A partir du 15 octobre, les dirigeants du PSG commenceront à étudier les dossiers de candidature des villes susceptibles d’accueillir le futur grand centre d’entraînement du club parisien.

Saint-Germain, qui accueille l’actuel camp des Loges, et qui a donné son nom au club parisien, fait tout pour pouvoir conserver le PSG sur le territoire de sa commune alors que Carrières-sur-Seine, Montesson, Poissy et l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines sont aussi sur les rangs : « Nous ne voulons pas rater le train, explique-t-il. Les dossiers des cinq villes candidates seront étudiés en profondeur à partir du 15 octobre. Les dirigeants devraient retenir deux sites avant de prendre leur décision finale » explique le maire-adjoint chargé des Sports, Philippe Pivert.

Et la ville fait tout pour convaincre les décideurs parisiens. Jeudi dernier, Philippe Pivert (DVD), l’adjoint chargé des sports et conseiller général, a mené une opération séduction auprès de l’ambassadeur du Qatar en France. Il a fait la promotion du projet de la municipalité qui propose un terrain de 60 ha en bordure de la plaine d’Achères indique le quotidien Le Parisien.

Retrouvez également l’actualité du PSG chez notre partenaire, ParisTeam.fr

« Saint-Germain est le berceau du club, ajoute Philippe Pivert. L’emblème de la ville est sur le maillot et les drapeaux. » Emmanuel Lamy, maire UMP, va encore plus loin. « Le PSG fait partie de notre ADN », souligne-t-il. Plus que jamais, la bataille a commencé pour Saint-Germain-en-Laye, berceau historique du PSG.



1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE