Home France

0 320
Blanc -PSG

Alors que Laurent Blanc a confirmé dimanche soir vouloir poursuivre sa carrière à la tête de l’équipe du PSG la saison prochaine, le journaliste Bruno Roger-Petit reste perplexe sur le fait que les dirigeants parisiens soient totalement convaincus par le technicien français.

Pour le journaliste, il n’est pas anodin que la prolongation de Laurent Blanc, longtemps annoncées comme certaines par Nasser Al-Khelaïfi, ne soit pas encore signée : « Dans le fond, s’agissant des capacités de entraîneur parisien, de son potentiel à guider le PSG vers les sommets rêvés par les actionnaires et les supporters du club, cette victoire en Coupe de la Ligue n’a répondu à rien, affirme le consultant sur son blog.

« L’énigme Blanc demeure. Et avec elle le destin de celui qui, quoi qu’en dise ses défenseurs, au sortir de cette saison, n’a pas convaincu. Au vu du palmarès, c’est paradoxal, mais c’est aussi une réalité : si Blanc avait convaincu, on ne débattrait pas de son sort », a-t-il ajouté.

 

0 275

Le PSG et l’Olympique Lyonnais s’affronte ce samedi soir pour la finale de la Coupe de la Ligue. Pour le capitaine rhodanien, Maxime Gonalons, l’absence de Zlatan Ibrahimovic pour cette rencontre est une bonne chose pour son équipe.

« Forcément. Zlatan a un impact sur son équipe. C’est leur buteur et passeur providentiel. Il a aussi un impact sur l’adversaire donc quand il n’est pas là c’est un atout offensif en moins. C’est un joueur avec un talent exceptionnel. Il peut faire la différence à tout moment. Quand il n’est pas là, c’est toujours mieux » a déclaré Maxime Gonalons.

Il estime qu’en plus de cette absence, le PSG aura la pression pour cette rencontre : « Je pense que c’est l’adversaire. Ils ont monté un projet assez important, ils ont investi beaucoup d’argent en faisant venir de grands joueurs. Cette équipe est amenée à gagner des titres. Donc nous n’avons rien à perdre, mais plutôt tout à gagner, comme c’était déjà le cas dimanche. Le PSG est le grand favori » a-t-il ajouté.

0 989
José Anigo

Interrogé en conférence de presse pour savoir qu’elle équipe entre le PSG et Lyon il souhaite voir remporter la Coupe de la Ligue ce samedi, José Anigo, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille, a donné sa préférence à la formation de Rémi Garde.

« Je vais être supporter lyonnais contre Paris. Je serai Lyonnais pour le challenge et aussi pour mon côté marseillais… »  a notamment déclaré le technicien marseillais. Ce dernier semble oublier qu’un succès lyonnais face aux Parisiens ne serait pas une bonne chose pour l’OM.

 Car un succès du PSG pourrait faire les affaires de son équipe en permettant au cinquième du classement de L1 – pourquoi pas l’OM – de décrocher un ticket pour l’Europe…

0 560
Thiago Silva

Interpellé sur Twitter concernant les déclarations de Thiago Silva vendredi en conférence de presse, Pierre Ménès, le consultant de Canal Plus, réaffirme que le Brésilien a déjà la tête à la Coupe du Monde avec le Brésil.

Sur Twitter, Pierre Ménès a été apostrophée par un twitos concernant l’attitude de Thiago Silva :

Ce à quoi le journaliste a répondu :

 

0 914
Coupe de la Ligue

Le PSG affronte l’Olympique Lyonnais en finale de la Coupe de la Ligue ce samedi soir au Stade de France. Les deux équipes, au-delà du titre sportif que pourrait provoquer une victoire, courent également après la dotation qui sera offerte au vainqueur de la compétition. 

Afin de garder la Coupe de Ligue attractive, la LFP, créatrice et organisatrice de la compétition, avait obtenu que le vainqueur soit qualifié pour la Ligue Europa. Une bonne chose sur le plan sportif. Sur le plan financier, l’organisme qui gère le football professionnel en France, n’a pas lésiné également sur les moyens.

D’année en année, la dotation offerte au vainqueur de la compétition augmente. Cette saison, le vainqueur de la Coupe de la Ligue touchera un chèque de 1.720.000 euros de la part de l’organisateur. Le finaliste malheureux se « contentera » d’un peu  plus d’1 M€ (1 090 000€)

0 696
Edinson Cavani

Critiqué depuis quelques semaines pour ses performances moyennes sous le maillot du PSG, Edinson Cavani sera très attendu ce samedi soir en finale de la Coupe de la Ligue face à l’Olympique Lyonnais. 

Mais pour le  père du joueur, le retour en forme de l’attaquant uruguayen est sur les rails : « La pression, Edi l’a connue lorsqu’il jouait à Napleset je peux vous assurer qu’elle était plus forte qu’à Paris. Il sait aussi que les critiques des médias peuvent se renverser sur un but, un seul. S’il avait converti l’occasion qu’il a eue à Chelsea,les commentaires seraient radicalement différents aujourd’hui » a déclaré le frère du joueur.

