Tags Publié avec tag "Aulas"

Aulas

1 282
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a évoqué le mercato estival en cours concernant son club. Il assure ne pas avoir forcément besoin d’acter un départ avant la fin du mois de juin pour équilibrer le budget de son club.

Sur le site officiel de l’OL, Jean-Michel Aulas a évoqué le mercato estival :  « S’il y a des opportunités de départs d’ici la fin juin, on le fera. Ce n’est pas une obligation de le faire avant la fin du mois. C’est juste mieux de le faire par rapport à l’environnement économique, précise-t-il.

« Pour l’instant, les choses ne sont pas suffisamment avancées. Et en plus avec la Coupe du monde, le marché ne bouge pas beaucoup. Ce que nous avons fait, en revanche, c’est de prolonger nos jeunes. » a-t-il ajouté.

0 776
Jean-Michel Aulas

Dans un entretien accordé au site internet de l’Olympique Lyonnais, le président rhodanien, Jean-Michel Aulas, a évoqué le mercato estival qui a déjà débuté dans de nombreux clubs. Il n’exclut pas des départs dans les semaines à venir.

«S’il y a des opportunités de départs d’ici la fin juin, on le fera. Ce n’est pas une obligation de le faire avant la fin du mois. C’est juste mieux de le faire par rapport à l’environnement économique. Pour l’instant, les choses ne sont pas suffisamment avancées. Et en plus avec la coupe du monde, le marché ne bouge pas beaucoup. Ce que nous avons fait, en revanche, c’est de prolonger nos jeunes», a-t-il expliqué.

Et de réaffirmer ses objectifs pour les années à venir : « L’ambition de faire ce qu’aucun club n’a pas fait par le passé (ne pas chuter), de préparer aussi la transition avec l’entrée dans le nouveau stade. J’ai la mission d’amener le club dans ce stade, qu’il ne quitte jamais la scène européenne et qu’il revienne ensuite au plus haut niveau français » a-t-il conclu.

0 1678
Jean-Michel Aulas

Deux semaines après avoir expliqué les raisons pour lesquelles il laissait filer son préparateur physique, Robert Duverne, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais peut se réjouir. Il s’est tourné vers le PSG pour lui trouver son successeur.

On apprend dans les colonnes du Parisien ce vendredi, que l’Olympique Lyonnais est allé recruter son nouveau préparateur physique du côté du PSG. Il a recruté Alexandre Marles, chef du département performance au PSG où il était arrivé l’été dernier dans les bagages de Laurent Blanc.

Il s’occupait notamment à Paris d’analyser les données récupérées grâce aux GPS portés par les joueurs lors des entraînements. En fin de contrat avec le club parisien, Alexandre Marles s’est engagé pour trois saisons avec l’Olympique Lyonnais.

0 1073
Jean-Michel Aulas

Alors que les négociations se poursuivent entre l’Olympique Lyonnais et le Napoli, les relations ne semblent pas au beau fixe entre les présidents respectifs des deux clubs, Jean-Michel Aulas et Aurelio De Laurentiis. 

Ce dernier a récemment laissé entendre qu’il était lassé de l’attitude du président de l’Olympique Lyonnais à l’égard de son club : « Le président de Lyon Aulas continue à m’envoyer des messages. Mais je ne parle pas avec lui. Il va devoir me l’apporter (Gonalons, ndlr) sur un plateau en argent » a-t-il déclaré rapporte FootMercato.

 

2 764
Jean-Michel Aulas

Une nouvelle fois, le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, a fait l’éloge de son club et de sa philosophie contrairement à certains de ses concurrents qu’il n’a pas souhaité nommer.

Le dirigeant lyonnais a notamment évoqué le sondage réalisé par le quotidien L’Equipe qui a désigné l’OL en tête d’une « L1 idéale : « C’est une grande satisfaction et une reconnaissance de notre travail. Cela corrobore les performances d’un club présent sur le plan européen depuis dix-huit ans, qui a gagné dix-huit titres ces douze ou treize dernières années, a le deuxième meilleur centre de formation d’Europe et le meilleur club féminin en France. C’est la traduction d’une performance dans la durée et sur tous les plans » rappelle-t-il.

Et de rappeler la manière dont il voir l’avenir pour l’OL : « Le plan mis en oeuvre fonctionne. La saison qui vient de passer était celle des plus grands dangers et on est restés européens. Dans les deux années qui viennent, on rejouera la Ligue des champions. L’objectif est de se rapprocher du sommet en France mais, aussi, de revenir dans la course au niveau européen. Contrairement à d’autres, nous avons une expression très transparente et on essaie de valoriser des principes qui ne sont pas liés à l’argent futile ou facile. Nous défendons des principes de parité et d’égalité, de formation et d’intégration. Blancs, noirs maghrébins, tous nos jeunes peuvent aujourd’hui jouer dans l’équipe professionnelle. C’est la traduction de la France d’aujourd’hui » a-t-il ajouté.  

0 1113
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a évoqué le prochain mercato estival et la position de son club vis-à-vis de son capitaine, Maxime Gonalons. Ce dernier dispose d’un bon de sortie mais n’est pas certain de partir.

