HEADER ADS :
Mercato

0 1128

Rolland Courbis, l’entraîneur de Montpellier, qui est également consultant sur BFM TV, a analysé la performance de la doublette de la défense centrale du PSG composée de Marquinhos et de David Luiz. Avec une légère préférence pour le premier.

Dans l’After sur RMC mardi soir, Rolland Courbis a fait part de son sentiment concernant les deux joueurs : « Si je compare David Luiz avec Marquinhos, je préfère nettement Marquinhos. Après, c’est une question de goût. Mais quand je regarde jouer David Luiz, j’ai l’impression que son métier n’est pas d’être arrière central, déclare le membre de la Dream Team RMC Sport. Son métier consiste à être un joueur généreux, combatif. Là, on a l’impression qu’il s’emmerde et qu’il est là pour dépanner, comme un cheval en cage. Je l’imagine sauter sur tout ce qui bouge mais je ne me l’imagine pas arrière central. Et le petit Marquinhos, je le vois avancer de semaine en semaine, en faisant du poste de défenseur central son métier. Ce n’est pas le cas pour David Luiz. Dans la distance de marquage, dans la volonté d’intervenir, c’est un arrière central tout droit ! Pour moi, au retour de Thiago Silva, la doublette doit être Silva-Marquinhos, avec David Luiz qui dépanne au milieu. Ce n’est pas interdit de jouer à quatre au milieu ! » a-t-il expliqué

0 650

Une nouvelle fois prêté par Chelsea, le milieu de terrain français, Gaël Kakuta, annonce une grosse saison de sa part alors qu’il évolue cette fois en Espagne au Rayo Vallecano.

Interrogé dans Luis Attaque, l’ancien Lensois annonce la couleur : « Il me manquait du temps de jeu et pour l’instant je l’ai. Le but était de faire de mon travail une priorité et c’est ce que je fais maintenant, déclare-t-il. Maintenant c’est football, football et football. Et je prends soin de mon corps car j’avais tendance à me blesser, parce qu’il me manquait du temps de jeu. Maintenant, même quand j’ai des jours off je me concentre sur mon corps et ça va de mieux en mieux. Cette année, vous allez voir Gaël Kakuta ! » a-t-il joué.

0 952

Recrue du mercato estival, Michy Batsuhayi, l’attaquant de l’Olympique de Marseille, qui avait réalisé de bonnes prestations pendant les matches amicaux de préparation cet été, a plus de mal avec l’éclosion de Gignac en ce début de saison. Du coup, certains s’interrogent sur l’avenir de l’international espoirs belges.

Un ancien joueur du Standard de Liège, contacté par le magazine But !, évoque la situation actuelle de son ancien coéquipier : « Est-ce qu’il aurait dû partir aussi tôt à Marseille, dans un grand club avec de grands joueurs comme Gignac ? Je ne sais pas… Il faudra qu’il soit patient, qu’il reste travailleur et s’accroche à chaque minute que le coach peut lui donner. Il faut qu’il continue à se faire remarquer par Bielsa. Il peut y avoir des départs en cours de saison ou d’autres opportunités pour lui de jouer et de faire son trou. Je suis persuadé qu’il va se faire une place, dans six mois, dans un an… » explique Bi Ciriac.

Et d’ajouter : « Pour moi, il a bien fait de partir. Maintenant il aurait peut-être dû demander à être prêter dans la foulée pour continuer à s’aguerrir. Enfin, ça peut aussi être une bonne expérience pour lui. Il va peut-être comprendre que ce n’est pas facile partout … Au Standard, il était bien, il jouait tous les matches, c’était devenu facile pour lui… Aujourd’hui, il réalise que ce n’est pas partout que ça marche comme ça. Il va devoir se battre pour se faire une place. Personnellement, je pense qu’il en a largement les capacités » a-t-il conclu.

0 249
Josep Bartomeu

Invité des médias français ce lundi soir, le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu, s’est bien entendu exprimé sur la situation de son joueur star, Lionel Messi. Le dirigeant catalan a réaffirmé que l’international argentin était très loin de quitter son club de toujours.

Le PSG doit-il ou peut-il encore rêver à Lionel Messi ? Non a en croire le président du FC Barcelone, Josep Maria Bartomeu :  » Il est arrivé chez nous à l’âge de 13 ans. Il a joué longtemps avec les équipes de jeunes. Ce que nous aimerions, c’est qu’il prenne sa retraite chez nous. Parfois, on lit dans les journaux qu’il y a des clubs intéressés. Mais moi j’ai parlé avec lui. Il est très bien à Barcelone, dans ce club, dans cette ville. Sa famille aussi » précise le dirigeant catalan.

Et de poursuivre : « Lui, le meilleur joueur du monde, est parfaitement intégré dans notre jeu et dans notre club. Je ne vois aucune possibilité pour qu’il parte. Ce serait assez incroyable qu’il fasse toute sa carrière au Barça. Il est encore assez jeune. Cette année, il joue avec une grande confiance. On a un grand joueur pour les prochaines années. Il veut démontrer à chaque match qu’il est le meilleur du monde. Pour nous, au Barça, c’est un plaisir de le voir », a-t-il conclu.

0 926

Alors que le PSG est coincé dans son recrutement en raison du fair-play financier, cela n’empêche pas les médias italiens de poursuivre la spéculation concernant d’éventuels renforts lors du prochain mercato hivernal. Cette fois, c’est Carlos Tevez qui est cité comme future cible des dirigeants parisiens.

Dans les colonnes de Tuttosport ce lundi, l’intérêt du PSG pour Carlos Tevez est évoqué. « L’Apache », comme on le surnomme, évolue à la Juventus de Turin, club avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2016. Mais le club parisien aimerait recruter l’ancien attaquant de Manchester City avant que celui -ci rentre en Argentine où il a toujours déclaré vouloir terminer sa carrière à Boca Juniors. Affaire à suivre ?

