Ligue 1

0 5384
Christophe Jallet

Transféré du PSG à l’Olympique Lyonnais l’été dernier, le défenseur international français, Christophe Jallet, savoure la première place occupée au classement de la Ligue 1 avec son équipe. Il est également bien placé pour comparé la star du PSG, Zlatan Ibrahimovic, à la star actuelle de notre championnat, Alexandre Lacazette. 

Ce dernier occupe la première place du classement des buteurs loin devant ses concurrents. Mais pour Christophe Jallet, la comparaison avec Zlatan Ibrahimovic s’arrête là pour le moment : « Ils n’ont rien à voir en termes d’aura. Zlatan a tout gagné, tandis qu’Alex est un joueur en devenir, en pleine progression. Il a encore beaucoup de chemin à faire pour le rattraper. Et puis, ce n’est pas le même type de joueur. C’est plus difficile pour Zlatan cette année, mais il reste un immense champion, on l’a encore vu à Saint-Etienne cette semaine. S’il repart comme les années précédentes, ce sera difficile de le concurrencer. Ça, c’est sûr ! » explique le défenseur lyonnais sur le site internet du journal L’Equipe.

« Lacazette est en train de prendre une dimension internationale »

Et d’ajouter ensuite : « Alex (Alexandre Lacazette) est en train de prendre une dimension internationale, c’est vrai. De grands clubs doivent s’intéresser à lui. Mais je pense que l’OL le gère plutôt pas mal, à l’image du groupe. Il reste très simple, concentré sur son objectif de marquer le plus de buts possibles pour permettre à l’OL d’être le plus haut en fin de saison. Parce qu’il y a un vrai état d’esprit de travail ici. Alex est dans une forme éblouissante, mais il ne s’arrête pas à ça. Il continue de travailler. C’est notre fer de lance, mais cela reflète l’état d’esprit général du groupe » conclut Jallet.

0 3291
Rolland Courbis

Rolland Courbis, l’entraîneur de Montpellier, mais aussi consultant sur RMC, a critiqué la communication de Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, après la défaite des Parisiens à Bastia samedi après-midi (4-2).

Dans l’After, sur RMC, Rolland Courbis tacle son collègue du PSG : « Je voudrais entendre Laurent Blanc l’entraîneur du PSG et pas l’accompagnateur du PSG, râle le coach de Montpellier. Parler du PSG à la troisième personne, c’est difficile d’écouter cela. Je ne fais pas de leçon de communication. J’aurais aimé qu’il dise « aujourd’hui nous avons perdu » et pas « le Paris Saint-Germain a perdu ». Mais je n’ai pas la prétention de donner des leçons. » a-t-il notamment déclaré.

A l’issue de cette défaite, le PSG passe quatrième du classement de Ligue 1.

0 3027
Dimitri Payet

Actuellement en pleine bourre à l’image de son équipe, le milieu de terrain de l’OM, Dimitri Payet, estime que son équipe ne pourra pas remporter le titre face au PSG qu’il désigne comme le futur vainqueur de la Ligue 1 2014-2015.

« Ils seront champions mais on sera là pour les titiller, a déclaré l’international français. On a vu qu’il fallait gagner pour repasser devant. On a montré du caractère pour le faire, même si ce n’était pas facile. Ça finit à 3-1 mais il faut aussi féliciter Steve (Mandanda), qui nous sort deux ballons à deux moments cruciaux du match. Il y a beaucoup de points qui sont dus à ses performances aussi. Il ne faut pas l’oublier. Il est à l’image de l’équipe. Il sort les parades qu’il faut. Ça nous laisse dans le match et ça nous permet d’aller marquer ce troisième but. » a déclaré le joueur marseillais.

0 3009

Alors qu’il a réussi à ramener son club en haut du tableau de la Ligue 1 puis en Europe, Roland Romeyer n’exclut pas de laisser sa place dans un avenir à plus ou moins long terme. Et c’est dans sa propre famille qu’il pourrait trouver son successeur.

Selon le quotidien L’Equipe dans son édition du jour, Roland Romeyer prépare déjà l’avenir et sa succession. Le président de l’ASSE, songerait à placer sa fille à sa place lorsqu’il se retirera. Le quotidien sportif affirme ce samedi que ce dernier penserait à sa fille, Cécile Romeyer-Bouchard, cardiologue très réputée à l’Hôpital Nord de Saint-Etienne. L’actuel co-président de l’ASSE refuse en outre d’envisager de céder ses parts dans le club, quel que soit le montant de l’offre éventuelle qui pourrait lui parvenir.

0 3659
Louis Nicollin

Avec sa verve de toujours, le président de Montpellier, Louis Nicollin a évoqué la rivalité entre le PSG et l’OM en tête de la Ligue 1. Pour lui, il ne voit pas son équipe battre le PSG.

Le président de Montpellier, Louis Nicollin, s’est exprimé dans les colonnes du Parisien concernant la fin de la phase aller en Ligue 1 qui attend son équipe : « Il faut prendre un point contre Saint-Etienne et battre Lens, parce que ça sera dur à Rennes. Et je ne pense pas qu’on batte les Parisiens. Sinon, les Marseillais nous feront des gâteries… » a-t-il déclaré.

Le dirigeant du club héraultais reconnaît qu’il n’est pas satisfait des performances de son équipe : « A vrai dire, je boude un peu. Après la victoire contre Toulouse (2-0), je suis descendu dans le vestiaire,
mais ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. On n’est pas du tout constants. On a été éliminés
de la Coupe de la Ligue par Ajaccio (0-1), on n’a pas été combatifs à Bastia (2-0), Lyon ne m’a pas plu… On a fait un mauvais recrutement cet été, on est tous fautifs » a-t-il ajouté.