Interrogé sur OL TV, Jean-Michel Aulas fait part de son sentiment concernant Maxime Gonalons : « J’étais surpris de lire qu’il allait partir de toute façon. Il a le cœur à l’OL. Il fait partie de ceux qui sont sollicités. On aura un ou deux joueurs à céder pour avoir un équilibre de comptes à présenter devant la DNCG ou l’UEFA, car quand on participe à des compétitions, il faut en respecter les règles » a-t-il déclaré.

« Comme Max est le joueur qui est le plus révélateur de l’esprit OL, il est très sollicité. Il y a un bon de sortie s’il veut absolument partir, il y a aussi un bon pour rester à l’OL s’il le veut. On met un certain nombre de choses au point entre nous. Je le verrai avant qu’il parte en vacances, pour lui dire que sa place est à Lyon. S’il souhaite rester à l’OL, on trouvera les conditions pour qu’il reste », a ajouté sur OL TV Jean-Michel Aulas.

0 370
Jean-Michel Aulas

A la recherche d’un entraîneur pour la saison prochaine, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, a fait savoir que le successeur de Rémi Garde ne sera ni Juninho ni Antoine Kombouaré.

Jean-Michel Aulas s’est exprimé ce lundi sur RMC pour évoquer la recherche d’un nouvel entraîneur après le départ de Rémi Garde : « Parmi les noms publiés, il y a des noms qui ne correspondent pas au profil défini. Un profil dans la droite ligne de Rémi. On veut que l’entraîneur soit le relais de la stratégie développée par le conseil d’administration. Il faut qu’il soit jeune, intelligent » a-t-il expliqué.

« J’ai eu Juninho au téléphone pour connaître sa position. La réglementation a changé. On ne peut plus avoir un entraîneur sans diplôme, ce qui est le cas de « Juni ». Ce ne sera pas lui, ni Kombouaré qui travaille avec un ami (Gervais Martel, le président de Lens, ndlr) », a précisé Aulas.

0 894
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, très heureux après la rencontre pour la qualification de son club en Ligue Europa au détriment de l’Olympique de Marseille, a fait le point sur sa recherche d’un successeur à Rémi Garde pour la saison prochaine.

« J’ai dégagé trois candidats. J’ai discuter avec certains d’entre-eux pendant plus de deux heures à chaque fois. J’en reverrai un autre dimanche. Je pense que ces trois entraîneurs passeront un entretien avec Jérôme Seydoux (autre actionnaire important de l’OL)« , a-t-il déclaré.

Selon le quotidien L’Equipe, ces trois techniciens serait Hubert Fournier, Hervé Renard et Claudio Ranieri. En revanche, la piste Juninho semble abandonnée désormais du côté de Lyon. Mais en interne, certains militent pour Bruno Génésio, qui était l’adjoint de Rémi Garde.

0 447

Le président de l’Olympique de Marseille, Vincent Labrune, a répondu à son homologue de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. Ce dernier avait laissé sous entendre, sans le nommer que son club ne ferait pas comme l’OM pour le recrutement de son entraîneur.

Mardi, Jean-Michel Aulas avait déclaré qu’il  » n’allait pas prendre un entraîneur qui ne parle pas français, ou avec un staff pléthorique, mais un entraîneur qui a la mentalité de ce qui a été fait à l’OL ». Une phrase que certains se sont vite empressés de comprendre comme un tacle adressé à l’Olympique de Marseille et son président Labrune pour le recrutement de Marcelo Bielsa.

Interrogé par La Provence sur le sujet, Vincent Labrune dédramatise : « D’abord, Aulas n’a pas cité l’OM. « Si c’est le cas, je le comprends Jean-Michel. À sa place, je ferais la même chose. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait en 2012 lors de l’arrivée d’Élie (Baup): un entraîneur français, formateur, sans staff… Mais voilà, nous avons été rattrapés par un principe de réalité : en termes d’attente, de ferveur, d’environnement populaire et médiatique, d’exigence de résultats, » explique le président phocéen à La Provence.

« l’OM n’est pas l’OL… Il n’y a qu’à lire l’ensemble des médias pour s’en convaincre : si l’OL termine cinquième, c’est l’exploit de la saison ; si l’OM termine cinquième, c’est l’échec du siècle. » a-t-il ajouté.

0 1212
Jean-Michel Aulas

Le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas,  a assuré qu’il ne parlait et ne pensait pas à l’Olympique de Marseille lorsqu’il a évolué le profil recherché de son futur entraîneur. Notamment sur le fait que celui-ci devra parler français.

Une phrase que certains ont considéré comme une petite pique à son homologue marseillais qui vient de recruter Marcelo Bielsa, entraîneur argentin hispanophone : « Je ne visais pas Marseille. Compte tenu des problèmes de communication, qui existent dans un vestiaire, je ne souhaite pas prendre un entraineur qui ne parle pas français » a-t-il expliqué sur RMC.

« On est très satisfait de ce qui a été fait par Rémi Garde et son staff, j’ai donc pris l’engagement vis-à-vis du staff, de prendre un entraineur qui lui correspond. On évitera de choisir un entraineur qui viendra avec son staff organisé. » a-t-il précisé.

STAY CONNECTED