 

1 589

Roy Hodgson, le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre, connaît bien David Luiz, la recrue phare du mercato estival du PSG pour l’avoir vu jouer de nombreuses fois en Premier League dans le cadre de son rôle à la tête de l’équipe anglaise. 

Le technicien anglais aurait, selon le quotidien L’Equipe, confié à Laurent Blanc son étonnement concernant le recrutement de l’international brésilien : « Mais comment ton club a pu prendre David Luiz ? Il fait au moins une erreur de concentration par match! 50 M€ sur lui, c’est de la folie! » aurait notamment déclaré Roy Hodgson à Laurent Blanc.

0 527

Le journaliste et animateur de télévision, Bernard Pivot, est un supporter de l’AS Saint-Etienne depuis des décennies. A la veille de l’affrontement entre les Verts et l’Olympique de Marseille, il a donné son pronostic concernant la rencontre.

« Mon pronostic pour cet OM-ASSE de ce soir ? Je ne vais pas faire comme tout le monde, qui va pronostiquer la victoire de l’OM. Je dirais match nul. En foot, et c’est d’ailleurs un net avantage par rapport à d’autres sports collectifs, on ne sait jamais si le favori sur le papier va l’emporter sur le terrain. Le Real Madrid peut très bien, sur un match particulier, perdre contre la réserve de l’OM. Mais c’est vrai que ce match-là est le premier vrai test de la saison pour Marseille. La force de Saint-Etienne, c’est encore et toujours le collectif. Car on sait très bien que quand quand le club a un très bon joueur, il le vend à des clubs plus huppés assez rapidement. » a-t-il expliqué rapporte le site Poteaux-Carrés. 

 

1 851

Alors que le début de saison du PSG laisse à désirer, la position du coach  Laurent Blanc semble fragilisée. Il se murmure déjà qu’en cas de revers cinglant en Ligue des Champions face au FC Barcelone, le technicien français pourrait prendre la porte en dépit des déclarations contraires et récentes de son président, Nasser Al-Khelaïfi.

Selon le quotidien Le Parisien dans son édition dominicale, Laurent Blanc serait en danger à la tête de son équipe. Le journal francilien évoque la possible arrivée de Roberto Mancini si les résultats ne changent pas rapidement au PSG. La semaine dernière, Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, à l’issue du nul contre Lyon (1-1) dimanche dernier, avait adressé un message de soutien à son coach,
en ajoutant que certaines choses devaient être améliorées. Une menace à peine voilée ?

Dans son esprit, Paris devait avant d’affronter le Barça redresser la barre et s’imposer lors de ses deux matches de la semaine face à Caen et Toulouse. Ce qui n’a pas été le cas donc après le nul concédé par les Parisiens au Stadium. Du coup, l’idée de changer d’entraîneur ferait son chemin dans la tête des dirigeants qataris. Pas forcément dans celle de Al-Khelaïfi mais dans celle du Prince Al-Thani, propriétaire du club parisien.

Le journal croit savoir ainsi que le nom de Roberto Mancini serait sur la liste des décideurs parisiens. Seul technicien de renom actuellement libre, le coach italien a l’avantage de bien connaitre les effectifs constellés de stars et a déjà dirigé Zlatan Ibrahimovic. Un autre nom est également cité, celui de l’ancien directeur sportif, Leonardo. Mais la piste semble peu crédible quand on sait que le Brésilien ne fait pas forcément l’unanimité dans le vestiaire parisien.  Plus que jamais, l’avenir de Laurent Blanc semble conditionné à un bon résultat face à Barcelone la semaine prochaine.

0 441
Luis Fernandez

Auteur d’un très bon début de saison sous les couleurs de l’Olympique de Marseille, André-Pierre Gignac frappe aux portes de l’équipe de France. Pour Luis Fernandez, il serait bien que le joueur olympien soit mis en concurrence avec Karim Benzema en équipe de France lors des prochains matches des Bleus.

Sur RMC, Luis Fernandez fait l’éloge de Gignac :  « S’il continue sur cette ligne-là, c’est un concurrent direct à Karim Benzema. Si Didier Deschamps ne le sélectionne pas, je serai extrêmement déçu et je serai le premier à le dénoncer », confie le membre de la Dream Team RMC Sport.

0 321
Vadim Vasylyev

Alors que l’AS Monaco avait fait fort en matière de recrutement la saison passée, l’équipe de La Principauté a vendu ses bijoux de famille pendant l’été avec les départs de James Rodriguez et Radamel Falcao. Notamment pour se mettre en règle vis-à-vis de l’UEFA et de son fair-play financier. 

D’ailleurs, actuellement, l’AS Monaco a entamé des discussions avec l’organisme européen à propos de ce fair-play financier. L’occasion pour le club monégasque qu’il n’est pas question pour lui de payer une amende :  » On travaille dur pour respecter les règles de l’UEFA, explique Vadim Vasilyev, le vice-président et directeur général de Monaco.

« Il n’est pas envisageable pour le club de payer une amende, quelle qu’elle soit. Payer des amendes au-dessus de notre investissement n’aurait absolument aucun sens. » a-t-il ajouté.

Et de réaffirmer que la nouvelle politique de son club est la bonne : « On a toujours une
très grande équipe. Elle n’est pas moins forte que la saison passée. » a-t-il expliqué.

A noter que l’AS Monaco reste sur trois succès consécutifs toutes compétitions confondues et que ce samedi, le club monégasque accueille l’OGC Nice pour un derby azuréen.

STAY CONNECTED