HEADER ADS :
Tags Publié avec tag "Lyon"

Lyon

0 423
Jean-Michel Aulas

L’Olympique Lyonnais affronte le PSG ce dimanche soir au Parc des Princes pour le compte de la sixième journée de Ligue 1. Un match que Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, attend avec impatience. Il espère voir son équipe réaliser un gros coup en région parisienne et devant les caméras de Canal Plus.

Ce dimanche, l’OL rend visite au PSG avec la ferme intention de bousculer l’équipe de Laurent Blanc, comme l’espère le président lyonnais, Jean-Michel Aulas : «  » C’est la rencontre de deux conceptions totalement différentes. L’académie de l’OL est la deuxième d’Europe. A Paris, le choix a été fait de faire venir de l’extérieur un certain nombre de très grands joueurs. La logique veut que Paris gagne dimanche. Maintenant, j’espère de tout mon coeur qu’on réussisse un gros coup et de démontrer que le projet qu’on met en place peut aboutir ponctuellement à un certain nombre d’exploits » , a-t-il expliqué sur OL TV.

Et d’ajouter : « Pour la politique envisagée, tout va dépendre des résultats de l’équipe telle qu’elle est constituée actuellement. De toute façon, il faudra qu’on ait une équipe susceptible de jouer la coupe d’Europe au moment de l’arrivée du Grand Stade. Aujourd’hui, l’économie du football fait une large part aux droits télévisés. L’écart entre ceux qui jouent la coupe d’Europe et les autres devient quasi insurmontable…. »

1 1071
Jean-Michel Aulas

Dans un entretien accordé au quotidien régional, Le Parisien, Jean-Michel Aulas remet en cause le modèle du PSG concernant son ambition pour gagner la Ligue des Champions. Il trouve que cette politique de stars à outrance obligent les jeunes issus du centre de formation à quitter leur club formateur.

Pour le président de l’Olympique Lyonnais, il est logique de voir certains jeunes joueurs du PSG quitter la capitale :  « C’est la conséquence d’une politique élitiste. Nous, on n’achetait pas des joueurs à 50 ou 60 millions d’euros, tacle « JMA ». On a intégré des jeunes, on est restés dans la normalité. Quand on va dans l’excès, c’est difficile de faire cohabiter les jeunes et les stars. » a fait savoir Jean-Michel Aulas.

« Paris s’inscrit sur le long terme, avec la Coupe du monde 2022 au Qatar. On est au moins dans une décennie sans risque. Pour Monaco, je ne sais pas ce qui se passe. Je souhaite de tout coeur que ses dirigeants poursuivent leur stratégie. Si un mécène s’en va assez rapidement, cela peut être gênant » a-t-il ajouté.

 

0 523

Christophe Jallet, l’ancien latéral droit du PSG, qui va retrouver son ancienne équipe ce dimanche à l’occasion du prochain match de l’OL, a pris la défense de ses anciens coéquipiers soupçonnés par les consultants de « suffisance » dans leur façon d’aborder certains matches. 

 De la suffisance à Paris ? Je n’ai aucun souvenir de ce genre-là à Paris. Il y a vraiment un grand respect des adversaires. C’est ce qui fait la force de cette équipe. Ils vont aborder ce match comme si c’était le Barca dans 15 jours. J’espère que nous, de notre côté, on ne va pas trop les respecter et qu’on réussira à tirer notre épingle du jeu. »  a déclaré l’ancien joueur du PSG.

0 335

A deux jours du choc entre l’Olympique Lyonnais et le PSG, la pression monte autour de ce match. Ce vendredi, en conférence de presse, Hubert Fournier a fait part de son sentiment avant cette rencontre qu’il sait qu’elle sera difficile pour son équipe.

« Je pense qu’il doute pour avoir la même emprise sur leurs adversaires. Cela peut-être à double tranchant. Cette équipe aura à coeur de se révolter. Elle n’est pas encore à 100% après une préparation assez tronquée. Elle a eu les mêmes problématiques que nous… Cette équipe fait rêver la planète football… Cette équipe ressemble à l’OL des années 2000… Elle sera championne de France à moins d’un séisme. Je ne vois pas qui pourrait l’en empêcher » a-t-il expliqué en conférence de presse.