« En fait, Edi a surtout été affecté par l’élimination, à l’image de l’équipe, parce que les attentes étaient grandes, ajoute Fernando Cavani dans L’Equipe. Edi va bien, a de nouveau de bonnes sensations. Quand je l’ai eu au téléphone, ces derniers jours, il m’a dit que son obsession, désormais, était de remporter le Championnat et la Coupe de la Ligue ».

0 261
Daniel Bravo

A quelques heures de la finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et l’Olympique Lyonnais, ce soir au Stade de France, chacun y va de son pronostic concernant le résultat de ce match très attendu. Pour Daniel Bravo, le PSG part grand favori de cette rencontre.

Selon le consultant de Canal Plus, si l’équipe de Laurent Blanc retrouve son véritable niveau, il assure qu’il n’y aura aucun souci pour elle face à l’OL : « OK, les Lyonnais ont prouvé qu’ils étaient capables de battre Paris, surtout avec une équipe composée de pas mal de jeunes. Mais ils ont aussi réussi à énerver les Parisiens et je ne vois pas ces derniers commettre deux fois les mêmes erreurs. » estime Daniel Bravo dans les colonnes du Parisien.

« J’aime bien ce que fait l’OL, mais là, il manquera encore des talents comme Gourcuff ou Grenier. Pour une finale de Coupe, cela risque de faire un peu trop. Sincèrement, si Paris sort le gros match et joue sur sa véritable valeur, il n’y aura pas photo » ajoute l’ancien attaquant.

0 256
Christophe Galtier

A l’issue du match nul concédé par son équipe à domicile face à Rennes (0-0), Christophe Galtier, l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, n’a pas caché sa déception voire sa colère envers son équipe. Retrouvez ci-dessous les réactions des deux coaches. 

Christophe Galtier : «C’est une très grosse déception. Je suis très en colère, non pas par rapport à la débauche d’énergie de l’équipe, ni à  sa volonté d’attaquer. J’ai rarement vu mes attaquants couper les trajectoires, se jeter pour tacler les ballons. Ils ont été présents comme des plots dans la surface de réparation. Il y a eu un gros manque de caractère. Si ce n’est pas le moment, ce sera quand ? Le 18 mai ? Tout le monde sera en vacances.Nous avions identifié certaines choses sur l’adversaire. Nous avons beaucoup attaqué sur les côtés, nous avons centré 53 fois mais nous n’avons pas attrapé beaucoup de ballons. Nous avons failli sur le dernier geste et la détermination devant le but. On n’a pas montré grand-chose dans la surface de réparation.

Philippe Montanier (entraineur de Rennes) : «C’est un point appréciable. Nous n’espérions pas mieux qu’un point. C’est notre troisième match en sept jours. Nous avons remanié l’équipe à 60%. Elle était très rajeunie. Je suis satisfait de l’état d’esprit et de l’abnégation. Le groupe a répondu présent. Je peux compter sur tout le monde. Chaque pas et chaque point sont un point de plus. Nous pouvons être un peu plus sereins. Nous avons besoin de souffler physiquement et mentalement. »

0 990
Thiago Silva

Lors de la conférence de presse d’avant-finale de Coupe de la Ligue, le capitaine du PSG, Thiago Silva, a répété à l’envie, qu’en l’absence de Zlatan Ibrahimovic, lui et ses coéquipiers allaient tout faire pour gagner le match.

« On a perdu un joueur de référence, l’un des meilleurs du monde. On a joué toute la saison avec lui, et il est blessé pour la dernière ligne droite. C’est difficile, mais nous allons essayer de gagner cette finale pour lui, et pour retrouver la confiance. Nous ferons tout pour gagner cette coupe demain » a déclaré l’international brésilien.

Il estime d’ailleurs qu’après deux revers successif, il est important de renouer avec le succès : «  L’élimination contre Chelsea a été difficile à vivre, on croyait en la qualification. Ca nous a beaucoup affecté, ça s’est vu dimanche. Après deux matches difficiles, maintenant, il faut réagir, surtout avec une équipe comme la nôtre. On se doit de réagir pour lever la Coupe » a-t-il ajouté.

0 123

Lors de sa conférence de presse, Rémi Garde, l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais, a rappelé que c’était le PSG qui était le favori de cette finale de la Coupe de Ligue qui opposera les deux clubs samedi au Stade de France.

Le coach rhodanien ne veut surtout pas que les rôles soient inversés en dépit du succès de son équipe en Ligue 1 face à ce même PSG dimanche dernier : « Les deux matchs face au PSG doivent être dissociés. Ce sont deux matchs totalement différents mais l’objectif est de tout faire pour gagner cette finale et ne pas avoir de regret.On a rien à perdre mais on a envie de gagner. Paris a plus de pression. On a l’intention de batailler, a-t-il affirmé devant la presse.

« Les forces en présence sont déséquilibrées. On va essayer de leur donner du fil à retordre collectivement » a-t-il ajouté.

STAY CONNECTED