0 3188

L’AS Saint-Etienne accueille Monaco ce dimanche à partir de 14h00. Pour cette rencontre importante face à un adversaire direct pour les places européennes, les Stéphanois sont mobilisés à l’image de leur entraîneur, Christophe Galtier.

Celui-ci confirme que ce match est important à bien négocier pour la suite de la saison : « Ils ont perdu des atouts offensifs cet été, avec Radamel Falcao et James Rodriguez qui sont partis, ce qui leur a compliqué le début de saison. Un autre de leur attaquant, Dimitar Berbatov, est absent. Il y a également un changement d’entraîneur. C’est une équipe habituée à des confrontations européennes et à des matches importants. Mis à part un mois d’août difficile, c’est une équipe qui a fait des résultats, comme à Paris, où ils n’ont pas perdu et sont même revenus au score. Nous avons travaillé sur les modifications qui sont apportées par leur entraîneur après les matches européens. Ils ont de la vitesse et une force de percussion aux avant-postes. Monaco va être une équipe difficile à manœuvrer qui va nous poser des problèmes dans certains secteurs. Mais je pense que nous aurons de quoi leur répondre dans d’autres. A mon sens, c’est une équipe aussi forte que Marseille et Lyon » a-t-il expliqué rapporte le site officiel du club stéphanois.

0 1856

Le coach des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol, qui avait eu des propos à propos des joueurs africains, a fait ses excuses ce jeudi à l’occasion d’une conférence de presse.

« Si par mon manque de clarté et ma sémantique imparfaite, j’ai peu faire que des personnes se soient senties choquées, humiliées ou blessées, j’en suis désolé, a déclaré l’entraîneur de Bordeaux. L’interprétation que ces personnes ont pu faire ne reflète en rien la pensée qui était mienne et surtout mes convictions humanistes. » a-t-il notamment déclaré rapporte RMC Sport.

0 2097

A l’issue de la défaite de son équipe face à l’Olympique de Marseille dimanche soir (2-1), Antoine Kombouaré, le coach du RC Lens, a fait part de sa frustration. Il estime que la performance de ses joueurs aurait mérité à ces derniers de prendre au moins un point.

« Je n’ai jamais douté de la qualité de mes joueurs. Aujourd’hui, ce n’est que la confirmation de tous les matches qu’on a joué auparavant, explique le coach lensois. C’est bien beau de dire qu’on a posé des problèmes, mais à l’arrivée on rentre avec zéro point. Il y a de la déception et beaucoup de frustration. Il faut féliciter l’OM. On a été présent, ce n’est pas l’OM qui s’est mis tout seul en difficulté. On a fait ce qu’il faut pour faire douter cette équipe. Les joueurs ont fait le match que j’attendais d’eux. Il fallait résister et étouffer l’adversaire. » a-t-il notamment expliqué.

 

0 2382
Christophe Galtier

A l’issue du nul arraché par son équipe à Lille, le coach de l’AS Saint-Etienne, Christophe Galtier, a poussé un vrai coup de gueule après la mauvaise performance de son équipe dans le Nord samedi soir (1-1).

« Mon équipe était absente des débats pendant 45 minutes, avec aucun duel gagné, regrette le Stéphanois. Je crois qu’on a perdu 23 ou 24 ballons sur les 30 premières minutes. On n’est pas arrivé à enchaîner des passes, on était loin et il n’y avait pas de bloc-équipe. Il n’y avait rien ! Est-ce que c’est lié au match qui nous attend (face à l’Inter jeudi en Ligue Europa) ? Peut-être. Si certains pensent que je vais les laisser choisir les matches, ils se trompent complètement. J’en parle parce que je les ai avertis. Je suis en colère. Si Lille a la réussite qu’il doit avoir sur la première période, je suis face à vous et on n’a pas pris de point. » a notamment déclaré le coach stéphanois en conférence de presse d’après-match.

 

0 1689
Rolland Courbis

Contraint et forcé de se délocaliser pour ses matches à domicile sur la pelouse du stade de rugby local, le Montpellier Hérault doit faire contre bonne fortune bon coeur. Mais pour Rolland Courbis, les conditions sont difficiles.

A l’issue de la victoire de son équipe face à Evian ce samedi sur la pelouse de l’Altrad Stadium, Rolland Courbis a fait part des difficultés rencontrées par son équipe en ce moment : «On a joué un match pas facile à préparer pour le staff, pas facile à jouer pour les joueurs, pas facile à jouer sur cette pelouse. Je profite de le dire car nous avons gagné. Malgré cette pelouse, malgré le travail des jardiniers, nous avons joué sur une pelouse qui est tout sauf une pelouse pour jouer au football. Malgré tout, nous avons réussi avec beaucoup de bonne volonté à construire quelques actions pour en concrétiser une dans un premier temps, puis une autre pour faire le break. Quand on a raté deux ou trois fois le break, je me suis dit que l’on allait se faire égaliser à la 92e minute. J’ai pu voir comment un entraîneur peut être heureux quand il marque un but à la 92e minute. Dans une période où on n’est pas en confiance, on joue sur un terrain comme ça, on fait avec. D’ici trois semaines, et le match face à Toulouse, il y aura une amélioration de cette pelouse» a-t-il expliqué.