France

0 44

Alors que les médias français laissent entendre que le PSG ne procédera à aucun ajustement pendant le mercato hivernal, en coulisses, les dirigeants parisiens programment déjà le prochain mercato estival. Avec une cible de choix : Paul Pogba.

Selon le quotidien italien Tuttosport, Paul Pogba serait dans la viseur du PSG pour la saison prochaine. Et pour réussir leur coup, les dirigeants parisiens comptent sur leur actionnaire principal, QSI.

Le journal transalpin affirme que l’agent de Paul Pogba, Mino Raiola, aurait récemment rencontré les dirigeants du PSG. Ces derniers lui auraient fait savoir qu’ils étaient prêts à dépenser entre 70 et 80 millions d’euros pour recruter l’international français dont le contrat avec la Juventus court jusqu’en 2019.

0 170
Pierre Ménès

Au lendemain du match nul concédé par le PSG au Parc des Princes face au PSG, le journaliste Pierre Ménès ne cache pas que les joueurs de Laurent Blanc sont bien en deça de leur niveau actuellement. Il craint le pire pour la deuxième partie de saison si les joueurs parisiens ne redressent pas la tête.

Sur son blog Canal Plus, Pierre Ménès livre son sentiment après la contre-performance parisienne face à Montpellier samedi (0-0) pour la dernière journée de la phase aller :

« Des prodiges, on ne peut pas dire que le PSG en ait réalisés beaucoup au Parc face à Montpellier. C’est la première fois depuis deux ans et 49 matchs que Paris ne marque pas dans son stade. Il aurait pu le faire si Cavani n’avait pas décidé de toucher le poteau… de corner, ou de faire un contrôle du tibia avant de se présenter seul face à Ligali. Mais bon, l’Uruguayen ne mérite pas non plus qu’on se focalise sur lui. Sur ce match, à part Lucas qui s’est montré à la hauteur, tous les autres ont été en-dessous. 

Alors bon, moi je veux bien que, semaine après semaine, on attaque la tactique et les choix de Laurent Blanc. Je constate surtout que sur le plan physique, cette équipe est totalement creuse. Ce qui d’ailleurs ne dédouane pas l’entraîneur parisien, la préparation étant également de son ressort. Aujourd’hui, la réalité est cruelle : le PSG est une équipe lente, molle et vieille. Alors OK, Zlatan a des soucis avec son talon et est encore loin de sa meilleure forme physique. Les autres n’ont pas cette excuse.

Il suffit que l’entraîneur adverse – en l’occurrence Courbis – ait la bonne idée de mettre un mec – en l’occurrence Marveaux – en individuelle sur Verratti pour que le jeu offensif parisien ne ressemble plus à rien. Voilà, 38 points à la fin de la phase aller pour une équipe comme le PSG, c’est extrêmement médiocre. Les Champions de France devront montrer tout autre chose en deuxième partie de saison s’ils veulent conserver leur titre et ne pas prendre une énorme fessée de la part de Chelsea. « 

0 676
Louis Nicollin

A la veille du match entre le PSG et Montpellier, Louis Nicollin a évoqué les critiques des médias envers le PSG, son entraîneur Laurent Blanc. Comme à son  habitude, l’homme d’affaires fait sans langue de bois.

Concernant les critiques envers Laurent Blanc, Louis Nicollin défend son ancien joueur : « Ça me fait rire. Maintenant, les consultants et les journalistes sont tous des entraîneurs. Ils savent tout. Quand je vois ces émissions qui débriefent les matches à la TV, je coupe et je regarde un western. C’est cent fois mieux ! Concernant Blanc, je suis sûr qu’il se bat pour son club. C’est inadmissible ce qu’on dit sur lui : qu’il ne commande pas, etc… C’est dégueulasse. Ils n’y sont pas, eux, dans les vestiaires » a-t-il expliqué rapporte Sport 24.

