfin propriétaire du club parisien.

 

 

0 532

Après avoir confirmé qu’il resterait le temps qu’il faudra à la tête de son équipe, José Anigo, le coach de l’Olympique de Marseille, assure qu’il ne changera rien à sa manière d’être avec des joueurs dont il a pour la plupart fait venir à Marseille.

En conférence de presse d’avant-match face à Bordeaux, José Anigo est revenu sur la manière qu’il entend de mener son groupe :  On a un système qui nous permet d’avoir plus de libertés offensivement. On n’a pas réglé nos problèmes défensifs, mais offensivement on est un peu mieux. On a les joueurs pour le 3-5-2, mais on ne l’a pas bossé, peut-être après la trêve » a-t-il expliqué.

« Et puis le sportif de haut niveau a besoin d’entendre des vérités, il ne faut pas les masquer, être politique. Je ne me travestis pas, j’ai mes qualités et mes défauts. Je leur dis ce que j’ai à dire » conclut José Anigo.

0 873

Vincent Labrune, le président de l’Olympique de Marseille, a apporté quelques précisions concernant la position de José Anigo sur le banc de l’équipe marseillaise dans les semaines à venir.

labrune-omDans les colonnes de L’Equipe ce vendredi, Vincent Labrune confirme José Anigo dans ses fonctions sans donner de date butoir : « José sera là à la reprise en janvier. Il continuera tant qu’il faudra » a déclaré le président de l’Olympique de Marseille.

Et la recherche d’un nouvel entraîneur n’est pas la priorité du dirigeant marseillais : « Ma priorité à court terme, c’est le rétablissement de l’équipe, dans les têtes et sur le terrain. Et dans ce cadre-là, la personne idéale, c’est José. C’est celui qui connaît le mieux l’effectif puisqu’il a recruté tous les joueurs » a-t-il ajouté.

0 717

La possibilité de voir Cristiano Ronaldo débarquer un jour au PSG ne serait pas totalement obsolète. Le joueur portugais star du Real Madrid, apprendrait même le Français actuellement. 

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo, l’attaquant du Real Madrid

C’est l’hebdomadaire Le 10 Sport qui dans son édition du jour rapporte que « PSG-CR7 : ce n’est pas fini » dans un dossier consacré à la possible arrivée de la star portugaise à Paris.  « Cristiano Ronaldo aurait confié à plusieurs reprises à des proches ces derniers mois tout le bien qu’il pensait de Nasser Al-Khelaïfi (….). Le projet du PSG a aussi gagné en crédit aux yeux de la star qui peut constater mois après mois des résultats impressionnants de l’équipe parisienne et de la fiabilité du discours que lui avait tenu le président Al-Khelaïfi » rapporte le journal.

Autre élément important qui relance cette spéculation : Cristiano Ronaldo apprendrait le Français actuellement en Espagne affirme Le 10Sport : « Si la porte était définitivement fermée pour le PSG, il est évident que CR7 ne poursuivrait pas l’apprentissage du français. Quelque chose pourrait-il avoir été scellé dans le plus grand secret entre Paris et Ronaldo ? Impossible à dire » s’interroge le journal.

Pour le journal, Cristiano Ronaldo, contrairement à ce qui a été communiqué, n’aurait pas obtenu forcément le salaire désiré lors de sa prolongation de contrat avec le Real Madrid. Et ce dernier sait qu’un seul club au monde peut lui donner satisfaction de ce côté-là : le PSG. Alors info, intox, mais comme le dit une pub d’un opérateur de téléphonie mobile en ce moment,  Cristiano Ronaldo au PSG, ce n’est pas fini…. ?

Excepté en Angleterre où trois journées cruciales de Premier League sont programmées entre Noël et Nouvel An, dont celle du Boxing Day, les différents clubs européens disputeront leur dernier match de l’année 2013 ce week-end. Voici le programme pour boucler cette année foot en beauté !

bale-real-madrid-liga

Votre week-end football pourrait débuter par un alléchant Saint-Etienne – Nantes, prévu samedi 21 à 17h. Cette affiche historique du championnat de France promet beaucoup de spectacle entre deux équipes sans pression. Une mise en bouche sympathique avant un dimanche de rêve qui débutera tranquillement par Marseille – Bordeaux (14h), avant les trois grands rendez-vous du soir : Inter – Milan (20h45), PSG – Lille (21h) et Valence – Real (21h). Et pour prolonger le plaisir, lundi 23, l’immense choc de Premier League Arsenal – Chelsea (21h) ne sera à manquer sous aucun prétexte !

Le PSG restera-t-il invaincu au Parc des Princes en 2013 ? Le Milan AC, en plein doute, dominera-t-il son éternel rival pour la première fois depuis 2011 ? Ronaldo atteindra-t-il la barre irréelle des 70 buts inscrits sur l’année du côté de Valence (68 actuellement) ? Les Gunners, leaders de Premier League, rebondiront-ils face à Chelsea une semaine après le cinglant 6-3 concédé face à Manchester City ?

A l’occasion des fêtes de fin d’année, Sportytrader offre 20 euros à tous les nouveaux inscrits sur Bwin » En savoir plus

0 547

L’Olympique de Marseille a offert à son entraîneur José Anigo sa première victoire depuis sa prise de fonction après le limogeage d’Elie Baup la semaine dernière. En s’imposant face à Toulouse (2-1), les Marseillais se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue qu’il joueront à Gerland face à Lyon. 

