Home Tags Publié avec tag "Aulas"

Aulas

0 130

Alors que sa prolongation de contrat se fait toujours attendre, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, Rémi Garde, a une nouvelle fois évoqué les discussions en cours avec ses dirigeants.

Des discussions qui devraient reprendre ces jours-ci à laissé entendre Rémi Garde lors d’un point presse ce mardi : « Je suis désolé de monopoliser autant d’attention, je ne fais pas ça pour maintenir le suspense, je vais voir le président tranquillement la semaine prochaine, avant le match de Marseille, et je communiquerai quand il faudra que je communique », a indiqué l’entraîneur des Gones.

Ces derniers temps, Rémi Garde s’était montré évasif concernant son avenir et avait même provoqué l’inquiétude de ses dirigeants.

0 280
Jean-Michel Aulas

Alors que Rémi Garde, l’actuel entraîneur de l’Olympique Lyonnais, tarde à donner sa réponse à ses dirigeants concernant une prolongation de contrat, Jean-Michel Aulas commence à prendre les devants au cas où. Et c’est du côté de Guingamp que se tournerait le président rhodanien pour trouver un éventuel successeur à son coach actuel.

En fin de semaine, Jean-Michel Aulas, avait fait part de son inquiétude alors que Rémi Garde n’avait toujours pas à ce jour, donné sa réponse pour une prolongation de contrat avec l’Olympique Lyonnais. Si officiellement, le président de l’OL assure ne pas travailler sur un plan B, en coulisses, il en serait tout autre chose.

Selon le quotidien L’Equipe, Jean-Michel Aulas songerait à deux hommes en cas de départ de son entraîneur : Jocelyn Gourvennec, l’actuel coach de Guingamp, et Hubert Fournier, l’actuel coach de Reims. Le premier est sous contrat avec son club jusqu’en 2017, le second jusqu’en 2016. Nul doute que si la réponse de Rémi Garde n’intervenait pas rapidement, Jean-Michel Aulas activerait très vite ces dossiers.

0 213
Jean-Michel Aulas

Lors d’un long entretien accordé au quotidien Le Progrès, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a évoqué le cas de Rémi Garde. Alors que le coach rhodanien dispose d’une offre de prolongation de contrat, il n’a toujours pas donné de réponse concernant son avenir.

Du coup, Jean-Michel Aulas ne cache pas ses inquiétudes concernant son entraîneur pour la saison prochaine : « Visiblement, Rémi s’interroge. Autrement, il aurait prolongé. On n’a aucune réserve tant à mon niveau qu’à celui du club. Il réfléchit et ça veut donc dire qu’il y a une incertitude. Durant toute cette période où les résultats n’étaient pas à la hauteur de ses souhaits, cela pouvait légitimer une incertitude et un stress supplémentaires » a expliqué Aulas.

« Aujourd’hui, les performances de l’équipe sont saluées de tout le monde, mais cela reste une décision personnelle. (…) Tous les jours, je m’imagine qu’il puisse arrêter, non parce qu’il aura tiré un bilan négatif vis-à-vis de l’institution, mais par rapport à un équilibre personnel. Le foot, c’est un environnement de brutes. » a-t-il ajouté.

0 2124
Jean-Michel Aulas

Alors que le PSG attend le verdict de l’UEFA concernant le fair-play financier, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, évoque l’exclusion du club parisien sans véritablement le nommer toutefois.

Dans les colonnes du Progrès ce vendredi, Jean-Michel Aulas rêve encore de la Ligue des Champions mais d’une façon bien inhabituelle : « Des sanctions vont être prises, assure-t-il. Projetons-nous dans un scénario idéal. Nous finissons quatrièmes et un club parmi les trois premiers est exclu de la Ligue des Champions. On changera alors de stratégie. »  explique le dirigeant lyonnais.

Toutefois il paraît peu probable que le PSG puisse être exclu pour manquement aux règles du fair-play financier. Le club parisien risque surtout une forte amende et un avertissement en bonne et due forme à ce stade-là.

 

 

0 470
Jean-Michel Aulas

A l’issue de la victoire de son équipe face au PSG dimanche soir (1-0), Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a fait part de sa satisfaction d’avoir battu l’épouvantail de la Ligue 1.

« L’équipe du PSG est plus forte. Il a fallu une grande équipe de l’OL et un état d’esprit irréprochable pour faire ce résultat. Je félicite Rémi Garde pour avoir préparé son équipe de cette manière. Il y a la victoire et il y a aussi la qualité de jeu avec une volonté farouche. On a eu des déceptions et des injustices, notamment contre la Juventus ce jeudi. A toute déception, quelque fois illégitime, il faut savoir adapter l’attitude » a-t-il déclaré sur OL TV.

En revanche, il estime que ce succès ne doit pas mettre son équipe dans un excès de confiance avant la finale de la Coupe de la Ligue face à ce même PSG :  » Il ne faut pas prendre la grosse tête pour samedi. Paris est favori. On a perdu un autre joueur,Koné qui a été monstrueux. Ferri sera suspendu, qui a fait un match formidable ce soir, symbole de la formation de l’OL. On n’aura pas la partie facile. Il faut déjà savourer ce soir. J’ai entendu beaucoup de compliments sur l’équipe…On peut espérer le retour d’un joueur pour samedi… Les trois points de ce soir sont très importants dans la quête de la cinquième place pour l’Europa League », a-t-il ajouté.

