HEADER ADS :
Tags Publié avec tag "Blanc"

Blanc

Laurent Blanc

A l’issue de la belle victoire de son équipe face au FC Barcelone mardi soir (3-2), Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, semblait heureux mais aussi soulagé de voir enfin son équipe à son meilleur niveau, une première depuis le début de la saison.

En conférence de presse, Laurent Blanc n’a pas caché sa satisfaction : « C’est un grand match, une belle victoire. Nous avions besoin de points. C’est un très bon moment que nous avons vécu ce soir. Les joueurs étaient plus attentifs et motivés que d’habitude. Il y avait tous les éléments pour faire un grand match, encore fallait-il le réaliser. J’étais convaincu que l’équipe n’avait pas perdu toutes ses vertus. Ce qui m’importe c’est d’avoir montré que nous étions toujours une équipe. » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Malgré le début de saison compliqué, certes plus que ce qu’on pouvait penser, au niveau des résultats mais sans avoir perdu un seul match, avec l’odeur de la Ligue des champions et Barcelone chez soi, inconsciemment on est plus motivés, déterminés. Dans notre situation, il nous fallait un tel match dans cette compétition pour aller chercher ces valeurs-là. Sans ces valeurs, outre la technique quand même, on n’aurait pas gagné. Avant le match, on se dit : ou on retrouve une grande équipe, ou on se retrouve au fond du trou » a-t-il conclu.

0 335
Blanc -PSG

A l’image de pas mal de ses collègues, Christophe Dugarry, le consultant de Canal Plus, s’est exprimé lundi soir sur le match entre le PSG et le FC Barcelone et l’avenir de Laurent Blanc qui pourrait être remis en cause en cas de lourd revers.

Déjà, au niveau de l’équipe, Christophe Dugarry estime que celle-ci n’est pas au niveau que l’on est en droit d’attendre d’elle : « Individuellement ça ne va pas, collectivement ça ne va pas, psychologiquement on sent cette équipe touchée. C’est inquiétant. Mais il faut jouer. Les joueurs vont pouvoir montrer qu’ils sont enfin entrés dans la saison parce que jusque là, c’est tristounet » a-t-il déclaré dans Les Spécialistes.

Ensuite, il a évoqué la situation de Blanc avant cette rencontre : « En cas de défaite ce sera difficile pour Laurent Blanc. Beaucoup de doutes sont sur lui et sa capacité à donner du tempérament aux joueurs. S’il perd, il sera encore plus fragilisé, c’est une certitude. Mais c’est comme ça avec le PSG, chaque match perdu fragilise l’entraîneur. A Toulouse, lors de la pause fraîcheur après 25 minutes, on aurait plus aimé voir Laurent Blanc parler à ses joueurs plutôt que les joueurs parler à Laurent Blanc. Il aurait pu affirmer son leadership. En terme de communication, ce n’est pas une belle image. Mon pronostic ? 2-0 pour le Barça », a précisé, Christophe Dugarry.

1 809
Laurent Blanc

Daniel Riolo, le journaliste de RMC, porte un regard inquiet sur l’avenir de Laurent Blanc à la tête de son équipe. Il estime que le technicien parisien n’a plus la main sur son groupe depuis quelques semaines.

« Blanc semble complètement largué. En management ou en tactique, est-il encore à la tête de son équipe. A Bordeaux, il a été champion de France et pourtant, dans ce club, très peu garde un bon souvenir de son passage. En équipe de France, il a échoué, aujourd’hui, il est dépassé par sa fonction. Solution par défaut des dirigeants il y a quatorze mois, il va devenir bientôt un problème. C’est dans ce contexte qu’arrive le FC Barcelone. Parfois en football tout est possible » explique le journaliste sur RMC.

0 555

Roy Hodgson, le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre, connaît bien David Luiz, la recrue phare du mercato estival du PSG pour l’avoir vu jouer de nombreuses fois en Premier League dans le cadre de son rôle à la tête de l’équipe anglaise. 

Le technicien anglais aurait, selon le quotidien L’Equipe, confié à Laurent Blanc son étonnement concernant le recrutement de l’international brésilien : « Mais comment ton club a pu prendre David Luiz ? Il fait au moins une erreur de concentration par match! 50 M€ sur lui, c’est de la folie! » aurait notamment déclaré Roy Hodgson à Laurent Blanc.

0 955
Daniel Riolo

Daniel Riolo, le journaliste de RMC, a une nouvelle fois taclé le coach du PSG. Il estime que Laurent Blanc n’a plus la main sur son équipe et que sans changement de management de sa part, l’équipe va au devant de gros soucis. Son entraîneur avec.

« Je crois même que depuis que QSI dirige le club, jamais le PSG n’avait été si médiocre. On peut empiler les excuses (la préparation, les absents) mais franchement je ne crois pas que ce soit réellement recevable. Blanc met en place un système en 4-4-2 sans que les joueurs adhèrent. Ça s’est vu », écrit le journaliste sur son blog.

Et d’ajouter : « Blanc semble complètement largué. En management ou en tactique, est-il encore à la tête de l’équipe ? A Bordeaux, il a été champion, mais dans ce club pourtant, très peu garde un bon souvenir de son passage. En équipe de France, il a échoué. Aujourd’hui, il apparaît dépassé par sa fonction. Solution par défaut des dirigeants parisiens il y a 14 mois, il sera assurément bientôt un problème. C’est dans ce contexte que le Barça arrive à Paris. Il paraît que dans le foot, tout est possible » conclut Daniel Riolo.

 

0 1021
Laurent Blanc

Pascal Praud, le journaliste de I-Télé, a donné à son tour son avis sur la situation du PSG et celle à sa tête de Laurent Blanc. Pour l’ancien de TF1, le coach parisien est sous pression avant d’affronter le FC Barcelone en Ligue des Champions. 