Concernant le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, Louis Nicollin lui voue un grand respect : « Le président Nasser (Al-Khelaïfi), je l’aime aussi énormément parce que c’est un mec supérieurement intelligent, qui parle maintenant pas mal le français. Il a fait des efforts. Moi, si j’avais eu autant de pognon que lui, j’aurais emmerdé (sic) les Français et je n’aurais parlé qu’en anglais. Rien que pour ça, c’est un mec bien » a-t-il ajouté.

 

0 724

Les capacités de Laurent Blanc à faire passer un cap au PSG en Ligue des Champions ont été remise en doute après la défaite face à  Barcelone en Ligue des Champions. Mais l’ancien Ministre des Sports, Bernard Laporte, actuellement coach de Toulon, estime que le coach parisien n’est pas le seul coupable des faiblesses du PSG.

Sur l’antenne de RMC dans l’After jeudi soir, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France s’en est pris violemment au président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi : « C’est un bouffon, il ne décide de rien. Est-ce que ce n’est pas lui qu’il faut virer. Il connaît quoi au football ?  » interroge Bernard Laporte.

Et d’ajouter : « Arrètez de taper sur Laurent Blanc. Mais plutôt sur les joueurs qui ne sont pas bons ! C’est un super mec, mais il n’a pas l’étoffe pour être l’entraîneur du PSG » a-t-il toutefois précisé.

0 694
Zlatan Ibrahimovic

En dépit de la défaite de son équipe face au FC Barcelone mercredi soir en Ligue des Champions (3-1), la star du PSG, Zlatan Ibrahimovic, assure ne pas avoir peur du futur adversaire des Parisiens en huitièmes de finale de la compétition.

A l’issue de la rencontre, sur Infosport +, Zlatan Ibrahimovic s’est exprimé : «Si vous regardez le résultat, vous verrez la différence. Ils ont marqué trois buts et nous un seul. Quand tu joues au Camp Nou, tu dois être content quand tu as autant d’occasions : du coup, tu dois les punir, tu dois marquer des buts. Nous ne l’avons pas fait aujourd’hui. Le match s’est terminé à 3-1 et on a perdu. (…) En Ligue des Champions, les qualifiés sont toujours des bonnes équipes, premier ou deuxième. Toutes les équipes qui sont premières sont des « top » équipes. Mais vous devez aussi nous considérer comme une « top » équipe… Ceux qui tomberont contre nous penseront ça. (…) L’objectif est de gagner toutes les compétitions auxquelles nous participons donc la C1 est bien sûr un objectif. Comme vous avez pu le constater ce soir, ça ne sera pas facile mais nous sommes là, nous allons nous battre et nous travaillons très dur.» conclut l’international suédois.

0 275
Blaise Matuidi

A l’image de ses coéquipiers, le milieu de terrain du PSG, Blaise Matuidi se montre forcément déçu par la performance réalisée au Camp Nou mercredi soir en Ligue des Champions face au FC Barcelone.

« On est déçu, mais pas abattu. Le peu de temps où on a eu le ballon, on a su bien l’utiliser. C’est une défaite qui fait mal, mais on n’est pas abattu. C’est un coup d’arrêt. On savait que ça allait être difficile. Ça l’a été. Il y a les meilleurs attaquants du monde dans leur équipe. Il y a eu des situations qu’on aurait pu mieux gérer. On va tout donner pour se qualifier pour la suite » a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : « Nous verrons bien ce que le tirage au sort nous réserve. L’adversaire sera forcément costaud, ça c’est certain. Mais nous aurions aussi pu affronter une grosse équipe, même en terminant premiers » a-t-il expliqué.

0 574

A l’image de nombreux consultants, Rolland Courbis, qui officie sur RMC, n’a pas du tout apprécié la performance du PSG face au FC Barcelone mercredi soir en Ligue des Champions (3-1). Il estime notamment que le défenseur bréslien, Thiago Silva, n’a pas été à la hauteur. Mais d’autres aussi sont concernés.