Et d’ajouter : « On ira au Parc des Princes avec beaucoup d’humilité On sera dans l’obligation de bien défendre ensemble avec la volonté d’exploiter les contres. L’Ajax a montré que c’était possible et que cela pouvait rapporter gros. Un plan anti-Zlatan ? Si je l’avais, j’aurais des sollicitations de l’Europe entière. Non. Il faut défendre collectivement… et puis il y a d’autres joueurs de qualité… » a-t-il ajouté.

 

0 687
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, reste ambitieux malgré que son club est au creux de la vague depuis deux trois saisons. Il est persuadé que celui-ci va retrouver son statut d’antan qui lui avait permis d’aligner les titres de champion de France et de se hisser en demi-finale de la Ligue des Champions. 

Lors d’une opération sponsoring avec Hundai, Jean-Michel Aulas affiche sereinement ses ambitions pour son club :  » C’est la première année, en dix-huit ans, que nous ne sommes pas en coupe d’Europe, au-delà des quatre matches (de qualification, ndlr) que nous venons de disputer. Nous visons à moyen long terme la Champions League, pour l’entrée dans notre nouveau stade (prévue en 2016-2017, ndlr). Nous ne faisons pas de tels investissements pour être 17ème. Mais cela fait partie du jeu, il faut avoir l’humilité d’accepter d’être moins bien à un moment donné, ça donne la motivation pour construire l’avenir. La présence de Hyundai renforce ces ambitions, nous allons compter de nouveaux partenaires. Nous ferons les annonces dans les jours qui viennent. De ce côté-là, la crédibilité économique et sportive de l’Olympique Lyonnais n’est pas entamée. Nous voulons retrouver la place la plus haute en France, mais aussi en Europe », a-t-il annoncé.

0 294

Vendu l’année dernière à la surprise générale à l’AS Monaco, Anthony Martial, formé à l’Olympique Lyonnais, va retrouver Gerland le temps d’un match. Le joueur est toujours regretté du côté du club rhodanien.

A l’image de son ancien coach, Armand Garrido, à Lyon, on regrette d’avoir vendu Anthony Martial : « « Oui, il y a un goût d’inachevé. On n’avait pas fini notre travail. C’est la première fois que l’on voyait un joueur de talent partir aussi tôt. (…) Même si son histoire à l’OL n’est pas comparable, il a le potentiel, s’il met l’investissement nécessaire, pour évoluer au plus haut niveau, comme Karim Benzema », a-t-il assuré dans les colonnes du quotidien L’Equipe.

 

0 409
Jean-Michel Aulas

Mis en cause par ses dirigeants après l’élimination de l’Olympique Lyonnais en Ligue Europa, le milieu de terrain Gaël Danic, a fait part de son sentiment quelques jours après avoir discuté d’homme à homme avec son président, Jean-Michel Aulas.

Le joueur lyonnais s’est entretenu avec son patron ces derniers jours : « Il faut savoir entendre les critiques et les accepter, même si elles doivent être justifiées, a commenté l’ancien Valenciennois. Je ne m’attarde pas là-dessus et je relève la tête. J’ai eu une discussion avec Aulas et elle a été très constructive. Il a reconnu à demi-mot qu’il avait été trop loin. Il ne regrette pas forcément mais il faut passer à autre chose et aller de l’avant maintenant. » a-t-il déclaré sur Access 365.

Et de préciser concernant son futur à Lyon : « « On nous a tiré dessus l’année dernière quand on avait du mal à finir les matches. On fait souvent des bilans en fin de saison et le bilan de la saison dernière a été bon, relativise Danic. A nous de se redresser et de finir dans les trois premiers cette année. On n’a fait que quatre matchs. Il reste du temps. Il faudra voir sur la durée. Nous, on a un axe et on s’y tient. » a-t-il ajouté. Lyon accueille Monaco vendredi soir pour le compte de la 5eme journée de Ligue 1.

0 395

L’entraîneur de Montpellier, Rolland Courbis, qui est aussi toujours consultant sur RMC, a livré son sentiment sur la baisse de salaire acceptée par le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, Yoann Gourcuff. 