0 1415
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a remis en cause la politique de transfert du PSG ou de Monaco. Il estime que ces derniers doivent faire plus envers les clubs de Ligue 1.

« Il joue le jeu quand il fait jouer Digne ou en recrutant Cabaye, mais il devrait le faire complètement. J’ai été choqué qu’il n’y ait aucun joueur français au coup d’envoi quand nous sommes allés au Parc. Quand on a autant de moyens que Paris et Monaco, on doit s’imposer d’avoir de bonnes relations avec les clubs français en leur faisant profiter d’une manière ou d’une autre de moyens financiers extrêmement importants » a-t-il décalré.

« Des moyens que je ne jalouse pas, même si Paris et Monaco doivent respecter le fair-play financier. Les règles doivent être appliquées à la lettre. Sinon, l’UEFA ne sera plus crédible », ajoute  Aulas dans Le Parisien.

0 1566
Jean-Michel Aulas

A la sortie d’un Conseil d’Administration de la Ligue, tendu entre les différents présidents de clubs, Jean-Michel Aulas a réitéré ses propositions concernant l’amélioration des finances de certains clubs de Ligue 1.

« Il conviendrait de permettre à d’autres clubs que le PSG et Monaco, qui ne respectent pas le fair-play financier, d’être présents. Il faudrait ouvrir une négociation avec l’UEFApour que nous ayons quatre clubs français en C1 à l’instar de l’Espagne, de l’Allemagne, et de l’Angleterre. » a-t-il déclaré.

Et d’autres part, le président de l’OL veut un partage des fonds collectés en Ligue des Champions par ces deux clubs : « « Une partie des fonds devrait être redistribuée aux clubs indirectement identifiés comme étant les concurrents du PSG et de Monaco qui ont la capacité de quintupler leur budget. Si on accepte une certaine forme de concurrence déloyale, il est logique de la compenser au profit de clubs qui essaient de jouer le jeu dans une compétition. C’est un problème de redistribution, d’équité, et de loyauté. » a-t-il ajouté. 

Deux propositions donc que le président de l’OL avait déjà proposé il y a quelques jours et pour lesquelles il ne semble pas démordre. Réussira-t-il dans cette quête ? Rien n’est moins sûr. A noter que Jean-Michel Aulas ne fait pas parties des présidents qui contestent l’accord entre la LFP et l’AS Monaco.

 

0 167
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a fait part de sa frustration après le match nul concédé par son équipe à domicile face à Montpellier dimanche (0-0).

Le président rhodanien regrettait que son équipe n’ait pu forcer le destin pour clôturer une belle semaine : « Un gros match… Si on avait pu prendre ces trois points, cela aurait été magnifique après le nul à Lille et la qualification en Ligue Europa. Les résultats vont suivre et on doit désormais se concentrer  sur le match à Bordeaux… » a-t-il déclaré rapporte le site officiel de l’OL.

Un sentiment que partage l’attaquant lyonnais, Jimmy Briand : « Frustration, déception…  on aurait mérité un peu mieux. Le plus dur, c’est de marquer. On a montré que l’on avait des jambes ; on a acculé Montpellier en seconde période. On ne va pas lâcher… On  va aller chercher ce que l’on veut… » a-t-il déclaré.

0 292
Jean-Michel Aulas

Devant les hésitations de son entraîneur Rémi Garde, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, relance la spéculation autour du poste pour la saison prochaine.

Sur le site officiel de son club, Jean-Michel Aulas lance comme une sorte d’ultimatum à son entraîneur : « Cela se passe très bien au quotidien entre lui et moi. Son contrat ? Il a souhaité attendre… Nous, on souhaite lui proposer une prolongation. Lui préfère attendre les résultats. Une date butoir ? Non, parce que pour moi, il va rester » assure-t-il.

« Nous sommes dans ma même situation qu’avec celle de Paul Le Guen où je n’avais pas d’hésitation sur le futur… donc je ne regarde pas ailleurs. Je suis d’un naturel optimiste. J’attends sereinement jusqu’à la fin de championnat et après je ferais mon travail… Je sais qu’il y a des entraîneurs qui aimeraient venir entraîner l’OL. » a-t-il toutefois précisé.

0 1603
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais a lancé un véritable pavé dans la mare en proposant que les fonds récoltés par le PSG et l’AS Monaco dans les prochaines Ligue des Champions, soient reversés en partie aux autres grands clubs français.

« Il faut que le foot français aide aussi au financement des clubs derrière le PSG et Monaco, c’est pourquoi j’ai donné mon accord au sujet de la tractation entre la LFP et Monaco. Si Monaco et Paris ont la capacité d’avoir 3 à 5 fois les capacités des autres clubs français, une partie des fonds récoltés par la Ligue par le biais de cet accord devrait revenir aux autre équipes se battant pour la troisième place. Car ce sont de bonnes équipes françaises, qui respectent le fair-play financier, qui jouent le jeu de l’équité, de l’éthique, de la loyauté. » a déclaré sans aucun état d’âme le président de l’Olympique Lyonnais.

Il envisage même de demander à la l’UEFA d’accorder quatre places à la France en Ligue des Champions : « Il conviendrait, pour permettre à d’autres clubs que le PSG et Monaco de participer à la Ligue des Champions et bénéficier de ses ressources, d’avoir une négociation avec l’UEFA pour avoir quatre places, comme les Anglais, les Italiens et les Espagnols. Cela permettrait à deux clubs, trois et quatre, de participer à la LdC » a-t-il ajouté.

 

STAY CONNECTED