« Je regarde les extrémités dans une équipe. Tu as un Thiago Silva qui pour moi depuis cet été n’est plus celui qu’on a connu. Le David Luiz, je le vois parfois perdu, et même assez souvent. Et Cavani, dans la catégorie des grands, les Agüero, Neymar, Diego Costa, Suarez, Ronaldo… Il n’y est pas. Il a plein de bonne volonté, il est combatif, athlétique. Mais il n’est pas dans cette catégorie. » a notamment déclaré le coach de Montpellier.

0 327

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a fait part de son sentiment après la défaite de son équipe face au FC Barcelone mercredi soir (3-1). Le dirigeant parisien reste conscient des marches à franchir pour espérer gagner la Ligue des Champions. 

D’ailleurs, Nasser Al-Khelaïfi ne semble pas convaincu par son équipe : «C’est le foot, il faut l’accepter. Ils étaient très forts et nous, on n’a pas été à notre niveau. On est deçu, bien sûr. On était venu pour gagner. Et j’espère que c’est la dernière défaite de la saison. Si on veut aller loin, il faut battre de grosses équipes. On sait que ce ne sera pas facile en huitième de finale. Notre objectif c’est toujours de gagner la C1. Ce ne sera peut-être pas cette année, mais on va continuer à essayer.» a-t-il déclaré rapporte L’Equipe.

Jean-Michel Larqué

Au lendemain de la défaite du PSG face au FC Barcelone, les critiques pleuvent sur certains joueurs de l’équipe de Laurent Blanc. La très moyenne performance de Thiago Silva notamment cristallisent les rancoeurs dans les rangs des divers consultants à l’image de Jean-Michel Larqué sur RMC Sport.

Ce dernier se montre très dur envers l’international brésilien : « On discute de Thiago Silva mais on sait pertinemment que ce garçon-là, sur le plan mental, a quand même des problèmes. Si pleurer sur son passé est son fonds de commerce, ça ne peut pas marcher. Un footballeur, je vous assure, ne rêve que d’une chose quand ça s’est mal passé le dimanche, c’est de rejouer pour oublier. Lui, on a l’impression qu’il ressasse tout. A un moment donné, Nasser Al-Khelaïfi va être rattrapé par la réalité des choses. Il ne peut pas, aujourd’hui, fermer les yeux sur un joueur qui depuis le mois d’avril est très moyen, même très mauvais par rapport à ce qu’il est capable de faire » a-t-il notamment expliqué.

Et d’ajouter : « Je veux bien tout ce qu’on veut sur David Luiz et Thiago Silva, mais entre l’un qui est encore au poteau de corner en train de pleurer sur la séance de penalties (référence à la séance de tirs au but du 8e de finale de la Coupe du monde entre le Brésil et le Chili, avant laquelle Thiago Silva avait fondu en larmes, ndlr) et l’autre qui est plutôt un milieu de terrain à mes yeux, on a une défense centrale qui n’est pas la clé de voûte de cette équipe » conclut Jean-Michel Larqué.

0 385

Javier Pastore, le milieu de terrain du PSG, a confirmé les rumeurs d’une future prolongation de contrat. L’international argentin ne cache plus sa volonté de trouver un accord avec le club parisien pour prolonger son bail avec le PSG.

«Pour l’instant, il n’y a rien de concret mais je pense (…) que je vais prolonger à Paris, a-t-il indiqué. C’est ma volonté et aussi celle du club. (…) Pour la durée? Je n’en ai pas parlé avec mon agent, mais plus long ce sera, meilleur ça sera.» a-t-il déclaré dans les colonnes du Parisien.

«Quand je suis rentré cet été à Paris, après les vacances, j’ai regardé le Mondial à la télévision et ça a été un déclic, confie-t-il. Ça m’a fait du mal de ne pas y être. Bien sûr, c’est de ma faute. Si j’avais tout bien fait pendant les trois dernières saisons, j’aurais pu aller au Brésil. Donc, aujourd’hui, j’ai décidé de ne plus perdre de temps.» a-t-il ajouté.

STAY CONNECTED