Il a fait part de son sentiment sur ce dossier qui gangrène l’0lympique Lyonnais depuis plusieurs mois : « C’est une formule de politesse et de correction de quelqu’un qui se sent gêné de ne pas pouvoir « rembourser » l’investissement qu’a fait ce club entre le montant de son transfert, la durée du contrat et ses rémunérations, explique-t-il. Je pense que c’est la moindre des choses. C’est un minimum d’élégance comme lorsqu’une femme entre dans un salon et que tu te lèves pour lui dire bonjour. » a-t-il ajouté.

0 248

Après la nouvelle défaite de son équipe à domicile face à Lens, Christophe Jallet, le défenseur de l’Olympique Lyonnais, a fait part de ses impressions. L’ancien joueur du PSG ne s’inquiète pas plus que ça et estime que son équipe va rebondir lors des prochains matches.

Malgré la mauvaise série en cours de son équipe, Christophe Jallet, le défenseur de l’OL, ne s’inquiète pas plus que ça : « « Ça fait partie d’une saison. Nous, on connait ces moments difficiles un peu trop tôt à mon goût et au goût de tout le monde je pense, mais on va relever la tête et regarder vers des jours meilleurs » prévient l’international français.

« On est en début de saison, il y a un petit contrecoup de la préparation qui est logique, surtout quand on enchaîne les matches quasiment deux jours après le dernier » a-t-il ajouté.

0 207

Le Toulouse Football Club s’est rassuré ce samedi en s’imposant face à l’Olympique Lyonnais lors de la deuxième journée de Ligue 1 (2-1). Retrouvez ci-dessous les principales réactions d’après-match dans les deux camps.

Hubert Fournier (entraîneur de Lyon) : «On ne s’est jamais trop relevé de notre entame catastrophique. Le constat est simple : on n’a joué que 45 minutes et ce n’est pas suffisant pour venir faire un résultat au Stadium. On s’est mis ce handicap terrible au premier acte et c’est regrettable. Le deuxième but nous a fait mal. En deuxième période on est revenu avec d’autres intentions. Il nous a manqué un peu d’agressivité.

Notre deuxième période doit être un motif d’espoir car nous avons montré des choses intéressantes. Il faut s’en servir et éviter de débuter les matches avec un fardeau que l’on traîne jusqu’au bout. La blessure d’Umtiti ? C’est musculaire. Cela commence à faire beaucoup d’absents, on aura bientôt une équipe de titulaire à l’infirmerie mais cela ne peut pas tout expliquer non plus.»

Anthony Lopes (gardien de Lyon) : «On n’a pas joué pendant les 45 premières minutes. On était absent. Le schéma tactique n’y est pour rien. C’est dommage car nous voulions vraiment ramener un résultat. Sur le but de Ben Yedder, j’ai placé mon mur mais il a ensuite changé le ballon de place. J’étais focalisé sur le marquage de mes défenseurs et j’ai oublié de replacer mon mur. C’est une petite erreur que je paie cash.»
Alain Casanova, entraîneur de Toulouse: «Il était très important pour nous de bien débuter la saison à domicile. Cette saison on veut que le Stadium soit plus compliqué à jouer pour les autres. On a tout mis en oeuvre en première mi-temps pour y parvenir. A la pause on aurait même pu mener avec un score plus lourd car nous avons eu plusieurs occasions franches. J’ai aimé les ressources mentales de l’équipe quand Lyon est revenu. On a un peu souffert mais sans concéder trop d’occasions non plus. On avait à coeur de se racheter après un premier match décevant à Nice (2-3, ndlr) et c’est une victoire qui est intéressante pour la suite de la saison.»
Wissam Ben Yedder, attaquant de Toulouse: «Sur mon but je prends la décision de frapper et je le fais parfaitement. J’ai vu que le gardien n’était pas très bien placé. J’ai tenté ma chance et le plus important c’est que le ballon soit rentré. Mon job c’est de marquer des buts, c’est ce que l’on me demande. Le reste viendra tout seul. L’équipe de France? Bien sûr que j’en rêve. Qui ne rêverait pas de jouer dans cette équipe? Il va falloir encore travailler et réussir beaucoup de choses.»

STAY CONNECTED