« Qui sera le premier coach viré ? s’interrogent avec malice ou mauvais esprit quelques observateurs. Laurent Blanc n’est a priori pas en tête de gondole. Il a modifié à trois reprises en trois matches son schéma tactique. 4-3-3 face à Lyon, 4-2-3-1 à Caen puis 4-4-2 au Stadium de Toulouse. Ses changements prouvent ses hésitations. Blanc tente parce que le PSG ronronne, parce qu’Edinson Cavani marque peu, Javier Pastore justifie sa réputation d’intermittent du spectacle, Blaise Matuidi n’a pas retrouvé sa carburation de croisière, David Luiz découvre le PSG » a-t-il d’abord expliqué.

« Le tout est laborieux et inquiète à trois jours de recevoir le FC Barcelone, écrit le journaliste sur son blog. A plusieurs reprises à Toulouse, les joueurs ont demandé à Laurent Blanc des explications durant le match comme si une contestation naissait au sein de l’équipe. Le deuxième match de Ligue des champions n’est plus un test, ce sera une épreuve. Malheur à Blanc s’il ne la réussit pas. » conclut Pascal Praud

0 805

Alors que le début de saison du PSG laisse à désirer, la position du coach  Laurent Blanc semble fragilisée. Il se murmure déjà qu’en cas de revers cinglant en Ligue des Champions face au FC Barcelone, le technicien français pourrait prendre la porte en dépit des déclarations contraires et récentes de son président, Nasser Al-Khelaïfi.

Selon le quotidien Le Parisien dans son édition dominicale, Laurent Blanc serait en danger à la tête de son équipe. Le journal francilien évoque la possible arrivée de Roberto Mancini si les résultats ne changent pas rapidement au PSG. La semaine dernière, Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, à l’issue du nul contre Lyon (1-1) dimanche dernier, avait adressé un message de soutien à son coach,
en ajoutant que certaines choses devaient être améliorées. Une menace à peine voilée ?

Dans son esprit, Paris devait avant d’affronter le Barça redresser la barre et s’imposer lors de ses deux matches de la semaine face à Caen et Toulouse. Ce qui n’a pas été le cas donc après le nul concédé par les Parisiens au Stadium. Du coup, l’idée de changer d’entraîneur ferait son chemin dans la tête des dirigeants qataris. Pas forcément dans celle de Al-Khelaïfi mais dans celle du Prince Al-Thani, propriétaire du club parisien.

Le journal croit savoir ainsi que le nom de Roberto Mancini serait sur la liste des décideurs parisiens. Seul technicien de renom actuellement libre, le coach italien a l’avantage de bien connaitre les effectifs constellés de stars et a déjà dirigé Zlatan Ibrahimovic. Un autre nom est également cité, celui de l’ancien directeur sportif, Leonardo. Mais la piste semble peu crédible quand on sait que le Brésilien ne fait pas forcément l’unanimité dans le vestiaire parisien.  Plus que jamais, l’avenir de Laurent Blanc semble conditionné à un bon résultat face à Barcelone la semaine prochaine.

0 517
Blanc -PSG

Alors que son coaching est actuellement remis en cause, Laurent Blanc a déjà passé un premier test concluant avec ce succès à Caen hier soir (2-0). Mais pour le journaliste, Bruno Roger-Petit, le technicien parisien n’est pas encore sorti de l’auberge.

Sur son blog Sport24-Le Figaro, Bruno Roger-Petit remet en cause le coaching de Laurent Blanc : « on s’interroge sur la responsabilité de l’entraîneur parisien dans le début de saison un peu laborieux du PSG. Parce qu’il est légitime de questionner le management de Laurent Blanc. L’entraîneur parisien est l’homme de toutes les certitudes, y compris face à un joueur de talent de la trempe de Cavani. Depuis son arrivée au PSG, cela lui a plutôt réussi. Mais est-il l’homme de la situation ? Cette semaine, à Caen, puis à Toulouse, on sera fixé. L’heure de vérité approche. » a déclaré le journaliste.

0 380
Jean-Pierre Bernès

L’agent de joueurs le plus influent du football français, Jean-Pierre Bernès, était l’invité de J+1 sur Canal Plus ce lundi soir. L’occasion pour l’ancien Marseillais d’apporter son soutien à Laurent Blanc et au PSG qui traversent une passe difficile en ce début de saison.

Interrogé sur les difficultés actuelles de son client, Laurent Blanc, Jean-Pierre Bernès apporte son soutien au coach du PSG : « « Ils sont dans le dur. Laurent Blanc le sait, les joueurs le savent, ce ne sont pas des imbéciles. Ils vont montrer qu’ils sont de grands joueurs », a-t-il confié

0 1574
Laurent Blanc

Alors que les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances en ce début de saison du côté du PSG, certains remettent déjà en cause les méthodes d’entraînement de Laurent Blanc. Les séances concoctées par le staff technique ne seraient pas assez variées.

Selon un proche du vestiaire, certains joueurs commenceraient à s’ennuyer lors des séances d’entraînement dirigées par Laurent Blanc : « Avec Carlo Ancelotti, les joueurs ne savaient jamais à quoi s’attendre. Ils étaient surpris presque chaque jour par de nouvelles variantes. Depuis un an, c’est toujours la même chose » explique cette source dans les colonnes du Parisien.

« Des ateliers de conservation de balle, essentiellement des toros, suivis d’oppositions assez classiques rythment le quotidien des joueurs » ajoute cette source.

« Ce ronronnement des séances commence à s’installer dangereusement. Et trouve son prolongement dans des matches sans beaucoup d’intensité » estime pour sa part le quotidien régional.

STAY CONNECTED