L’occasion était donc belle pour José Anigo de confirmer qu’il allait poursuivre sa mission jusqu’à la fin de la saison : « « Je sais que de toute manière jusqu’à la fin les questions se poseront. J’ai parlé avec le Président tout à l’heure et je crois qu’il va prendre le temps, qu’il va prendre 5 mois pour choisir un entraîneur donc je serais certainement là à la reprise. Après, en foot, ça va vite, je vis au jour le jour moi. Jusqu’à Noël c’est sûr, à la reprise certainement, après je sais pas. » a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre rapporte L’Equipe.

« Je me dois de répondre présent dans un club qui est aussi ma famille et dans lequel je m’épanouis. Même si ce n’est pas ce qui était en projet pour moi, mais quelquefois, les projets ont les faitnet il y en a d’autres qui arrivent. J’essaierai en tout cas de le remplir proprement. » a-t-il ajouté.

 

0 1168

Toujours enclin à répondre aux journalistes lors de ses conférences de presse, Laurent Blanc, tente aussi de temps en temps quelques blagues après des questions posées par les médias. 

Laurent-blanc-france

Cette fois, ce mardi, lors de sa conférence de presse d’avant-match face à Saint-Etienne, Laurent Blanc s’est plutôt embarqué dans un sujet brûlant en s’étonnant de voir une journaliste suédoise de parler tactique : « Vous avez commencé la saison en 4-4-2 avant de passer en 4-3-3 après une demi-douzaine de matches… », a commencé le reporter de la chaîne STV, avant que l’entraîneur parisien ne lui coupe la parole: « Une femme qui parle tactique, c’est beau, c’est fantastique. Vous savez ce que ça veut dire, le 4-3-3 ? », a alors enchaîné le technicien parisien. « C’est mon travail de savoir ce que c’est », lui a-t-elle répondu.

Mais le mal était fait. Laurent Blanc a bien tenté de rattraper le coup par un  « Oui, il y a plusieurs façon de jouer. Je plaisantais… » sans convaincre son auditoire.

Certains médias sans les citer ici, n’ont pas hésité à comparer cette réflexion matchiste de la part du coach parisien à d’autres propos ayant fait polémique lorsqu’il était à la tête de l’équipe de France, ceux notamment sur l’existence de quotas discriminatoires à la FFF… Un peu exagéré quand même comme comparaison…..

 

0 508

Le directeur sportif et entrâineur de l’Olympique de Marseille, José Anigo, a évoqué le mercato à l’occasion de sa conférence de presse d’avant-match face à Toulouse en Coupe de la Ligue.

Et les propos du coach phocéen ne vont pas rassurer les supporters marseillais qui espèrent de nouvelles têtes cet hiver. En clair, l’OM n’envisage d’être très actif sur le mercato hivernal.

« Il n’y a rien de prévu mais il peut y avoir des joueurs qui demandent à bouger car ils n’ont pas assez de temps de jeu. Pour le moment il n’y a rien de prévu, ni devant, ni au milieu, ni derrière », a lâché le coach marseillais

0 847

On le sait, les ambitions des propriétaires du PSG pour le club parisien sont immenses. Jean-Claude Blanc, le directeur général-adjoint du club explique la stratégie et les objectifs mis en place pour faire de Paris une place forte du football mondial dans les années à venir.

blanc

Dans les colonnes du quotidien économique Les Echos, Jean-Claude Blanc dévoile ce qu’est le projet PSG dans son ensemble :  » Notre ambition, c’est de faire du Paris Saint-Germain une marque mondiale dans le sport. Nous voulons entrer dans le Top10 des marques comme le RealMadrid, le FC Barcelone, ManchesterUnited,Ferrari ou les All Blacks. Dans le sport, il y a des clubs qui,quel que soit leur talent, ne peuvent guère rayonner au-delà d’une ville ou d’un pays. Une équipe comme Dortmund est excellente, mais son potentiel médiatique est naturellement limité. Notre chance est que nous pouvons nous appuyer sur l’image de Paris. Nous pouvons ssocier la popularité du football à l’aura de Paris. Nous pouvons en plus nous appuyer sur des joueurs connus dans le monde entier, de David Beckham, la saison passée, à Zlatan Ibrahimovic, en passant par Thiago Silva. Et sur des marques partenaires mondiales comme Panasonic, Nike ou Microsoft. Nous avons en plus la chance d’être les seuls à pouvoir préempter le territoire parisien alors que Londres compte six équipes de Premier League, et Madrid, Rome ou Barcelone,deux clubs chacune » a-t-il expliqué.

Et de mettre l’argent qu’il faut pour parvenir à cette objectif :  » On ne peut rien accomplir sur la durée sans résultats sportifs. Il faut gagner mais il faut aussi se donner les moyens de gagner. C’est pourquoi nous voulons arriver, d’ici à 2015, à un budget de 500 millions d’euros. Nous serons ainsi dans la même catégorie qu’un Real Madrid. Nous partons de loin, en 2011 notre budget était inférieur à 90 millions d’euros. Nous sommes à 400 millions. Il nous reste 20%du chemin à parcourir » précise Jean-Claude Blanc.

Et le projet de faire du PSG un grand club omnisport fait aussi partie de ces objectifs à long terme : «  Notre vocation est d’être, effectivement, un club multisport. Nous ne nous interdisons rien, mais ne brûlons pas les étapes. Commençons par faire bien dans le football  masculin et féminin ainsi que dans le handball. Un jour, nous aurons encore envie de grandir,mais ce n’est pas la priorité » assure le dirigeant parisien.

STAY CONNECTED