Après la mise au point tendue de ce vendredi entre le capitaine parisien, Thiago Silva, et le milieu de terrain argentin, Javier Pastore, la direction du club espère enfin voir passer la polémique autour de ce feuilleton.

Il faut dire qu’avec l’ouverture du mercato hivernal en ce début du mois, le monde du football a les yeux rivés sur la capitale française. Le Paris Saint-Germain doit conclure d’importants départs au sein de son effectif dans l’optique de satisfaire les exigences du fair-play financier imposé par l’UEFA. Un contexte qui pousse les médias à se montrer particulièrement regardants sur les mouvements opérés dans le vestiaire parisien.

Les retours de vacances tardifs enregistrés par Edinson Cavani et Javier Pastore ne seront donc pas passés inaperçus du public, au point de faire circuler les rumeurs sur des départs imminents les concernant. Et si l’histoire aurait pu s’arrêter là, la sortie remarquée de Thiago Silva aura eu le chic d’envenimer les débats. En se posant en donneur de leçons pour ses coéquipiers, le capitaine parisien aura piqué à vif la sensibilité de Javier Pastore qui ne manquera pas de le recadrer. Une situation qui interroge sur l’ambiance qui règne au sein du vestiaire parisien.

Eméry a la liberté d’agir à sa guise

unai emery

Si la direction du club a vivement encouragé l’échange d’apaisement qui a eu lieu entre Pastore et Silva au Camp des Loges ce vendredi, force est de constater que la passe d’armes entre deux joueurs ne restera pas sans conséquence.

D’habitude réservé sur ce type de sujet, Antero Henrique a fait savoir dans un communiqué de presse qu’il laissait la gestion de l’affaire entre les mains d’Unai Eméry.

Et si le coach espagnol a tenu à minimiser les faits en rappelant que les retards constatés ne représentaient que « 10% de ce qui se passe dans l’équipe« , sa décision devrait se faire ressentir dans les prochains jours. L’enjeu étant bien sûr de garder l’effectif concentré sur les grosses échéances à venir et notamment le choc face au Real en 8es de finale de la Ligue des Champions tant convoitée par le club francilien.

Cavani en mode veilleuse

De son côté, Edinson Cavani a normalement repris l’entraînement, faisant fi d’une situation dont il estime qu’elle fait plus de bruit qu’autre chose. Mis à l’écart du terrain depuis déjà deux rencontres, « El Matador » se fait discret et espère bien être de la partie au stade de la Beaujoire face à Nantes, pour la 20e journée de Ligue 1. Un but peut-être à la clé pour égaler le record parisien détenu par un certain Zlatan Ibrahimovic.



PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE